Létrozole : utilisations, effets secondaires et recommandations

L'hormonothérapie est l'un des traitements les plus récents pour certains types de cancer du sein. Le létrozole est un médicament utilisé dans ces cas, bien que son utilisation soit limitée aux femmes ménopausées.
Létrozole : utilisations, effets secondaires et recommandations

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2021

Le cancer du sein est la maladie néoplasique la plus répandue dans le monde. À l’heure actuelle, une détection précoce et un traitement rapide par chirurgie, radiothérapie et médicaments tels que le létrozole déterminent une meilleure qualité de vie.

Le létrozole est un médicament appartenant au groupe des inhibiteurs non stéroïdiens de l’enzyme aromatase. Des études affirment que cette substance est capable de réduire la production et la libération d’œstrogènes dans le corps humain, car elle a une capacité d’inhibition comprise entre 95 % et 98 %.

De plus, c’est l’une des options pharmacologiques les plus récentes dans le traitement du cancer du sein. Ce médicament est capable d’arrêter la croissance et la prolifération de certains types de néoplasmes mammaires à récepteurs hormonaux positifs chez les femmes ménopausées.

Cette hormonothérapie est généralement utilisée après un autre traitement infructueux ou après une chirurgie du cancer. Voyons cela plus en détail.

A quoi sert le létrozole ?

Les œstrogènes sont des hormones sexuelles stéroïdes synthétisées dans les ovaires et les glandes surrénales. Ces hormones sont responsables du développement des caractéristiques sexuelles chez les femmes et sont divisées en estrone, estradiol et estriol. Cependant, certains types de cancer du sein peuvent utiliser ces œstrogènes pour se développer et se propager.

Toutes ces hormones sont obtenues à partir d’androgènes circulants chez les femmes ménopausées. La production d’œstrogènes résulte de l’aromatisation des androgènes par l’enzyme aromatase dans la glande surrénale. Généralement, l’activation de ces hormones se produit dans le tissu adipeux, le foie et le cerveau.

Le létrozole est utilisé dans le traitement du cancer du sein. Il arrête ou retarde la prolifération des cellules cancéreuses avec des récepteurs d’œstrogènes dans le sein, car il bloque la synthèse des œstrogènes. Un médecin peut ainsi indiquer l’utilisation de cette thérapie hormonale dans les cas suivants :

  • Cancer du sein à un stade précoce chez les femmes ménopausées
  • Tumeur mammaire à un stade précoce, préalablement traitée par tamoxifène pendant 5 ans sans succès
  • Cancer du sein œstrogène-dépendant avancé ou métastatique
  • Récidive et progression du cancer du sein après traitement anti-œstrogène

De plus, il est souvent utilisé comme traitement d’appoint dans les tumeurs HER-2 négatives pour les sinus et les récepteurs hormonaux positifs qui ne conviennent pas à la chimiothérapie ou à la chirurgie. Malheureusement, le létrozole n’a pas montré d’efficacité pour traiter d’autres formes de cancer du sein.

Traitement du cancer du sein.
Les spécialistes peuvent prescrire le létrozole en cas de cancer du sein déjà traité par une technique chirurgicale ou une radiothérapie.

Ceci peut vous intéresser Tests de dépistage du cancer du sein


Les recommandations d’utilisation

Le létrozole est disponible sous forme de comprimés de 2,5 milligrammes pour administration orale. Il faut généralement prendre un comprimé une fois par jour avec ou sans nourriture. Il doit être avalé entier sans mâcher.

La dose nécessaire varie en fonction de divers facteurs et est ajustée aux besoins de chaque personne. En ce sens, le médecin doit tenir compte non seulement du type de cancer du sein, mais aussi de l’état de santé du patient et de la présence d’autres pathologies.

La durée peut être de plusieurs mois ou années, selon les instructions du spécialiste. La suspension du médicament ne doit se faire que lorsque l’équipe de santé l’indique.

Les médecins ne recommandent pas de modifier l’alimentation habituelle. De plus, le médicament doit être conservé à température ambiante pour assurer sa stabilité.

Risque et effets secondaires du létrozole

Dans la plupart des cas, la prise de létrozole est généralement sans danger. Cependant, son administration doit être effectuée sous stricte surveillance médicale.

Les effets indésirables de ce médicament sont rares et ont tendance à être légers ou modérés. Ils sont réversibles et disparaissent quelques jours après l’arrêt du médicament.

