Les mythes sur les opérations de la poitrine

16 février 2021
Il existe toute une série de mythes sur les opérations de la poitrine qui se sont répandus et que beaucoup considèrent comme vrais alors que ce n'est pas le cas. Il y a aussi des croyances populaires qui sont justes. Nous allons donc examiner la validité des affirmations les plus fréquentes au sujet de ce type d'opérations.

Beaucoup de mythes circulent actuellement au sujet des opérations de la poitrine. Ceci est peut-être dû au fait que les opérations des seins font partie des plus pratiquées dans le monde d’aujourd’hui. Certains cas exceptionnels peuvent néanmoins devenir des références alors qu’ils ne le sont pas réellement.

Les chirurgies esthétiques qui peuvent se réaliser sur les seins sont très variées. Elles incluent une augmentation, une réduction, une élévation et une reconstruction, entre autres. Ce n’est pas parce qu’elles sont esthétiques qu’elles cessent d’avoir une importance clinique mais, dans beaucoup de cas, celle-ci est exagérée et donne lieu à de nombreux mythes.

Il est vrai que la science a beaucoup progressé dans ce type d’opérations. Aujourd’hui, elles peuvent se réaliser de façon sûre, mais seulement si elles sont pratiquée par un personnel qualifié et dans les conditions adéquates. Il est donc important de mettre fin à ces mythes sur les opérations de la poitrine qui circulent au quotidien.

Les opérations de la poitrine

Une mammoplastie.

Le plus fréquent est que les opérations de la poitrine sont réalisées pour parvenir à une silhouette plus symétrique. Le second motif le plus habituel est la reconstruction après la perte de l’un ou des deux seins, ou parce que le buste a subi des changements à cause de l’allaitement, de l’âge ou d’une perte de poids.

Ce procédé chirurgical peut se réaliser de différentes façons. L’une des plus fréquentes est l’introduction d’un implant à travers le bord inférieur de l’aréole. Néanmoins, l’insertion de l’implant par le pli de l’aisselle ou par le pli inférieur du seins est plus habituel. On peut aussi parfois l’insérer à travers le nombril.

Les prothèses utilisées sont des poches qui contiennent du silicone ou un gel adhésif. Les implants qui se font à travers le nombril contiennent une solution saline. Il s’agit d’une chirurgie ambulatoire qui n’entraîne que très rarement des complications.

Les principaux mythes sur les opérations de la poitrine

Même s’il s’agit d’un procédé sûr qui se réalise de façon habituelle, il existe encore de nombreux mythes sur les opérations de la poitrine. Certains des plus répandus sont les suivants :

  • Cette opération affecte la sensibilité des seins : ceci est totalement faux. La sensibilité des seins vient des nerfs intercostaux, qui entrent dans la glande mammaire par la partie postérieure. Il ne peut y avoir une perte de sensibilité que si l’on endommage un nerf au cours de l’opération.

Il est vrai qu’immédiatement après l’opération, la zone inférieure du sein est affectée. Ceci altère sa sensibilité mais, au fil du temps, tout redevient normal. Il s’agit simplement d’un effet post-opératoire.

  • Il peut y avoir un rejet des implants : ceci est également faux. Les implants sont totalement neutres et, par conséquent, n’entraînent pas ce type de réactions dans le corps. Il peut parfois y avoir une contracture autour de l’implant, mais ce n’est pas un rejet. Cela se produit dans 2 ou 3 % des cas.

Les implants placés par des professionnels accrédités suivent de strictes normes de biosécurité, d’où la confiance qu’ils inspirent. Tout est différent quand on ignore leur origine ou quand l’opération n’est pas effectuée par des professionnels accrédités.

Ceci peut vous intéresser : Douleurs mammaires après une chirurgie plastique

Autres mythes sans fondement

Un implant mammaire.

Même si les mythes que nous avons mentionnés sont les plus répandus au sujet des opérations de la poitrine, ce ne sont pas les seuls. Voici d’autres croyances erronées :

  • Les implants empêchent l’allaitement : c’est faux. Une opération de la poitrine n’affecte pas la glande mammaire et, par conséquent, n’affecte pas l’allaitement.
  • Les prothèses peuvent entraîner un cancer : c’est également faux. Les femmes avec des implants développent même moins fréquemment des cancers car les nodules y sont plus facilement détectables.
  • Les prothèses sont mauvaises pour la santé : il n’existe aucune étude ou évidence à ce sujet. Cette croyance est donc considérée comme fausse.
  • Les implants salins sont mieux que ceux en silicone : ce n’est pas vrai. Le médecin est celui qui déterminera lequel utiliser, selon chaque cas spécifique.

Lisez aussi : 10 vérités que vous ne connaissez pas sur les seins

Vérités qui ne sont pas des mythes

Tout comme il y a des mythes sur les opérations de la poitrine, il existe aussi des croyances répandues qui ont une part de vérité. Voici les principales :

  • Plus l’implant est grand, plus le risque de complications est élevé : ceci est vrai dans de nombreux cas. Les grands implants ont plus de risques de générer une contracture capsulaire ou des plis dans la peau.
  • Les prothèses se remarquent : elles se remarquent à peine, mais elles se remarquent. Plus précisément, elles se sentent.
  • L’aspect de la poitrine change avec le temps : c’est souvent vrai. Si l’implant est très grand, il peut tendre la peau et le sein peut avoir l’air de tomber.
  • Ces opérations exigent de consulter plus fréquemment le médecin : c’est vrai. Il est important de procéder à au moins une visite annuelle pour vérifier qu’il n’y a pas de souci avec l’implant.
  • Gordillo Álvarez, I., & Ramírez Alvarado, M. D. M. (2007). Escultores de cuerpos: cirugías estéticas y realities televisivos. In IV Congreso Internacional Comunicación y Realidad (pp. 861-872). Trípodos.