Comment établir des limites pour une relation saine

20 juin 2020
Il est essentiel de fixer des limites pour une relation saine. C'est aussi un acte de respect de l'autre et de la relation elle-même.

Il n’est pas facile de fixer des limites. Entre autres choses, il arrive souvent que nous ne soyons même pas pleinement conscients de ce que sont les limites ou de l’endroit où les fixer. Cependant, elles sont fondamentales pour une relation saine, quelle que soit sa nature.

Les limites pour une relation saine

Beaucoup de gens, par exemple, confondent fixer des limites et exprimer leurs opinions ou leurs souhaits sans tenir compte de l’autre personne ou de sa situation.

D’autres, en revanche, se servent de leurs propres problèmes pour “forcer” les autres à s’y adapter. En tout état de cause, ceci n’est pas fixer des limites pour une relation saine.

Au contraire, fixer des limites signifie faire savoir à l’autre personne qu’il existe des besoins, des désirs et des préférences personnels différents des siens et pourtant la relation peut être satisfaisante si nous nous respectons mutuellement dans notre particularité.

En ce sens, il ne s’agit pas d’une imposition. Au contraire, il s’agit de faire connaître notre réalité aux autres et les autres à nous, afin que nous puissions nous respecter. C’est pourquoi, fixer des limites est quelque chose qui est vraiment bénéfique pour tout le monde :

  • En établissant des barrières personnelles, nous éviterons de tomber dans le chantage et la manipulation
  • Puisque nous nous montrons tels que nous sommes dans nos besoins et notre identité, la relation et la connaissance mutuelle sont plus vraies et plus réelles
  • Par conséquent, la relation gagnera en qualité, en durée et en satisfaction
  • Ainsi, nous éviterons le stress et la frustration dans les relations (famille, partenaire, amis, travail, etc.)
  • En outre, nous renforcerons notre estime de soi

Lisez également : L’attachement dans les relations de couple

Dire “non” est difficile

Un couple qui veut avoir une relation saine

Fixer des limites n’est pas facile. En effet, de nombreux facteurs influent sur notre capacité à nous affirmer ou non.

Par exemple, de nombreuses personnes sont incapables de dire “non” dans certains types de relations par crainte d’être rejetées par l’autre personne. De même, une autre personne ressent un réel stress face à la possibilité d’un conflit, elle hésite donc à exprimer ses sentiments et doit l’éviter à tout prix.

Dans de nombreux cas, le fait que nous ne pouvons pas ou ne savons pas comment fixer des limites est quelque chose que nous avons appris dès l’enfance. Le comportement a été façonné par une éducation à la complaisance. Ainsi, même à l’âge adulte, il nous est difficile de dire “non” ou de fixer des limites personnelles.

En effet, en ne rendant pas l’autre heureux, certaines personnes peuvent même se sentir coupables, préférant ignorer leurs propres sentiments et besoins.

Comment fixer des limites ?

1. Trouver le bon moment

 

Il y a de bons et de mauvais moments pour fixer des limites. Par exemple, il n’est pas conseillé d’évoquer nos besoins et nos limites au beau milieu d’une dispute.

Nous devrions plutôt trouver un moment où les deux parties sont détendues et capables de s’exprimer sans éclats, en pesant leurs mots, dans un esprit de coopération et de compréhension, en évitant de dire des choses qui pourraient blesser l’autre.

Nous devons nous rappeler que le fait de fixer des limites doit profiter aux deux parties. L’idéal est donc de trouver un moment où nous ne sommes pas fatigués et où notre humeur ne fluctue pas, c’est-à-dire que nous ne sommes pas en colère ou contrariés.

2. Fixer des limites basées sur l’amour et le respect

Nous devons oublier l’idée que fixer des limites signifie être égoïste. Au contraire, il s’agit d’une action née du besoin et du désir de maintenir cette relation aussi saine que possible.

Ainsi, lorsque nous fixons nos limites personnelles, nous devons garder à l’esprit que ce que nous faisons aide la relation à rester équilibrée et saine. C’est un acte d’amour et de respect envers soi-même, l’autre personne et la relation elle-même. Par conséquent, nous devons nous débarrasser des sentiments de culpabilité liés à l’affirmation de soi.

Nous vous recommandons de lire : Aujourd’hui je vais être égoïste et prendre soin de moi

3. Se détacher

La communication dans le couple pour avoir une relation saine

Souvent, nous sommes incapables de dire “non” ou de fixer des limites parce qu’il existe un lien émotionnel. En réalité, nous avons peur de blesser l’autre personne, nous avons un respect particulier pour elle, nous avons peur qu’elle ne nous comprenne pas, etc.

Pour ce faire, le mieux est de faire preuve de “détachement”. C’est-à-dire que nous devons établir une distance entre nos sentiments pour cette personne et nos besoins réels. Ce n’est qu’alors que nous pourrons établir des limites saines et nécessaires.

4. Faire preuve d’honnêteté

Nous devons être honnêtes et sincères dans la fixation des limites. Cela est évident. Mais nous devons aussi être cohérents.

Par exemple, si nous voulons que nos propres limites soient respectées, nous devons également respecter les limites des autres. Bien sûr, si nous attaquons, nous serons attaqués, et si nous ne respectons pas, nous ne serons pas respectés.

En tout état de cause, nous devons toujours garder à l’esprit que tous ces conseils doivent être pris dans le respect et le désir d’une relation saine et durable. Nous ne devons jamais partir de rancunes ou de moments de colère.

C’est un moment magique dans lequel nous établissons les bases d’une relation que nous voulons poursuivre, donc nous devons toujours le faire en respectant aussi les limites de l’autre. Tout le monde y gagnera en santé mentale et la relation en honnêteté et en vérité.

 

  • Wilson, T. D., & Dunn, E. W. (2004). Self-Knowledge: Its Limits, Value, and Potential for Improvement. Annual Review of Psychology55(1), 493–518. https://doi.org/10.1146/annurev.psych.55.090902.141954
  • Katherine, A. (2000). Where To Draw The Line: How To Set Healthy Boundaries Every Day. New York: Fireside.
  • Fensterheim, H., and Baer, J. (2003). No diga sí cuando quiera decir no. México, DF: Grijalbo.