Les meilleurs remèdes naturels pour traiter la dysménorrhée

En plus de certains remèdes naturels, l'exercice physique est très efficace dans le traitement de la dysménorrhée, car il favorise la production d'endorphines et réduit la douleur.

La dysménorrhée est connue comme un problème qui affecte les femmes dans leur cycle menstruel. Cette affection survient chez 20 à 50 % de toutes les femmes. Et, bien que ce ne soit pas le cas chez toutes les femmes, cela peut occasionner des douleurs pelviennes ou des coliques sévères.

Les douleurs pelviennes peuvent survenir habituellement un à deux jours avant le début du cycle menstruel.

La dysménorrhée primaire est connue pour être une douleur pelvienne légère et commence 24 à 48 heures avant le cycle menstruel. Ces symptômes sont fréquents chez les femmes âgées de 17 à 24 ans.

La dysménorrhée primaire peut diminuer lorsque débutent les premiers rapports sexuels ou bien après la première grossesse.

Il y a moins de cas de dysménorrhée secondaire, qui touche les femmes de plus de 29 ans et qui provoque des douleurs pelviennes plus fortes, accompagnées d’autres symptômes. La dysménorrhée secondaire peut aussi survenir même après la naissance d’un enfant.

Dans ces cas, il est recommandé de consulter un médecin.

Symptômes de la dysménorrhée

identifer les symptômes pour traiter la dysménorrhée

La dysménorrhée survient dès les premières règles et provoque un inconfort dans la partie inférieure de l’abdomen, accompagné également d’autres symptômes.

Selon l’âge ou le type de dysménorrhée, les symptômes suivants peuvent apparaître :

Dysménorrhée primaire :

  • Douleurs pelviennes
  • Étourdissements légers
  • Manque d’appétit
  • Dépression ou autres sautes d’humeur
  • Irritabilité

Dysménorrhée secondaire :

  • Douleurs pelviennes sévères
  • Étourdissements graves ou évanouissements
  • Dépression
  • Saignements avec caillots de sang
  • Vomissements
  • Anxiété et irritabilité

Lisez aussi : Comment utiliser le basilic pour combattre la fatigue et la dépression

Comment prévenir la dysménorrhée ?

prévention pour traiter la dysménorrhée

Comme nous l’avons déjà dit, la dysménorrhée touche pratiquement tous les femmes, quel que soit leur âge. Toutefois, cela ne signifie pas qu’elle ne peut pas être évitée avec certaines précautions et des recommandations.

  • Avoir un corps actif est l’un des moyens les plus recommandés pour éviter la dysménorrhée. Effectuez une routine quotidienne d’exercices cardiovasculaires pour éliminer les toxines du corps par la transpiration.

Cela vous aidera également à renforcer votre corps et ainsi éviter l’inconfort.

  • Choisissez une alimentation équilibrée avec une forte présence de liquides chauds. Évitez les aliments frits riches en gras qui empêchent une bonne circulation. En effet, beaucoup de douleurs sont le résultat d’une mauvaise circulation sanguine.
  • Massez la région abdominale avec des compresses d’eau chaude en cas de douleur.

Remèdes naturels contre la dysménorrhée

La nature offre des centaines d’alternatives pour soulager les affections corporelles et bien sûr la dysménorrhée ne fait pas exception. Nous vous montrerons quelques moyens naturels de traiter ces symptômes.

1. Infusion d’angélique de Chine

infusion d'angélique de Chine pour traiter la dysménorrhée

Le dong quai ou angélique chinoise est une plante à usage médicinal riche en composants anti-inflammatoires. Grâce à eux, elle peut prévenir les douleurs et autres malaises, ainsi qu’apaiser le système nerveux.

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de feuilles d’angélique séchées (15 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Comment faire ?

  • Dans un récipient, portez l’eau à ébullition et ajoutez l’angélique.
  • Laissez bouillir pendant 3 minutes, filtrez et versez dans une tasse.
  • Laissez reposer pendant 10 minutes, puis consommez. Vous pouvez boire l’infusion d’angélique lorsque vous avez des coliques.

Consultez cet article : 6 astuces pour renforcer votre système nerveux

2. Infusion de camomille

La camomille est une plante aux propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires. Elle aide ainsi à réduire la douleur des coliques.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de fleurs de camomille (30 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Comment faire ?

  • Portez l’eau à ébullition dans un bol et ajoutez la camomille.
  • Quand elle atteint le point d’ébullition, couvrez, puis laissez reposer pendant 15 minutes.
  • Buvez une infusion de camomille 2 à 3 fois par jour pour prévenir ou apaiser la douleur.

3. Infusion de laurier

 

Le laurier possède des propriétés anti-inflammatoires qui aident à soulager les douleurs pelviennes.

Ingrédients

  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • 1 cuillère à soupe de feuilles de laurier hachées (15 g)

Comment faire ?

  • Ajoutez l’eau dans un récipient, puis chauffez.
  • Pendant qu’elle n’arrive à ébullition, ajoutez une cuillerée de feuilles de laurier dans une tasse.
  • Ensuite, versez l’eau dans la tasse et remuez.
  • Laissez reposer 5 minutes et buvez.

Prenez l’infusion de feuilles de laurier tout au long de la journée pour prévenir et apaiser les coliques.

4. Infusion de gingembre

Le gingembre aide à avoir un flux sanguin optimal. Donc il aide à prévenir l’inconfort de la dysménorrhée .

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de racine de gingembre (15 g)
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Comment faire ?

  • Coupez le gingembre en petits morceaux et réservez.
  • Chauffez l’eau, puis quand elle bout, ajoutez le gingembre.
  • Couvrez et laissez reposer pendant 10 minutes.
  • Versez dans une tasse et buvez.

Vous pouvez prendre le gingembre le matin, avant le petit-déjeuner ou bien le soir, avant d’aller au lit.

N’oubliez pas de suivre ces recommandations pour traiter les symptômes qui surviennent habituellement au moment du cycle menstruel.

 

A découvrir aussi