Les utilisations de l'huile d'onagre

L'huile d'onagre possède certaines propriétés qui la rendent bénéfique pour traiter certains problèmes de santé. Découvrez ici quelles sont ces caractéristiques, ainsi que les risques associés à sa consommation.
Les utilisations de l'huile d'onagre
Cesar Paul González

Relu et approuvé par le biologiste Cesar Paul González.

Écrit par Equipo Editorial

Dernière mise à jour : 03 décembre, 2022

L’huile d’onagre est un liquide doré et translucide qui est utilisé comme complément alimentaire. Elle est extraite des graines de la plante Oenothera biennis, originaire d’Amérique du Nord.

On l’appelle aussi “l’huile de la femme”, car elle est souvent utilisée pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel. Elle contient de la vitamine E et ses graines contiennent de l’acide gamma-linolénique ou GLA, un acide gras essentiel Oméga-6- de 7 à 10 %.

L’huile d’onagre, un produit aux acides gras essentiels

On pense que l’huile d’onagre pourrait aider à produire un plus grand volume et une meilleure qualité de liquide cervical fertile. Cependant, ses bienfaits n’ont pas encore été prouvés.

Toutefois, il est à noter que l’acide linolénique et l’acide gamma-linolénique (GLA) présents dans l’huile d’onagre aident à produire des prostaglandines, qui possèdent des propriétés anti-inflammatoires et qui sont bénéfiques pour l’induction du travail et les contractions utérines.

De plus, ils contribuent à moduler l’équilibre inflammatoire au niveau systémique. C’est ce qu’atteste une étude publiée dans la revue International Immunology . Grâce à cette propriété, le risque de développer des pathologies cardiovasculaires peut être réduit.

L’acide gamma-linoléique dans l’onagre crée un nombre accru de prostaglandines qui peuvent combattre la maladie fibrokystique du sein, le PMDD et l’endométriose.

D’autre part, certaines études suggèrent que le GLA peut aider à traiter l’arthrite et la ménopause. L’une d’elles est celle publiée dans le magazine Nutrients. Cependant, pour obtenir un effet significatif, il est nécessaire d’inclure cet acide dans le cadre d’une alimentation saine. Cet acide est également optimal pour favoriser l’entraînement en force.

La recherche suggère que l’allaitement peut prévenir ou retarder le développement de la dermatite atopique chez les enfants à haut risque. Cela, en raison de sa teneur en acides gras de type cis, en plus d’autres composés bioactifs. L’huile d’onagre pourrait également provoquer ce résultat, en raison de sa concentration en lipides insaturés. Cependant, les essais concrets manquent pour confirmer cette hypothèse.

Onagre.



[/atomik -lu-aussi ]

Les autres remèdes contre le syndrome prémenstruel

Bien que certains essais suggèrent que l’huile d’onagre pourrait être utile contre le syndrome prémenstruel, il faut prendre en compte qu’il existe d’autres habitudes qui pourraient être encouragées dans le même objectif.

La pratique régulière d’exercices de force prévient les douleurs musculaires et la perte de densité osseuse et de fonctionnalité motrice. De plus, cette pratique aide également à moduler les mécanismes inflammatoires.

Aussi, il est important de maximiser la consommation de vitamine D et de protéines à haute valeur biologique. Il est également essentiel de veiller à ce que les besoins essentiels en micronutriments, tels que les minéraux, soient satisfaits.

Le fer prévient les situations d’anémie qui peuvent aggraver la fatigue et l’épuisement chronique. Le zinc, pour sa part, réduit l’incidence des maladies respiratoires infectieuses, en raison de son rôle dans la différenciation des lymphocytes.

Enfin, il convient de noter qu’il est essentiel de surveiller l’apport en vitamine C pour améliorer la fonction immunitaire. La vitamine E, quant à elle, parviendra à limiter l’oxydation au niveau cellulaire et à contrôler les processus inflammatoires.

Comme évoqué, la consommation de légumes, de fruits à coque et de poisson devient indispensable durant cette période pour limiter les effets indésirables et les altérations de la santé des femmes.

Quelques précautions

Les spécialistes recommandent d’éviter la consommation d’huile d’onagre si l’une des conditions suivantes est présente :

  • Épilepsie
  • Grossesse
  • Allaitement
  • Schizophrénie
  • Prise de médicaments anticoagulants
  • Prise de médicaments pour le cœur

Sa consommation avant et après les chirurgies est également déconseillée.

Par ailleurs, il faut la consommer crue, elle ne peut pas être soumise à des températures élevées. En effet, il pourrait y avoir une transformation spatiale des acides gras, ce qui générerait des composés de type trans.



[/atomik -lu-aussi ]

Les graisses trans sont considérées comme nocives pour la santé, car elles présentent des caractéristiques inflammatoires. Une consommation régulière peut aider à favoriser le développement de pathologies complexes, comme les maladies cardiovasculaires et métaboliques. Il est important d’éviter une consommation chronique.

Enfin, il convient de noter que la plupart des bienfaits de l’huile d’onagre n’ont pas été solidement démontrés, tout comme les risques. Pour cette raison, le principe de précaution prévaut. Les patients présentant des pathologies complexes ou les personnes polymédiquées doivent éviter cette huile.

Parmi les effets secondaires de l’huile d’onagre, figurent notamment les maux de tête, les nausées et les douleurs abdominales.

L’huile d’onagre, un produit prometteur

N’oubliez pas que les traitements décrits ici ne remplacent aucun traitement médical. Si vous présentez des symptômes d’endométriose, de ménopause, de syndrome prémenstruel ou si vous essayez de tomber enceinte, il est préférable de consulter votre gynécologue.

En résumé, l’huile d’onagre pourrait aider à soulager les désagréments du syndrome prémenstruel et ceux de la ménopause, mais l’accord préalable du médecin est requis.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce que l’huile sèche et comment l’utiliser ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce que l’huile sèche et comment l’utiliser ?

Découvrez ce qu'est l'huile sèche et comment l'utiliser. Elle apporte de nombreux bienfaits pour la peau et les cheveux !



  • Ishihara T, Yoshida M, Arita M. Omega-3 fatty acid-derived mediators that control inflammation and tissue homeostasis. Int Immunol. 2019 Aug 23;31(9):559-567. doi: 10.1093/intimm/dxz001. PMID: 30772915.
  • Veselinovic M, Vasiljevic D, Vucic V, Arsic A, Petrovic S, Tomic-Lucic A, Savic M, Zivanovic S, Stojic V, Jakovljevic V. Clinical Benefits of n-3 PUFA and ɤ-Linolenic Acid in Patients with Rheumatoid Arthritis. Nutrients. 2017 Mar 25;9(4):325. doi: 10.3390/nu9040325. PMID: 28346333; PMCID: PMC5409664.
  • Amalia N, Orchard D, Francis KL, King E. Systematic review and meta-analysis on the use of probiotic supplementation in pregnant mother, breastfeeding mother and infant for the prevention of atopic dermatitis in children. Australas J Dermatol. 2020 May;61(2):e158-e173. doi: 10.1111/ajd.13186. Epub 2019 Nov 12. PMID: 31721162.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.