Les différences entre la bisexualité et la pansexualité

Vous ne savez pas quelle est la différence entre la bisexualité et la pansexualité ? Nous clarifions ici les deux concepts et dissipons certains mythes autour d'eux.
Les différences entre la bisexualité et la pansexualité

Dernière mise à jour : 08 janvier, 2022

Nous vivons une époque de grands changements concernant la sexualité. Au cours des dernières décennies, les étiquettes masculin/féminin, hétérosexuel et homosexuel ont subi des changements. Dans le même temps, on en a vu d’autres apparaître, qui correspondent mieux au panorama existant. Cela a conduit à des confusions, comme celle entre la bisexualité et la pansexualité.

Les deux termes sont la cible de polémiques, d’incompréhensions et même de conflits divers. En effet, la différence entre la bisexualité et la pansexualité, à ce jour, n’est pas complètement réglée. Pour tenter de dissiper les malentendus autour de la bisexualité et de la pansexualité, nous commencerons par clarifier les deux termes.

Qu’est-ce que la bisexualité ?

Le terme bisexualité est devenu populaire dans la deuxième décennie du 20e siècle. Il fait allusion à l’attirance, romantique ou sexuelle pour les deux genres établis : l’homme et la femme.

Le préfixe bi, d’origine latine, renvoie à deux choses. Le terme bisexuel fait donc référence à l’attirance ressentie pour les deux genres. Gardez à l’esprit que lorsque le terme a été inventé il y a 50-60 ans, l’idée de genres était très différente de celle d’aujourd’hui.

Les différences entre la bisexualité et la pansexualité incluent leur étendue.
La bisexualité a toujours été comprise comme l’attirance pour les hommes et les femmes, malgré le fait qu’il y ait toujours une légère préférence.

Le concept de bisexualité a muté de l’attirance pour les deux genres à l’ attirance pour plus d’un genre. Beaucoup de ceux qui se définissent comme bisexuels font référence à ce deuxième sens.

De manière générale, de nos jours, la bisexualité est l’attirance pour plus d’un genre, au préjudice du préfixe qui compose le mot. A cause de ce dernier, beaucoup pensent que le terme perpétue la binarité des genres. Face à cela, des alternatives telles que la pansexualité ont émergé.



Qu’est-ce que la pansexualité ?

Définir ce qu’est la pansexualité est beaucoup plus facile : les personnes pansexuelles sont attirées, que ce soit physiquement ou émotionnellement, par tous les genres. Dans ce cas, le préfixe grec pan est utilisé, qui fait référence à un tout ou à un ensemble. C’est donc un mot qui englobe tous les genres que l’on peut cataloguer, même ceux qui ne sont pas encore établis.

Bien que ce mot ait été popularisé ces derniers temps, il a en fait été inventé il y a plus de 100 ans. Son créateur fut Sigmund Freud dans le contexte de la description de l’instinct sexuel. Bien que ce terme ait été utilisé auparavant, ce n’est que dans les années 90 qu’il a commencé à être utilisé de manière massive.

Certains considèrent la pansexualité comme une branche de la bisexualité, puisqu’elle est née comme un mouvement en son sein. De nombreux bisexuels se considèrent aujourd’hui comme pansexuels, en partie parce qu’ils pensent que c’est un terme plus inclusif. Comme nous l’avons expliqué, le préfixe de ce dernier permet d’inclure un plus grand nombre de genres.



Quelles sont les différences entre la bisexualité et la pansexualité

Comme vous avez pu le corroborer, les différences entre bisexualité et pansexualité sont très subtiles. Bien que selon les chercheurs il existe un certain consensus, en pratique c’est une cause de confusion.

Certains experts ont inventé le terme de parapluie bisexuel pour rassembler toutes ces préférences non monosexuelles. Si nous nous y tenons, cela engloberait les pansexuels, les homosexuels, queer et gender fluid, entre autres. Mais de nombreux pansexuels ne sont pas à l’aise avec ce terme, en grande partie à cause du fait qu’il implique de la perpétuation de la binarité..

Il faut se rappeler que ces termes ne sont que des étiquettes qui, bien entendu, n’arrivent jamais à regrouper tout un ensemble. En plus de l’apparition du terme pansexualité comme alternative à la bisexualité, d’autres concepts ont émergé. Nous les avons déjà évoqués : queer et gender fluid.

Bisexualité et pansexualité sont des concepts différents.
La première étape du respect de la diversité sexuelle commence par la compréhension des termes qu’elle regroupe.

Les idées fausses sur la bisexualité et sur la pansexualité

Il existe plusieurs idées fausses autour de ces deux concepts. La première concerne la préférence de genre. Bien qu’il y ait toujours des exceptions, selon les recherches, les bisexuels et les pansexuels ont tendance à avoir une préférence pour l’un d’entre eux.

C’est-à-dire que, bien qu’ils soient ouverts aux relations amoureuses ou sexuelles avec plus d’un genre, ils ressentent une préférence pour l’un d’entre eux. Cela n’annule pas leur inclination pour les autres, cela fait juste pencher la balance davantage d’un côté. Comme nous l’avons déjà souligné, il y a toujours des exceptions.

Une autre idée fausse concernant les deux termes réside dans l’affirmation selon laquelle ces personnes pratiquent le polyamour. C’est-à-dire qu’ils entretiennent des relations avec trois personnes ou plus en même temps. Ces termes sont également associés à la promiscuité ou à l’infidélité. Bien qu’il y ait bien entendu des bisexuels et des pansexuels qui adoptent ces pratiques, il en est de même chez les autres identités sexuelles.

Enfin, une autre idée répandue est que ces identités sexuelles sont simplement un effet de mode. Un bisexuel ou un pansexuel ne s’identifie pas comme tel pour attirer l’attention. Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de s’éloigner des étiquettes.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 positions pour faire l’amour debout
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 positions pour faire l’amour debout

Découvrez ici 6 positions pour faire l'amour debout et échapper à la routine du lit et de la chambre. Ces positions sont à la fois faciles et excit...



  • Flanders, C. E. Under the bisexual umbrella: Diversity of identity and experience. 2017.
  • Flanders, C. E., LeBreton, M. E., Robinson, M., Bian, J., & Caravaca-Morera, J. A. (2017). Defining bisexuality: Young bisexual and pansexual people’s voices. Journal of Bisexuality. 2017; 17(1): 39-57.
  • Galupo, M. P., Ramirez, J. L., & Pulice-Farrow, L. “Regardless of their gender”: Descriptions of sexual identity among bisexual, pansexual, and queer identified individuals. Journal of Bisexuality. 2017; 17(1): 108-124.