Les contre-indications à l'huile de coco

Bien que l'huile de coco soit mise en avant depuis assez longtemps comme un produit apportant de grands bienfaits, il faut tout de même prendre certaines précautions. Découvrez ici pourquoi.
Les contre-indications à l'huile de coco

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 02 mai, 2023

La noix de coco est l’un des produits les plus polyvalents qui existent. Elle a des apports tant du point de vue nutritionnel qu’esthétique. Mais dans le même temps, la science commence à mettre en garde contre les contre-indications à l’huile de coco.

Face aux propriétés et bienfaits de l’huile de coco il existe une vive polémique qui n’est pas encore tranchée. Cette huile contient les acides laurique, caprylique et caprique. Cela implique une teneur élevée en graisses saturées, de sorte que sa consommation régulière peut être nocive.

Les propriétés de l’huile de coco

Pour beaucoup, l’huile de coco rentre dans la catégorie des fameux superaliments, grâce à ses propriétés. Elle est utilisée comme hydratant pour la peau et les cheveux. Mélangée avec du sucre, elle fait un bon exfoliant et peut également remplacer l’après-shampooing et la mousse dépilatoire. Elle est également utilisée comme démaquillant.

Le fait est que l’huile de noix de coco est 100 % grasse. Entre 80 et 90% de ces graisses sont des graisses saturées. C’est pourquoi à température ambiante ou dans le froid cette huile devient compacte.

Maintenant, il existe de l’huile de noix de coco composée à 100 % de triglycérides à chaîne moyenne. Ceux-ci sont absorbés très rapidement par l’organisme, favorisent une sensation de satiété et préviennent le stockage des graisses.

Cependant, les huiles de noix de coco vendues sur le marché ne sont pas fabriquées avec des triglycérides à chaîne moyenne, mais avec des triglycérides à chaîne longue. Les effets sont inverses : ralentissement de l’absorption et augmentation du stockage des graisses.

Huile de coco avec graisses.
La quantité de graisses saturées dans l’huile de coco est élevée, elle peut donc avoir des éventuels effets secondaires sur la santé.

Les contre-indications à l’huile de coco

Il n’y a pas de données concluantes sur les bienfaits et les inconvénients de l’huile de coco. Une étude réalisée par le Dr Michael Mosley en 2018 a montré que ce produit augmentait le mauvais cholestérol, mais aussi le bon cholestérol.

Les scientifiques conviennent que davantage de recherches sont nécessaires pour parvenir à une conclusion définitive. Pendant ce temps, les médecins et les nutritionnistes déconseillent l’utilisation de cette huile dans les cas suivants.

Taux de cholestérol élevé

Les personnes qui ont un taux de mauvais cholestérol ou LDL élevé ne doivent pas consommer de l’huile de coco. Comme nous l’avons déjà précisé, les preuves disponibles sont ambiguës à cet égard. Jusqu’à ce que plus d’informations soient disponibles, il est préférable de prévenir d’éventuels dommages.



[/atomik -lu-aussi ]

Tendance à l’indigestion

Cette huile n’est pas la plus facile à digérer. En cas de sensibilités alimentaires, il est préférable de ne pas consommer cette huile, car elle peut irriter la muqueuse intestinale.

Maladie cardiaque et hypertension

Les graisses saturées se déposent sur les parois des artères. Cela provoque le blocage du flux sanguin. Dans ces conditions, une hypertension artérielle concomitante peut apparaître, augmentant le risque d’insuffisance cardiaque et de crise cardiaque.

Diabète

Les personnes atteintes de diabète doivent rester à l’écart de l’huile de noix de coco. Une utilisation continue favorise une augmentation significative de la glycémie. La sensibilité à l’insuline peut également être affectée.



[/atomik -lu-aussi ]

Allergies cutanées

L’huile de coco peut provoquer une réaction allergique cutanée. Les effets sont l’inflammation, les démangeaisons et l’urticaire. Si la réaction est plus sévère, des vomissements et même des problèmes respiratoires peuvent survenir.

Allergie à l'huile de coco.
Appliquée directement sur la peau, l’huile de coco peut provoquer des allergies. Il est préférable de faire d’abord un test sur une zone limitée.

Préférez l’huile de coco extra vierge

L’idéal est d’opter pour l’huile de coco extra vierge. De manière générale, les huiles raffinées et hydrogénées sont à éviter. Malheureusement, ce sont celles que l’on trouve le plus souvent en supermarché et à petit prix.

L’huile de coco extra vierge est issue de l’extraction du lait de coco, et est ensuite laissée dans son état naturel, non raffiné. Elle n’est donc pas aussi blanche ou aussi brillante que la version industrielle, mais est beaucoup plus saine.


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Mosley, M. (2018). Michael Mosley and Coconut Oil. Wisen Nutrition Coaching. Recuperado 25 de diciembre de 2021, de https://wisenutritioncoaching.com.au/2018/04/michael-mosley-and-coconut-oil/?pdf=3085.
  • Barbarroja-Escudero, J., de Mon Soto, M. Á., Antolín-Amérigo, D., & Sánchez-González, M. J. (2013). Reacciones alérgicas. Medicine-Programa de Formación Médica Continuada Acreditado, 11(29), 1769-1777.
  • Torres-González, M., Angulo-Guerrero, O., Oliart-Ros, R. M., & Medina-Juárez, L. A. (2009). Efecto de la refinación física sobre la calidad química y sensorial del aceite de coco. Grasas Aceites, 60, 96-101.
  • Khaw KT, Sharp SJ, Finikarides L, Afzal I, Lentjes M, Luben R, Forouhi NG. Randomised trial of coconut oil, olive oil or butter on blood lipids and other cardiovascular risk factors in healthy men and women. BMJ Open. 2018 Mar 6;8(3):e020167. doi: 10.1136/bmjopen-2017-020167. PMID: 29511019; PMCID: PMC5855206.

Ce texte est fourni à des fins d'information uniquement et ne remplace pas la consultation d'un professionnel. En cas de doute, consultez votre spécialiste.