Les recherches indiquent que les bouffées de chaleur, la fatigue et les nausées font partie des symptômes indésirables les plus courants liés à l’utilisation d’inhibiteurs de l’aromatase. Les patients peuvent également présenter les manifestations suivantes :

  • Douleur dans les os et les articulations
  • Sueurs nocturnes
  • Perte d’appétit
  • Constipation et diarrhée
  • Perte de cheveux
  • Brûlures d’estomac et douleur
  • Trouble du sommeil

Dans de rares cas, ce médicament est capable de provoquer des effets secondaires plus graves :

  • Difficulté à respirer
  • Vision floue
  • Perte de sensation dans les extrémités
  • Troubles de la coordination et difficulté à parler
  • Douleur thoracique oppressante
  • Gonflement et rougeur du visage et du cou

Une attention médicale immédiate doit être recherchée si l’un de ces symptômes apparaît. Ce sont des signes avant-coureurs que quelque chose ne fonctionne pas correctement.

Mammographie pour cancer du sein.
La classification de la tumeur est très importante pour déterminer l’utilisation ou non du létrozole. La présence de récepteurs hormonaux est notamment prise en considération.


Les contre-indications du létrozole

L’utilisation du létrozole doit être appuyée par une évaluation clinique préalable permettant d’apprécier l’état de santé général. Elle permet d’éviter les risques à court et à long terme.

L’hypersensibilité ou l’allergie au létrozole est la principale contre-indication d’administration. Les symptômes d’une réaction allergique au médicament comprennent l’urticaire, l’essoufflement et la perte de conscience.

De même, les femmes ne devraient pas prendre ce médicament si elles ont encore des cycles menstruels réguliers. En ce sens, le létrozole est contre-indiqué chez toutes les femmes qui n’ont pas encore atteint la ménopause.

Cette hormonothérapie du cancer du sein est également contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Et ce, car le composé modifie le développement et la croissance du bébé.

Un excellent outil dans la lutte contre le cancer du sein

Le létrozole est un médicament inhibiteur de l’enzyme aromatase qui agit en réduisant les niveaux d’œstrogènes dans le corps humain. Il est utilisé comme traitement d’appoint dans le traitement du cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs chez les femmes ménopausées.

De plus, il s’agit d’une des options de première intention dans l’approche de ce type de cancer du sein avec métastases. Il a généralement très peu d’effets indésirables et peu de contre-indications.

Cependant, le médecin spécialiste est le seul qualifié pour indiquer et superviser en permanence l’hormonothérapie par le létrozole. Pour cette raison, cet article sert uniquement de source informative et ne doit en aucun cas remplacer l’avis d’un professionnel de la santé.

Cela pourrait vous intéresser ...
Trois conseils pour vous aider à faire face au cancer du sein
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Trois conseils pour vous aider à faire face au cancer du sein

Quels sont les meilleurs conseils pour faire face au cancer du sein ? Le taux de guérison est très bon quand la maladie est détectée tôt.



  • Contreras A. Adyuvancia con inhibidores de la aromatasa. Rev. venez. oncol. 2006  Mar ;  18( 1 ): 58-62.
  • Pachón-Rincón J, Posada-Villa N. Panorama actual de los inhibidores de la aromatasa en la inducción de la ovulación. Rev Colomb Obstet Ginecol. 2007  June ;  58( 2 ): 136-141.
  • Esteban E, Fernández Y, Muñiz I, Villanueva N, et al Tratamiento anti-hormonal adyuvante en mujeres post-menopáusicas con diagnóstico de carcinoma de mama. Oncología (Barcelona). 2016 ; 29(4): 26-35.
  • Uribe J, Martínez C, Márquez M, Menolascino F, et al. Uso de inhibidores de la aromatasa en el tratamiento primario del cáncer de mama. Rev. venez. oncol. 2006  Mar ; 18( 1 ): 9-13.
  • Mamounas EP, Bandos H, Lembersky BC, Jeong JH, et al. Use of letrozole after aromatase inhibitor-based therapy in postmenopausal breast cancer (NRG Oncology/NSABP B-42): a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 trial. Lancet Oncol. 2019 Jan;20(1):88-99.
  • Ruhstaller T, Giobbie-Hurder A, Colleoni M, Jensen MB, et al. Adjuvant Letrozole and Tamoxifen Alone or Sequentially for Postmenopausal Women With Hormone Receptor-Positive Breast Cancer: Long-Term Follow-Up of the BIG 1-98 Trial. J Clin Oncol. 2019 Jan 10;37(2):105-114.