Les personnes les plus vulnérables à la chaleur

7 octobre 2019
Les températures climatiques élevées produisent des effets plus sévères chez certaines personnes. En effet, il existe des individus plus vulnérables que d'autres à la chaleur car leur organisme, leur activité ou leurs conditions de santé limitent leur capacité à faire face au climat.

Certains groupes de la population sont plus vulnérables à la chaleur. Que ce soit en raison des caractéristiques de leur organisme, ou alors à cause de leurs conditions spécifiques de santé. Ces personnes doivent être particulièrement attentives à leur protection pendant l’été.

Nous devrions tous appliquer les mesures de base de protection. Par exemple, il faut porter des habits adaptés, s’hydrater constamment et ne pas s’exposer au soleil pendant les heures les plus chaudes. Cependant, les individus les plus vulnérables à la chaleur doivent renforcer ces mesures.

Parmi les groupes les plus vulnérables aux hautes températures, nous retrouvons :

  • Les enfants de moins de 5 ans
  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Des individus qui souffrent de maladies chroniques
  • Ceux qui réalisent des activités physiques en plein air

Voyons maintenant en détails chacun de ces groupes.

Les enfants sont plus vulnérables à la chaleur

Les enfants font partie des personnes les plus vulnérables à la chaleur

Les enfants, et surtout s’ils sont très jeunes, représentent l’une des populations les plus vulnérables à la chaleur. En effet, les organismes des plus jeunes perdent leurs fluides plus rapidement. Par conséquent, ils atteignent le point de déshydratation plus vite.

Par ailleurs, les enfants présentent également un rapport surface/volume inférieur aux adultes. C’est pourquoi leur corps génère aussi de la chaleur plus rapidement. Par conséquent, ils doivent être surveillés continuellement lorsque les températures augmentent. Il faut donc les protéger du soleil et limiter leur activité physique.

A cela s’ajoute le fait que les enfants ne perçoivent pas clairement les premiers signes de déshydratationni les effets de la chaleur sur leur corps. Cependant, ils sont certainement plus irritables et en colère que d’habitude.

Les personnes âgées

Voici une autre population vulnérable à la chaleur. Cela est dû au fait que le centre thermorégulateur de l’organisme se trouve dans l’hypothalamus. Il s’agit d’une région du cerveau qui régule la température intérieure du corps. Chez les personnes âgées, cette fonction travaille plus lentement.

Les personnes âgées ressentent également moins la sensation de soifCela les expose donc à un plus grand risque de se déshydrater sans s’en rendre compte. Il faut alors leur rappeler constamment de boire afin d’éviter ce danger.

En outre, les personnes âgées transpirent moins que les plus jeunes. Elles ont donc tendance à retenir davantage de chaleur corporelle. Si l’environnement est humide, la transpiration est encore plus inhibée et le risque d’un coup de chaleur est ainsi plus élevé.

Les individus souffrant d’hypertension sont plus exposés à la chaleur

La chaleur excessive dilate les artères et favorise la déshydratation. Ces deux facteurs ont un impact négatif chez les personnes qui souffrent d’hypertension. Par conséquent, il est conseillé de consulter un médecin afin d’ajuster les médicaments en périodes de chaleur.

Normalement, la chaleur baisse la tension. L’effet des médecines traditionnelles conduit parfois à ce que cette baisse atteigne un niveau insuffisant. Pour cette raison, il est important de faire un bilan de santé afin de prévenir les surprises désagréables.

Lisez également : Comment le yoga peut-il aider à contrôler l’hypertension artérielle ?

Les patients cardiaques et les personnes obèses souffrent davantage de la chaleur

Parmi les personnes les plus vulnérables à la chaleur, on compte aussi les personnes obèses

Les températures élevées affectent également la santé cardiovasculaire. Evidemment, cet effet est plus grave chez les personnes qui présentent déjà une santé cardiovasculaire fragile. Les déficiences cardiaques limitent en effet la capacité de l’organisme à éliminer la chaleur du corps. Par conséquent, il existe un risque de surcharge.

D’autre part, les patients cardiaques prennent généralement des médicaments diurétiques. Cela conduit à l’élimination constante de l’eau dans le corps et réduit la capacité à transpirer. Ces personnes sont donc relativement exposées à la déshydratation.

Par ailleurs, les personnes obèses ont aussi de grandes difficultés à dissiper la chaleur de leur corps. En général, face à des températures élevées, elles réagissent en générant une transpiration excessive. Pour la même raison, elles perdent des liquides et des sels minéraux plus facilement et se déshydratent plus souvent.

De plus, étant donné que les personnes en surpoids ont un plus grand volume de graisse corporelle, la régulation de leur température est modifiée. Elles sont donc plus susceptibles d’être victimes d’un coup de chaleur.

Découvrez aussi: 5 causes de surpoids qui ne sont pas liées à l’alimentation

Les sportifs et les personnes qui travaillent en plein air

Ceux qui pratiquent des activités physiques intenses en plein air sont également plus vulnérables à la chaleur, bien entendu. En effet, l’exposition directe au soleil augmente l’impact des fortes températures. L’exposition ainsi que l’activité physique les rendent plus vulnérables face au risque de la déshydratation.

Il convient alors de se protéger comme il faut et, dans la mesure du possible, de limiter les activités lors des heures les plus chaudes. Finalement, il est nécessaire de s’hydrater constamment en buvant 2 fois plus de liquide que d’habitude.

 

  • Ballester, F. (2008). El impacto del calor extremo en la salud: nuevos retos para la epidemiología y la salud pública.
  • Botas, I., Ferreiro, A., & Soria, B. (2011). Deshidratación en niños. Anales Medicos Mexico.
  • Álvarez-Calatayud, G., Taboada, L., & Rivas, A. (2006). Deshidratación: etiología, diagnóstico y tratamiento. Anales de Pediatria Continuada. https://doi.org/10.1016/S1696-2818(06)73627-7