Qu’est-ce que le polyamour ?

20 avril 2021
Le polyamour vous donne la possibilité d'aimer plusieurs personnes à la fois sans tromperie ni trahison. Bien que ce ne soit pas la seule alternative à la monogamie.

Le polyamour est un concept présent dans notre société depuis quelques décennies, bien que sa pratique soit aussi ancienne que l’être humain. Dans une relation polyamoureuse, les participants maintiennent un lien affectueux et, dans de nombreux cas, également sexuel, avec différentes personnes.

Contrairement à d’autres relations non monogames, qui reposent principalement sur le sexe, en polyamour la connexion émotionnelle est l’axe central de la relation. Du fait de ce lien, différentes situations peuvent apparaître avec plus ou moins d’engagement : d’un amour platonique qui reste au niveau du fantasme, à une relation solide et consolidée.

Une autre particularité du polyamour est que toutes les personnes impliquées sont généralement conscientes de la situation et que leur consentement est explicite. Ainsi, l’infidélité comprise comme tricherie ne se produit pas. En fait, les personnes polyamoureuses affirment que leurs relations sont fondées sur la loyauté et sur une profonde sincérité.

Caractéristiques du polyamour

Le polyamour entre quatre personnes.

1. Polyamour : ouverture d’esprit

Le polyamour ne peut se produire que si les gens sont prêts à remettre en question et à démolir certaines conventions profondément enracinées dans notre société. La monogamie, l’amour romantique ou le fait de ressentir de l’amour envers une seule personne sont des concepts que les personnes polyamoureuses remettent en question et transcendent à de nombreuses reprises.

2. Connaissance de soi et développement personnel

Mieux se connaître est bénéfique dans toutes les formes de relations humaines, car cela rend votre manière d’agir plus mature et responsable. Les personnes polyamoureuses ont tendance à être des personnes conscientes avec un haut degré d’intelligence émotionnelle, ce qui les aide à mieux gérer de nouvelles émotions et situations qui n’ont pas été vécues auparavant.

Cet article pourrait vous intéresser : La communication émotionnelle : les clés pour savoir se connecter et mieux s’exprimer

3. Respect de la liberté de l’autre

La liberté n’est pas une valeur exclusive des couples polyamoureux. Cependant, dans ce type de relation, elle a un poids très important. Ainsi, les personnes polyamoureuses souhaitent ne pas interférer avec la liberté de leur partenaire d’être elles-mêmes et aspirent à aimer inconditionnellement l’autre personne avec ses forces et ses faiblesses.

4. Pas de possessivité

L’une des grandes différences entre les relations polyamoureuse et monogames est l’exclusivité. En polyamour, on considère que l’autre personne n’appartient à personne et est libre d’agir comme elle l’entend le mieux. Ainsi, les sentiments de jalousie – qui existent aussi – sont mis sur la table pour le bien-être de la relation.

5. Communication active

Les différentes expériences polyamoureuses qui se produisent tout au long de la relation nécessitent de nouveaux réajustements et accords entre les membres. Par conséquent, une communication profonde et active est essentielle pour que le lien entre les personnes impliquées fonctionne.

Différentes formes de polyamour

Le polyamour peut dépasser les relations sexuelles.

Relations hiérarchiques

Il existe une relation primaire, qui est celle qui équivaudrait à un couple monogame : les ressources sont généralement partagées et les gens vivent dans le même foyer, avec ou sans enfants.

A cette situation s’ajoute la possibilité de maintenir des relations avec d’autres personnes, qui seront des relations secondaires, si elles sont plus durables, et même des relations tertiaires si l’interaction est épisodique.

Relations égalitaires

Dans ce type de relation, tous les membres occupent le même niveau, il n’y a pas de hiérarchie. Cela peut se produire, par exemple, entre trois individus. C’est ce que nous appellerions une « relation triangulaire ». Cependant, il n’y a pas de limite maximale de personnes impliquées. Des communautés aimantes peuvent être formées dans lesquelles tous les membres sont engagés envers le reste du groupe.

Autres formes non monogames

En plus des relations polyamoureuses, il existe d’autres manières très variées de nouer des relations de manière non monogame, telles que :

  • Les anarchistes relationnels, qui préfèrent ne pas étiqueter leurs relations.
  • Les hybrides, dans lesquels un membre du couple est monogame et l’autre ne l’est pas.
  • Les échangistes, qui ont des relations sexuelles avec des personnes qui ne sont pas leur partenaire, généralement en leur présence.

En fait, toute relation dans laquelle l’exclusivité émotionnelle ou sexuelle n’est pas pratiquée sera classée comme une relation non monogame.

Découvrez aussi : Signification des rêves érotiques

Inconvénients possibles du polyamour

  • La jalousie. Les personnes polyamoureuses ressentent également de la jalousie et des insécurités, probablement plus que les autres. En effet, elles sont plus exposées à des situations dans lesquelles ces situations peuvent se produire. Pour cette raison, ils doivent apprendre à les reconnaître, les analyser et les relativiser.
  • L’acceptation des autres. Les personnes qui pratiquent le polyamour sont souvent rejetées par la société, en particulier par leurs amis et leur famille. Cela peut créer un inconfort important pour eux et nuire à leur confiance en eux.
  • Les ruptures. Un plus grand nombre de relations peut impliquer plus d’épanouissement et de relation. Mais cela implique aussi plus de séparations et plus de conflits. Pour cette raison, vous devez être conscient que dans ces types de relations, la douleur sera présente.
  • La logistique. D’un point de vue pragmatique, le polyamour peut être difficile à gérer si vous ne savez pas bien vous organiser. Le travail, la gestion de la maison, le soin de la famille et le temps pour soi laissent peu de place aux différents liens profonds avec les autres.

Le polyamour n’est pas pour tout le monde

Le polyamour n’est pas un modèle relationnel pour tout le monde. En fait, beaucoup de gens n’ont jamais été attirés par plus d’une personne à la fois, ou n’ont jamais aimé deux personnes en même temps. D’un autre côté, il y en a d’autres qui font l’expérience du polyamour depuis aussi longtemps qu’ils s’en souviennent. Chaque personne se sent différemment et vit sa vie de la manière la plus cohérente possible.

Une société mature doit être caractérisée par la tolérance et l’acceptation des formules de liaison choisies par ses membres, pour autant qu’elles reposent sur la liberté de choix. Après tout, ce qui importe dans l’amour que nous choisissons de vivre, c’est l’amour lui-même et non sa forme.

  • Anapol, Deborah. Polyamory: the new love without limits. IntiNet Resource Center, 1997.
  • Easton, Dossey, Hardy, Janet W. Ética promiscua: una guía práctica para el poliamor, las relaciones abiertas y otras libertades en el sexo y en el amor. Editorial Melusina, 2018.
  • Rogers, Carl. El matrimonio y sus alternativas. Kairós, 2005.
  • Thalmann, Yves-Alexandre. Las virtudes del poliamor: la magia de los amores múltiples. Plataforma, 2008.