Intolérance au gluten : ce qu'il faut savoir

La maladie cœliaque et l'intolérance au gluten sont étroitement liées, mais en même temps très différentes. Les personnes souffrant d'intolérance au gluten sont beaucoup plus nombreuses que les patients cœliaques.
Intolérance au gluten : ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 27 novembre, 2020

La maladie cœliaque et l’intolérance au gluten sont étroitement liées et en même temps très différentes. Le gluten reste la source du problème, mais il existe des nuances. Que faut-il savoir à ce sujet ?

Le système immunitaire des personnes cœliaques réagit de manière agressive lorsque le gluten, une protéine présente dans les céréales, circule dans le tube digestif. C’est pourquoi, ces personnes doivent suivre un régime stricte sans gluten pendant toute leur vie. 

En revanche, l’intolérance au gluten ne correspond pas à une réaction auto-immune, bien que ceux qui en souffrent remarquent une nette amélioration en limitant cette protéine de leur alimentation.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une glycoprotéine qui se trouve dans les céréales de consommation courante tels que le blé, l’orge, le seigle ou l’avoine. Elle est également présente dans d’autres céréales moins communes comme l’épeautre (aussi appelé blé sauvage) et le triticale (mélange de blé et de seigle).

Il s’agit d’un nutriment capable d’interagir négativement avec le système digestif de certaines personnes. C’est ce qu’indique un article publié dans le journal Nutrients.

D’autre part, le gluten se compose de deux autres glycoprotéines : la gliadine et la gluténine. Il est responsable de l’élasticité de la masse de farine qui, avec la fermentation, permet au pain d’obtenir du volume. Ainsi que la consistance élastique et spongieuse de la pâte cuite.

Pâte à pain.

“Le gluten est présent dans la plupart des céréales et produits dérivés. C’est la substance qui permet, avec la fermentation, au pain de prendre du volume.”

Intolérance au gluten

Les patients souffrant d’intolérance au gluten sont beaucoup plus nombreux que les personnes cœliaques. Est-il possible que l’organisme réagisse au gluten sans un diagnostic de maladie cœliaque ? Effectivement, beaucoup de personnes affirment qu’elle se sentent bien mieux sans consommer de gluten, même si elles ne suivent pas de régime stricte.

Leurs villosités duodénales sont généralement “normales”, mais l’ingestion d’aliments contenant du gluten les rend malades et provoque :

  • Diarrhée.
  • Ballonnements abdominaux.
  • Acidité.
  • Migraines.

Les patients intolérants au gluten se sentent mal quand ils en mangent, mais cela n’endommage par leur tube digestif. Par contre, les personnes cœliaques peuvent, ou non, souffrir de symptômes, mais ce qui est certain c’est que leur intestin se détériore progressivement et qu’elles n’ont pas d’autre choix que de se passer complètement de gluten, strictement et à vie. D’où l’importance des examens réguliers.

Quel serait le traitement ?

Dans le cas spécifique de la sensibilité au gluten, et étant donné qu’aucun marqueur biologique particulier n’a été identifié pour ce trouble, le traitement permettrait de confirmer ce diagnostic. Il consiste en un régime d’élimination avec d’une réintroduction postérieure en observant les changements cliniques qui se sont produits dans les deux périodes.

L’utilisation de probiotiques est considérée comme une thérapie prometteuse contre la maladie cœliaque. Plus spécifiquement en termes de prévention. Certains experts, s’appuyant sur des articles scientifiques actuels, soutiennent que ces bactéries peuvent également être capables d’améliorer les symptômes associés à l’intolérance au gluten.

Aliments contenant du gluten à éviter et quelques options

Aliments sans gluten.

“Pour contrôler l’intolérance au gluten et ses symptômes, il est important d’éviter certains aliments qui en contiennent en grandes quantités.”

Voici les aliments à éviter pour une personne sensible au gluten :

  • Blé, orge, seigle, épeautre, kamut.
  • Tout ce qui est fabriqué à partir des céréales précédentes: pain, farine, semoule, pâtes.
  • Sachez qu’il existe de nombreux produits commerciaux qui utilisent le gluten pour apporter une texture: produits de boulangerie et de pâtisserie, glaces, chocolat, pizzas, fromage, charcuterie, pâtés, conserves, bière. Il faut donc regarder attentivement les étiquettes.

Pour prévenir les carences, il est préférable de remplacer les céréales mentionnées ci-dessus par d’autres sans gluten. Mais avec un apport similaire en glucides.

  • Riz, maïs, millet, sorgho, quinoa, sarrasin, amarante, manioc.
  • Pour la même raison, les pommes de terre et les légumineuses devraient également figurer dans les menus.

Le régime sans gluten ne doit pas être utilisé pour perdre du poids

  • L’idée que le régime sans gluten aide à perdre du poids est devenue à la mode, mais ce n’est pas le but. La suppression du gluten de l’alimentation doit effectivement répondre à des questions de santé. Par ailleurs, des études ont montré que les produits sans gluten peuvent contenir davantage de graisses trans ou de sucres pour en améliorer la texture.
  • Si vous mangez sans gluten parce que votre organisme a un problème avec cette protéine, vous pouvez vous sentir moins ballonné et moins lourd. Mais ce n’est pas synonyme de perte de poids en conséquence directe de l’élimination de ce nutriment.

En cas d’intolérance, limiter le gluten

Les patients souffrant d’intolérance au gluten peuvent tolérer les aliments contenant cette glycoprotéine, mais ils peuvent avoir des troubles digestifs. Par conséquent, il est souvent conseillé d’éviter au maximum les sources de gluten et d’opter pour les aliments certifiés sans gluten.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment faire des barres de céréales aux graines sans gluten ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment faire des barres de céréales aux graines sans gluten ?

Découvrez dans cet article comment préparer des barres de céréales et de graines sans gluten que toute personne pourra consommer.



  • Balakireva AV., Zamyatnin AA., Properties of gluten intolerance: gluten structure, evolution, pathogenicity and detoxification capabilities. Nutrients, 2016.
  • Serena G., Fasano A., Use of probiotics to prevent celiac disease and IBD in pediatrics, Adv Exp Med Biol, 2019. 1125: 69-81.