Réponse immunitaire : tout ce qu’il faut savoir

28 mai 2020
La réponse immunitaire est un processus basé sur le système immunitaire humain qui permet à l'organisme d'identifier des agents externes et de les attaquer. Il s'agit d'un mécanisme complexe que nous expliquons dans cet article.

La réponse immunitaire est un mécanisme essentiel de l’organisme pour se défendre des agents externes qui peuvent être nocifs pour notre santé. Elle se compose de différents processus et cellules. Vous en saurez davantage dans cet article.

Qu’est-ce que la réponse immunitaire ?

La réponse immunitaire, c’est l’ensemble de phénomènes que l’organisme met en place pour reconnaître et éliminer les agents externes qu’il perçoit comme nocifs. Ces phénomènes se basent sur la reconnaissance de ces substances étrangères, qui sont les soi-disant antigènes.

Ces derniers sont généralement des particules qui se trouvent à la surface des virus, des bactéries et des champignons. D’autres substances inertes, telles que certains produits chimiques ou des toxines, peuvent également être identifiés comme des antigènes.

Par ailleurs, l’être humain dispose de deux types d’immunité. Nous détaillons chacune d’entre elles dans la suite de cet article.

Lisez aussi : Qu’est-ce que l’immunité collective ?

L’immunité innée

L’immunité innée n’est pas spécifique. Elle est même présente avant le contact avec l’antigène en question. Toutes les personnes présentent ce type d’immunité dès la naissanceNous pouvons diviser ce type de réponse immunitaire en deux mécanismes différents :

  • Les barrières : elles peuvent être physiques, comme la peau qui empêche le passage des substances à l’intérieur de l’organisme, ou chimiques. Les barrières chimiques sont nombreuses au sein de notre organisme. Il s’agit par exemple des mucosités nasales, des larmes, de la salive ou du flux vaginal. Par ailleurs, ces substances présentent des caractéristiques qui rendent difficile la survie d’un virus ou d’une bactérie. Nous pouvons notamment mentionner le pH du flux vaginal dans lequel la plupart des agents pathogènes ne peuvent pas survivre
  • Le mécanisme cellulaire : il se compose du système du complément, du mécanisme de l’inflammation et des phagocytes. Les trois mécanismes reposent sur des substances présentes dans notre sang, qui circulent en permanence dans les vaisseaux sanguins. Lorsqu’un agent étranger parvient à entrer dans le corps, ces systèmes s’activent pour l’éliminer
La réponse immunitaire face aux bactéries

L’immunité spécifique

Voici le second type de réponse immunitaire. Contrairement à la réponse innée, nous ne naissons pas avec une immunité spécifique développée. Celle-ci prend forme à mesure que l’organisme entre en contact avec différents antigènes. Elle est également plus rapide et efficace pour éliminer les agents pathogènes.

Par ailleurs, le tissu responsable de ce type d’immunité est le tissu lymphoïde. Il se compose d’organes tels que la rate ou le thymus, ainsi que les vaisseaux lymphatiques. C’est dans ce tissu que sont produits les lymphocytes. Les cellules responsables de ce type de réponse immunitaire.

Ainsi, les antigènes sont reconnus du fait de parties spécifiques appelées épitopes. Lorsqu’un antigène pénètre dans l’organisme, l’immunité innée s’active, plus rapide mais moins efficace. Ensuite, l’immunité spécifique entre alors en action, plus lente mais beaucoup plus efficace.

Un lymphocyte va reconnaître l’épitope de l’antigène. Les lymphocytes sont chargés de la production de substances dites anticorps qui ont pour mission d’éliminer le pathogène. En outre, chaque lymphocyte en activera d’autres qui se rendront dans la zone pour aider à éradiquer l’antigène. Il s’agit de la première réponse immunitaire spécifique.

En plus de la réponse immunitaire primaire, quelques lymphocytes à mémoire sont également produits. Ces lymphocytes à mémoire provoqueront une activation plus rapide de l’immunité spécifique si le même type d’antigène est à nouveau en contact, éliminant ainsi l’agent nocif. C’est ce que nous appelons la réponse immunitaire secondaire.

Les globules agissent lors de la réponse immunitaire

Découvrez également : Quels sont les facteurs qui affaiblissent notre système immunitaire ?

Qu’est-ce que l’immunité passive et l’immunité active ?

L’immunité active concerne l’ensemble du complexe que nous avons décrit précédemment. C’est ce que le corps humain fait naturellement lorsqu’il entre en contact avec un antigène. Tout d’abord, il active la réponse immunitaire innée, puis l’immunité spécifique première, et enfin, en cas de contacts successifs, la réponse immunitaire secondaire.

En revanche, dans l’immunité passive, des anticorps spécifiques circulent déjà dans le corps sans avoir été en contact avec les antigènes. Cela peut se produire à deux reprises :

  • Nouveaux-nésgrâce aux anticorps que la maman transmet au foetus pendant la grossesse
  • Personnes vaccinées : les vaccins peuvent se composer d’anticorps ou de fragments de l’agent pathogène qui provoquent la libération de lymphocytes à mémoire, sans déclencher la maladie

La réponse immunitaire est un système de défense

L’immunité est un système naturel de défense de l’organisme. Bien qu’elle soit présente en chacun de nous, il existe différentes manières de prendre soin de notre système immunitaire et de le maintenir dans de bonnes conditions. Pour cela, nous devons être à jour dans notre calendrier des vaccinations et essayer de rendre notre organisme le plus sain possible.

 

  • Brocklehurst P, Brearley S, Haque K, Leslie A, Salt A, Stenson B, et al. The INIS Study. International Neonatal Immunotherapy Study: Non-specific intravenous immunoglobulin therapy for suspected or proven neonatal sepsis: An international, placebo controlled, multicentre randomised trial. BMC Pregnancy Childbirth. 2008 Dec 8;8.
  • Tortora GJ, Derrickson B. Introducción al cuerpo humano. Editorial médica panamericana; 2008.
  • Introducción a la inmunología humana – Leonardo Fainboim, Jorge Geffner – Google Libros [Internet]. [cited 2020 Apr 6]. Available from: https://books.google.es/books?hl=es&lr=&id=V2Bds_6ubMwC&oi=fnd&pg=PA230&dq=sistema+inmune+humano&ots=AQQQS_V5It&sig=4DIw3uOHpDr1OYcfZ_Wo7YJM2jY&redir_esc=y#v=onepage&q=sistema inmune humano&f=false