Les avantages et les inconvénients d’une grossesse à un jeune âge

9 juin 2018
La grossesse à un jeune âge ou à l'adolescence est considérée comme un problème de santé publique en raison de la considérable augmentation du nombre de cas. Découvrez ici quels sont les avantages et les inconvénients d'une grossesse à un jeune âge, ainsi que quelques statistiques intéressantes. 

La maternité est l’un des événements les plus importants dans la vie d’une femme. Mais c’est aussi un processus qui amène beaucoup de responsabilités et d’obligations. C’est pourquoi nombreuses sont les femmes qui attendent la situation idéale pour envisager de concevoir un enfant, et ce, afin de pouvoir couvrir tous les besoins de l’enfant.

Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Se sentant prêtes à être mères, certaines adolescentes envisagent une grossesse. Mais il est vrai qu’une grossesse à cet-âge là est généralement un événement inattendu.

Selon le centre de presse de l’Organisation des Nations Unies (ONU), « par an, environ 16 millions de jeunes filles entre 15 et 19 ans, et environ 1 million de jeunes filles âgées de moins de 15 ans donnent naissance à un enfant ». D’ailleurs, dans certains pays, le mariage à un très jeune âge fait partie de la culture du pays et n’est donc pas mal vu.

La grossesse à un jeune âge

La grossesse à un jeune âge concerne les jeunes femmes de moins de 19 ans. Ce phénomène étant de plus en plus fréquent, la grossesse à l’adolescence est considérée un problème de santé publique.

Nombreux sont les facteurs qui favorisent la grossesse à l’adolescence, tels que :

  • le manque d’éducation et de conscience sexuelle
  • la pression du conjoint ou du groupe social
  • l’alcool et les drogues
  • les mariages entre enfants
  • la pauvreté

Nous vous recommandons de lire aussi : Comment faire durer l’amour au sein du couple

Les inconvénients et les conséquences d’une grossesse à un jeune âge 

La grossesse à un jeune âge présente des inconvénients

Selon le rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les adolescentes sont nettement plus touchées par les complications et la mortalité maternelle. À quoi cela est-il dû ?

Les risques pour la santé 

La grossesse à l’adolescence a des conséquences sociales et psychologiques, mais en terme de risques, c’est le facteur physique le facteur le plus critique. Le corps d’une adolescente n’est pas complètement développé. C’est pourquoi le risque de complications liées à la grossesse est plus important chez les adolescentes.

À l’heure actuelle, on estime que 40 % des adolescentes enceintes sont en sous-poids pendant la grossesse, ce qui aura un impact sur la croissance du bébé. Il est ainsi fortement probable que le bébé naisse en sous-poids. De plus, la probabilité d’un accouchement prématuré ou autre complication est beaucoup plus grande chez les adolescentes.

La désertion scolaire et les implications économiques 

La grossesse à l’adolescence entraîne généralement la désertion scolaire. Selon une étude de la revue espagnole Gaceta Sanitaria concernant la grossesse chez les adolescentes, parmi les douze adolescentes interrogées, seulement deux d’entre elles continuaient d’aller au lycée.

Par ailleurs, il est probable que ces jeunes filles rencontrent des difficultés à trouver un travail en raison de leur faible formation académique. Conséquence de cela : il y aura des répercussions négatives pour la maman et le bébé, tant au niveau économique que social.

Nous vous recommandons de lire aussi : 3 clés pour éduquer votre adolescent

De lourdes exigences à une étape de croissance 

Les parents adolescents ont des responsabilités d’adultes à un âge où ils sont encore en train de se développer. Parmi ces responsabilités figurent l’éducation de leurs enfants et les obligations économiques. Ils se verront donc obligés de renoncer à la vie adolescente.

La plupart du temps, les parents adolescents agissent de façon immature et commettent beaucoup d’erreurs dans l’éducation de leur enfant. Il est ainsi fréquent que les parents adolescents se sentent dépassés et fassent appel à leurs propres parents.

Y-a-t-il des avantages à élever un enfant à un jeune âge ?

Certes, la grossesse à un jeune âge présente de nombreux risques. Néanmoins, une fois la phase critique surmontée, la joie que le petit apporte à ses parents leur fait oublier les expériences négatives liées à la maternité précoce.

Une plus grande empathie et plus de confiance 

Le caractère de la mère adolescente n’étant pas complètement forgé, elle sera plus flexible et plus compréhensive avec son enfant.

De plus, la distance entre les deux générations est courte. Il est ainsi très probable que la mère et l’enfant aient des intérêts en commun et une relation proche basée sur une grande confiance.

Plus d’énergie 

L'énergie est l'un des avantages de la grossesse à un jeune âge

Indubitablement, une jeune fille de 19 ans ou plus jeune encore a plus d’énergie qu’une femme de 35 ans. Bien que l’énergie ne fait pas tout pour remplir son rôle de mère, cela marque tout de même une différence, car élever des enfants demande du temps et de l’énergie.

Pouvoir réaliser des activités physiques avec ses enfants sans s’épuiser est un avantage dont bénéficient et peuvent profiter les jeunes parents.

Une plus grande fertilité

À un âge plus avancé, il sera plus difficile de tomber enceinte. L’âge est d’ailleurs le principal facteur pour expliquer la difficulté à tomber enceinte : entre 23 et 31 ans une femme est plus fertile.

À partir de 31 ans, la probabilité de tomber enceinte chute. C’est pourquoi certaines femmes décident de s’épargner la pression de l’horloge biologique et choisissent alors d’être maman très jeune. Comme nous l’avons souligné précédemment, une grossesse à un jeune âge comporte plus de risques de complications.

Nous vous recommandons de lire : Comment accroître la fertilité chez les femmes

Adieu au syndrome du nid vide 

Le syndrome du nid vide correspond à l’ensemble des symptômes physiques et émotionnels qu’éprouvent les parents lorsque les enfants deviennent indépendants. Les parents qui ne dépendent pas de leurs enfants pour être heureux ont moins de probabilités de souffrir de ce syndrome.

Certes, la grossesse à un jeune âge présente des avantages. Les parents jeunes ont, généralement, plus d’énergie, et une meilleure santé physique et mentale leur permettant d’atteindre plus facilement de nouveaux objectifs.

Néanmoins, il est préférable d’attendre quelques années de plus, afin d’éviter le risque de complications et les situations déplaisantes qui seront mieux vécues lorsque la personne aura atteint la maturité physique et psychologique.

 

A découvrir aussi