Les remplisseurs "tear trough" pour les poches sous les yeux sont-ils sans danger ?

Les remplisseurs tear through sont devenus l'une des techniques esthétiques les plus demandées pour rafraîchir le regard. Découvrez ici la fiabilité de la procédure.
Les remplisseurs "tear trough" pour les poches sous les yeux sont-ils sans danger ?

Dernière mise à jour : 19 juillet, 2022

Connaissez-vous les remplisseurs tear trough ? C’est ainsi qu’on appelle le traitement esthétique qui améliore l’aspect enfoncé du canal lacrymal. Il s’agit d’un mode non chirurgical de rajeunissement du visage.

Ce sont notamment les personnes âgées qui ont recours à cette technique de beauté. Cependant, certains jeunes trouvent dans ces injections la luminosité et le volume que le système orbitaire perd en raison de son anatomie ou des heures de veille nocturne.

Avant de penser à remplir les poches sous les yeux, il est important de connaître les tenants et les aboutissants du procédé et savoir si on est qualifié pour y avoir recours. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.

En quoi consistent les remplisseurs tear trough ?

Les remplisseurs tear trough sont-ils sans danger ?
Les remplisseurs tear trough peuvent détendre votre visage, le rendant ainsi plus jeune.

Le terme fait référence au remplissage du canal lacrymal. Ces remplisseurs sont considérés comme des agents de comblement des cernes. Il s’agit d’injecter des matériaux qui épaississent des taches particulières autour des yeux.

Cette zone est affectée lorsque les os du visage s’amincissent et s’élargissent, éliminant leur graisse naturelle. Les autres causes de la déformation sont liées à la génétique, à l’alimentation, au tabagisme et à l’exposition constante au soleil.

Un médecin peut restaurer le tissu dans la cavité entre les yeux et les joues en fournissant une substance similaire à celle produite par le corps. Le patient peut ainsi afficher un look décontracté, avec moins de ridules et de rides profondes.

La procédure d’application

En général, l’augmentation dermique se fait avec de l’acide hyaluronique (HA), car il favorise la production de collagène, adoucit, hydrate et crée un effet rajeunissant. Cet acide est biocompatible, car c’est une macromolécule présente dans le corps. Il n’est pas permanent.

En outre, il existe d’autres types de charges, y compris la propre graisse transformée du patient. Pour des résultats optimaux, le médecin doit analyser l’anatomie de la zone, les affectations et la substance appropriée, en plus d’exécuter une technique d’injection adéquate.

Le processus prend quelques minutes et comprend les étapes suivantes.

  1. Nettoyage : le spécialiste désinfecte la surface du canal lacrymal avec de l’alcool.
  2. Anesthésie : Certains patients n’en ont pas besoin, cela dépend de la tolérance à la douleur.
  3. Injection : elle se fait avec une micro-aiguille ou une canule à bout émoussé.



Dans quelle mesure les remplisseurs tear trough sont-ils sûrs ?

L’élargissement de la zone lacrymale n’est pas dangereux, tant qu’il est réalisé par un dermatologue, un chirurgien plasticien ou un chirurgien oculoplastique. Le spécialiste doit être formé pour gérer les risques et le patient doit être tenu informé des réactions indésirables possibles.

Bien que l’incidence des complications liées aux matériaux d’obturation temporaires soit faible, puisqu’il s’agit d’une zone difficile du visage, il est probable qu’elle provoque des réactions légères qui disparaissent rapidement.

Gonflement

Après le dépôt de matière dans la déchirure, il se peut que vous constatiez une rougeur ou un gonflement, même après plusieurs semaines. Sous surveillance médicale, il n’y a rien à craindre.

Douleur

En soi, la ponction n’est pas douloureuse. Cependant, lorsqu’il y a une douleur extrême et une perte de vision qui l’accompagne ou l’impression de voir passer des mouches, il est probable que l’aiguille a accidentellement touché un vaisseau sanguin.

La réponse médicale est basée sur la dilution de la charge avec une substance pour inverser la procédure. Encore une fois, il est essentiel de maîtriser les techniques d’injection faciale.

Asymétries

Les asymétries sont des complications potentielles lors de l’utilisation de produits de comblement. Les irrégularités résultent de l’administration de quantités différentes des deux côtés du système orbital. L’évaluation du patient est essentielle, car il existe parfois des disproportions faciales antérieures.

Infection

L’infection est peu probable, mais peut se manifester jusqu’à plusieurs mois après le remplissage. Si vous sentez que le canal lacrymal est très sensible, dur ou chaud, rendez-vous chez le médecin pour revoir les symptômes et décider du traitement.

La durée du remplissage

Les remplisseurs tear trough sont-ils sans danger pour les poches sous les yeux ?
Votre médecin déterminera si vous êtes un bon candidat pour le traitement.

L’augmentation dermique du lacrymal se décompose progressivement. Le taux de résorption maximal de l’AH est de 1 an. En revanche, si la matière est la graisse elle-même, grâce à la méthode du lipofilling, les résultats sont plus longs.

En moyenne, les patients reviennent chaque année en cabinet pour renouveler les obturations. La fréquence varie selon l’anatomie, le type de substance et le mode de vie, car les excès et le manque d’exercice nuisent à l’apparition de la déchirure.



Les bienfaits des remplisseurs tear trough

Contrairement aux interventions chirurgicales qui rajeunissent le visage, les produits de comblement dans la zone orbitaire offrent les avantages énumérés ci-dessous :

  • Deux semaines après les micro-injections, vous pouvez voir le changement. Pendant ce temps, la peau se détend et la substance s’intègre aux tissus jusqu’à ce qu’ils soient hydratés.
  • Du repos n’est pas nécessaire. Dès la fin du traitement, vous reprenez votre routine.
  • Vous pouvez mouiller votre visage. Attention ! Après les piqûres, évitez de toucher la zone pendant 6 heures.
  • Il y a rarement de séquelles graves. Le risque d’effets secondaires est assez faible.

Qui sont les candidats au traitement ?

Les personnes jusqu’à l’âge de 60 ans peuvent recourir á ces produits. Une étude souligne que les jeunes ayant une peau épaisse et un écart défini sont des candidats idéaux.

Le médecin déterminera s’il est possible d’effectuer la procédure après une évaluation. Comme alternatives pour réduire la pigmentation naissante autour des yeux, il existe des solutions topiques à base de caféine. Si les poches sont sévères, une blépharoplastie ou une chirurgie des paupières est indiquée.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 méthodes naturelles pour réduire les poches sous les yeux
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
6 méthodes naturelles pour réduire les poches sous les yeux

Les poches sous les yeux apparaissent fréquemment au fur et à mesure que la peau vieillit. Elles sont produites par l'affaiblissement des tissus et...