Les douleurs ovariennes durant la ménopause

18 octobre 2019
Les douleurs ovariennes à la ménopause ne sont pas physiologiques ; elles peuvent être un signe d'une tumeur ovarienne.

La plupart des femmes éprouvent des douleurs ovariennes à plusieurs reprises au cours de leur vie, le plus souvent pendant l’ovulation ou les menstruations. On a tendance à penser qu’avec l’apparition de la ménopause, cela cesse de se produire, mais parfois la douleur ovarienne peut réapparaître ou persister.

C’est une douleur dans la partie inférieure du ventre, qui peut être plus ou moins intense, constante ou pulsatile. Lorsqu’elle survient pendant le cycle menstruel, elle est généralement due à l’inflammation qui se produit dans les ovaires pendant l’ovulation. Il n’est donc pas normal de ressentir de la douleur dans les ovaires pendant la ménopause, puisqu’à ce stade, ils n’ont plus d’activité.

Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi des douleurs ovariennes peuvent survenir à la ménopause.

Qu’est-ce qui cause les douleurs ovariennes ?

Les femmes ont du mal à reconnaître le début de leur ménopause. Beaucoup de femmes cessent d’avoir leurs règles et pensent qu’elles entrent dans la ménopause. Cependant, il s’agit habituellement d’une périménopause. C’est une étape de transition où la femme n’a pas ses règles, mais où elles peuvent réapparaître, parce que les ovaires sont encore actifs.

Une femme ayant des douleurs ovariennes et des bouffées de chaleur

La première cause de douleurs ovariennes à ce stade est l’ovulation. Elle se produit parce que les ovaires continuent à fonctionner et s’enflamment tout comme au stade fertile. Une autre raison est la grossesse extra-utérine.

La maladie inflammatoire pelvienne est une affection qui cause également de la douleur dans les ovaires. Il s’agit généralement d’une complication d’une maladie sexuellement transmissible. Par conséquent, en dehors de la douleur, il y a habituellement d’autres inconforts. Les symptômes comprennent une mauvaise odeur de l’écoulement et des douleurs lors de la miction.

Cependant, la cause la plus importante est la tumeur, qui peut être bénigne ou maligne. Lorsqu’une femme n’a pas eu de règles depuis plus d’un an et ressent des douleurs ovariennes, c’est généralement aux dépens d’une tumeur.

D’autres causes possibles sont :

  • Endométriose : il s’agit d’une pathologie qui apparaît habituellement pendant la période fertile, mais qui peut être prolongée à la ménopause
  • Malaise gastro-intestinal : de nombreuses conditions peuvent simuler une douleur ovarienne. En réalité, les gaz ou le syndrome du côlon irritable peuvent être confondus avec d’autres pathologies
  • Kystes ovariens : ce sont des cavités remplies de liquide. Ils sont assez fréquents et ils ont tendance à se développer sans symptômes. Ils peuvent quand même causer de l’inconfort

Vous pourriez être intéressé par : Pourquoi est-il facile de grossir pendant la ménopause ? 8 conseils pour l’éviter

Quels sont les autres symptômes d’une tumeur ovarienne ?

Comme mentionné ci-dessus, la douleur ovarienne peut être un symptôme d’une tumeur ovarienne dans cette région. De plus, il y a d’autres symptômes qui peuvent nous alerter sur cette situation. Par exemple, une femme peut avoir de la difficulté à manger et peut même se sentir satisfaite de peu de nourriture. D’autre part, les symptômes urinaires se manifestent généralement par un désir constant d’uriner.

Cependant, il est évident que ces symptômes peuvent survenir dans d’autres maladies. Lorsqu’il s’agit d’une tumeur ovarienne, les symptômes sont souvent persistants ou plus fréquents. Bien qu’ils puissent avoir une autre cause, en cas de doute, il est conseillé de consulter un gynécologue.

De plus, il se peut que la femme se sente plus fatiguée. De plus, ses rapports sexuels peuvent devenir douloureux et elle peut ressentir un mal de dos. La tumeur peut même affecter l’estomac, causant de la constipation ou un gonflement. Un signe avant-coureur est un saignement, surtout si la femme est ménopausée depuis plus d’un an.

Une femme qui a des douleurs ovariennes

Vous aimerez peut-être : La ménopause précoce augmente le risque de démence

Douleurs ovariennes, comment savoir que ce n’est pas un cancer ?

Pour savoir s’il s’agit d’une tumeur ovarienne, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Le médecin doit connaître tous vos antécédents médicaux ainsi que vos antécédents familiaux. Il est préférable de commencer par un examen pelvien et abdominal.

Le spécialiste peut effectuer une série de tests complémentaires pour le diagnostiquer. Tout d’abord, une échographie est généralement demandée. Elle permet de déterminer s’il y a une masse dans l’ovaire et, le cas échéant, si elle est solide ou liquide.

Le scanner est utilisé plus souvent que l’IRM. Il aide à distinguer plus clairement s’il y a ou non une tumeur. Parfois, des biopsies sont aussi réalisées.

En conclusion

La douleur ovarienne à la ménopause n’est pas physiologique ; elle peut être un signe d’une tumeur ovarienne possible. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin en cas de doute ou de symptôme. Des tests pertinents doivent être effectués pour écarter la possibilité d’une maladie tumorale. De fait, plus le diagnostic sera posé tôt, plus la tumeur pourra être soignée.

 

  • Pruebas para el cáncer de ovario. (n.d.). Retrieved June 6, 2019, from https://www.cancer.org/es/cancer/cancer-de-ovario/deteccion-diagnostico-clasificacion-por-etapas/como-se-diagnostica.html
  • 8 señales tempranas de cáncer de ovario, según las mujeres que lo experimentaron / Tucson Health Association. (n.d.). Retrieved June 6, 2019, from https://tucsonhealthassociation.org/2017/09/8-senales-tempranas-de-cancer-de-ovario-segun-las-mujeres-que-lo-experimentaron/
  • Por qué me duelen los ovarios en la menopausia. (n.d.). Retrieved June 6, 2019, from https://quonomy.com/por-que-me-duelen-los-ovarios-en-la-menopausia
  • Dolor de ovarios en la menopausia, ¿es normal? (n.d.). Retrieved June 6, 2019, from https://www.diariofemenino.com/salud/menopausia/dolor-de-ovarios-en-la-menopausia-es-normal/