Allergie au lait et intolérance au lactose : les différences

10 février 2021
Bien qu'elles partagent quelques symptômes, l'allergie au lait et l'intolérance au lactose sont des affections différentes. Cependant, il est facile de les confondre. C'est pourquoi, il est important de connaître leurs différences.

Vous avez déjà probablement entendu parler des produits laitiers et de certaines maladies associées à leur consommation. Les plus connues sont l’allergie au lait et l’intolérance au lactose. Quelles sont les différences ?

Il est essentiel de garder à l’esprit que, même si les deux conditions partagent quelques symptômes, elles produisent des affectations distinctes dans l’organisme.

Il est donc primordial de savoir les différencier. L’allergie au lait est en réalité une allergie à la protéine du lait de vache. Tandis que l’intolérance au lactose est la difficulté à absorber le sucre présent dans le lait appelé lactose.

Que contient le lait ?

Le lait contient plusieurs nutriments tels que :

  • Protéines : caséine et sérum.
  • Glucides : lactose (composé de glucose et de galactose).
  • Graisses et vitamines.

En plus de ces nutriments, le lait contient aussi de l’eau.

Découvrez davantage : Ce que révèle la science sur les produits laitiers et la perte osseuse

Un verre de lait.

“Le lait contient des nutriments importants tels que les protéines, glucides, graisses et vitamines.”

Allergie au lait ou intolérance au lactose ?

L’allergie au lait est une affection qui, comme l’affirme une étude publiée dans British Journal of General Practice, est généralement causée par la fraction protéique du lait. Le lait de vache est la cause habituelle de l’allergie au lait. Toutefois, le lait de brebis, de chèvre, de bufflonne et autres mammifères, peuvent également provoquer cette réaction.

D’autre part, l’intolérance est directement causée par l’hydrate de carbone ou sucre du lait, appelé lactose. Ce dernier se compose de glucose et de galactose (molécules simples).

L’intolérance au lactose est due au fait que l’organisme ne produit pas d’enzyme permettant sa décomposition et son absorption.

La différence fondamentale est que l’allergie est une réaction qui a lieu au sein du système immunitaire, alors que dans l’intolérance la réponse immunitaire n’a pas lieu. L’allergie est moins commune que l’intolérance.

Une autre différence essentielle est que chacune de ces maladies est générée par une portion de lait différente. L’une est causée par la protéine et l’autre par le sucre ou glucideL’intolérance au lactose requiert un traitement différent de l’allergie.

Parfois, les symptômes de l’intolérance s’améliorent considérablement lorsque le patient est soumis à un protocole d’administration de probiotiques. C’est ce que révèlent des recherches récentes.

Lisez également : Les risques d’un régime riche en protéines

Allergie au lait et intolérance au lactose: les symptômes les plus fréquents

Entre l’allergie au lait et l’intolérance au lactose, les symptômes diffèrent-ils ? Les signes et symptômes de l’intolérance aux protéines de lait -ou intolérance au lactose- comprennent des troubles digestifs tels que ballonnements, gaz ou diarrhée après avoir consommé du lait ou des produits laitiers.

En cas d’allergie, les conséquences peuvent même être fatales, en fonction de la sensibilité et de la réponse du système immunitaire. Pour déterminer le diagnostic de l’une ou de l’autre, il est nécessaire de procéder à un examen spécifique du patient ainsi qu’un questionnaire précis. Dans le but d’observer la réaction après la consommation de lait et de produits dérivés.

Par ailleurs, il est très important d’éviter la consommation de lait pour les personnes allergiques. Il a effectivement été démontré que le lait est un élément très nocif pour leur organisme. Dans le cas des personnes intolérantes, l’inclusion d’un produit laitier sans lactose est envisageable.

Une femme qui dit non à un verre de lait.

“Il existe certaines similitudes entre les symptômes de l’allergie et ceux de l’intolérance. Cependant, dans le cas de l’allergie, ils peuvent être mortels selon le niveau de sensibilité du système immunitaire.”

Précautions

Si vous avez reçu un diagnostic médical de l’une de ces maladies, il est indispensable de vérifier les emballages non seulement des aliments, mais aussi des médicaments que vous consommez.

Il existe de nombreux aliments qui précisent “sans” ou “vegan“. Mais dans la liste des ingrédients, nous sommes surpris de constater qu’ils indiquent la présence éventuelle de traces de lait ou de lactose.

De même, certains médicaments contiennent du lactose comme excipient dans leur fabrication. 

Néanmoins, les deux conditions exigent une alimentation adaptée. Par conséquent, une partie du traitement peut être indiquée par un nutritionniste. Ce professionnel sera chargé de déterminer l’alimentation en fonction des caractéristiques individuelles de chacun.

Distinguer l’allergie au lait de l’intolérance au lactose

Comme vous avez pu le constater, il existe des différences significatives entre l’intolérance au lactose et l’allergie au lait. Cette dernière étant beaucoup plus dangereuse. Un diagnostic précoce est essentiel pour adapter le régime alimentaire aux besoins individuels, en évitant dans de nombreux cas les produits laitiers.

Enfin, pour les personnes intolérantes, il existe des solutions moins drastiques. Il est effectivement possible de consommer des aliments sans lactose ou d’ingérer une pastille de l’enzyme lactase afin de garantir le métabolisme de ce sucre.

  • Walsh J., Differentiating milk allergy (IgE and non IgE mediated) from lactose intolerance understanding the underlying mechanisms and presentations. Br J Gen Pract, 2016. 66 (649): 609-611.
  • Oak SJ., Jha R., The effects of probiotics in lactose intolerance: a systematic review. Crit Rev Food Sci Nutr, 2019. 59 (11): 1675-1683.
  • Mousan G., Kamat D., Cow’s milk protein allergy. Clin Pediatr, 2016. 55 (11): 1054-63.