Les caractéristiques d'une personne égoïste

Saviez-vous qu'être égoïste pouvait parfois être justifié ? Être une personne qui gère son moi, qui sait dire non et qui gère son temps n'a rien de négatif.
Les caractéristiques d'une personne égoïste

Dernière mise à jour : 01 septembre, 2021

Vous ne savez pas si la personne en face de vous est égoïste ou non ? Vous vous demandez si vous faites partie de ce groupe de gens ? Les personnes égoïstes ont des traits extrêmement caractéristiques et il est facile de les détecter. Il est vrai qu’avoir une relation de couple ou d’amitié avec elles peut parfois être compliqué. Néanmoins, le fait d’être égoïste implique aussi des avantages relatifs.

Jacinto Benavente nous a laissé une phrase très intéressante sur le sujet : « Le seul égoïsme acceptable est de s’assurer que tout le monde est bien pour être meilleur ». Nous allons donc voir à quel moment l’égoïsme peut être acceptable, et comment reconnaître une personne égoïste.

Qu’est-ce que l’égoïsme ?

L’égoïsme peut se définir comme un amour immodéré pour soi-même, qui nous fait prendre en compte de façon démesurée nos propres intérêts, sans faire attention à ceux des autres. La personne égoïste ne souhaite pas partager ; elle veut tout pour elle. Vous pouvez imaginer le nombre de conflits que cela provoque dans n’importe quel type de relations, quand l’un des principes de base est le partage et la générosité.

Il y a un aspect très curieux de l’égoïsme que nous ne pouvons pas négliger : nous n’observons ce trait que chez les autres. Cela est très intéressant. Vous pouvez finir par justifier des attitudes égoïstes que vous avez eues, mais en pointant du doigt celles des autres.

Les traits de la personne égoïste

Maintenant que vous en savez ce qu’est l’égoïsme, il est possible que quelques traits caractéristiques d’une personne égoïste vous soient apparus à l’esprit. Mais pour faire simple, nous en avons sélectionné quelques-uns parmi les plus importants. Le visage d’une personne que vous connaissez vous viendra peut-être à l’esprit une fois que vous les aurez découverts.

Une personne face à une pile de pièces.
Une personne égoïste est attaché à l’argent, attachement qui peut correspondre à de la cupidité.

Une personne égoïste essaie toujours de profiter des autres

Que ce soit en dépensant moins ou en tirant profit d’une situation pour avoir une promotion, une personne égoïste n’a aucun mal à piétiner ceux qui sont autour d’elles pour obtenir ce qu’elle veut. Au final, la seule chose qui lui importe, c’est elle, ses sentiments et pas ceux des autres.

Elle ne partage jamais

Si une personne égoïste partage, c’est parce qu’elle n’a pas trouvé d’autre solution. Croyez-nous quand nous vous disons qu’elle ne le fera pas avec plaisir. C’est pour cela qu’il est rare de la voir prêter quelque chose ; elle aura toujours une excuse pour ne pas le faire.

Une personne égoïste manipule les autres

La manipulation est un problème très grave qui fait que les relations avec une personne égoïste ne terminent pas bien. Étant donné qu’elle ne pense qu’à elle-même, elle finit par manipuler les autres pour avoir ce qu’elle veut. Elle utilise ses amis, son partenaire ou les membres de sa famille pour en tirer des bénéfices.

Elle manque d’empathie

Puisque les autres ne les intéressent pas, les personnes égoïstes manquent d’empathieElles ne sont donc pas du tout humbles et pensent qu’elles méritent absolument tout. Par ailleurs, elles croient que le monde tourne autour d’elles, que ce sont des personnes importantes à qui les autres doivent accorder des faveurs.

Elle ne fait pas confiance aux autres

Ce dernier trait est très curieux. Même si elle manque d’empathie et utilise les autres pour son propre intérêt, une personne égoïste est méfiante. C’est peut-être une excuse pour être encore plus égoïste.

Y a-t-il des situations où être égoïste présente des avantages ?

Malgré tout ce que nous avons commenté, nous ne pouvons pas oublier le bon côté qu’implique le fait d’être une personne égoïste. En effet, dans certaines situations, il est important de penser un peu à soi-même, de prioriser ses propres décisions et sentiments. Voyons quelques exemples :

  • L’égoïsme aide à fixer des limitesil y a des personnes qui ne savent pas où sont les limites et peuvent profiter de vous. Dans ces cas, être égoïste vous aidera à empêcher ces situations.
  • Respecter ses priorités est une chose saine : si, dans une relation de couple ou d’amitié, nous ne respectons pas nos priorités, les choses finiront mal. Il faut savoir prendre soin de soi-même.
  • Vous travaillerez beaucoup mieux : si votre égoïsme est sain, vous serez une personne plus confiante au travail et vous obtiendrez peut-être des postes de leadership. En étant égoïste, vous n’aurez pas peur de demander une promotion si vous pensez que vous la méritez. Vous transmettrez aussi votre sécurité à vos collègues.
  • Vous prendrez soin de vous : en étant égoïste, vous prendrez soin de votre corps et de votre esprit, vous prioriserez vos heures de sport ou de méditation. Cela ne signifie pas que vous soyez une mauvaise personne, bien au contraire : il existe une sorte d’égoïsme sain.
Apprendre à dire non.
Apprendre à dire non fait partie de la gestion positive de l’égoïsme.

Gérer l’égoïsme

Comme vous avez pu le voir, l’égoïsme ne peut pas être uniquement qualifié de négatif. Il peut arriver que l’égoïsme soit sain. Grâce à lui, vos relations s’amélioreront, vous serez plus heureux dans votre travail, vous vous sentirez plus à l’aise avec vous-même et votre mental sera en paix. L’équilibre est toujours essentiel pour que l’égoïsme ne devienne pas disproportionné.

Cela pourrait vous intéresser ...
Je préfère une solitude digne à une compagnie pleine d’égoïsme
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Je préfère une solitude digne à une compagnie pleine d’égoïsme

Quand nous parlons de solitude, nous ne pouvons nous empêcher de penser à quelque chose de mauvais. Nous ne pensons pas à la solitude digne.



  • Almeida, T. D., & Dourado, L. M. (2018). Consideraciones sobre el amor, los celos y el egoísmo: una revisión integrativa de la literatura brasileña. Boletim-Academia Paulista De Psicologia38(95), 179-190.
  • Lluch Llopis, Ú. (2020). Una aproximación a la ética de Schopenhauer. Las nociones de egoísmo y compasión.
  • Pinilla-Rodríguez, D., & Sánchez-Recio, P. (2020). El egoísmo en el pensamiento de Thomas Hobbes. Interpretación y racionalidad cooperativa. Cinta de moebio, (69), 241-254.