L'obésité influence la gravité d'une grippe

L'obésité est l'une des conditions corporelles les plus influentes sur l'état de santé. Vous apprendrez ci-dessous comment l'obésité influence la grippe et sa gravité.
L'obésité influence la gravité d'une grippe
Maria Marin Garcia

Rédigé et vérifié par l'infirmière Maria Marin Garcia.

Dernière mise à jour : 19 octobre, 2022

L’obésité est considérée comme l’un des problèmes nutritionnels les plus fréquents dans le monde occidental, étant une priorité pour la santé. On a vu que l’obésité influe sur la gravité de la grippe en tant que facteur de risque.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus d’un milliard de personnes dans le monde sont en surpoids, et parmi elles, 300 millions sont obèses. Dans cet article, nous analyserons la relation entre la grippe et l’obésité.

L’obésité est-elle un facteur de risque ?

Principalement, l’obésité est définie comme un excès de quantité de graisse corporelle ou de tissu adipeux. De nombreuses études ont prouvé la probabilité accrue de souffrir d’une infinité de maladies lorsqu’on prend considérablement du poids. Un exemple est le risque de souffrir de pathologies telles que :

  • Maladies cardiovasculaires : une perte de poids de 20 % chez les personnes obèses pourrait réduire de 40 % le risque de maladies cardiovasculaires.
  • Hypertension artérielle : ce facteur, à son tour, augmente le risque de maladies cardiovasculaires.
  • Diabète : augmente le risque d’hyperinsulinémie et d’intolérance au glucose et diminue la résistance à l’insuline.
  • Cancer du côlon : environ 50 % des cas de cancer du côlon sont liés à des facteurs environnementaux et liés au mode de vie, y compris l’obésité.
  • Arthrose : due au poids accumulé par les os et les articulations.
  • Cancer de l’utérus et du sein, surtout après la ménopause.
  • Pathologies biliaires : dans la plupart des cas, elles sont dues à une quantité plus élevée de cholestérol dans la bile car l’organisme essaie de l’éliminer.
  • Augmentation de la mortalité : L’obésité entraîne une réduction de l’espérance de vie et une augmentation des complications dans le processus de nombreuses maladies.

Comment l’obésité influence-t-elle la gravité de la grippe ?

Comme nous l’avons déjà vu, l’obésité peut augmenter le risque de souffrir de maladies ou même provoquer leur apparition. Récemment, une étude menée sur des souris a donné des indices sur l’influence de l’obésité sur la gravité de la grippe commune, causée par le virus de la grippe.

L’American Society for Microbiology a publié l’article dans lequel elle explique la principale cause de l’influence obésité-grippe : les personnes obèses n’ont pas de bonnes réponses immunitaires ou de défense contre les virus. Cela se résume à la facilité avec laquelle le virus pénètre dans le corps et se réplique rapidement.

Pour tester cela, les chercheurs ont comparé un échantillon de souris en forme, de poids normal et de souris obèses infectées par des virus de la grippe. On a vu qu’il y a une plus grande virulence, ou capacité à produire des maladies, chez les souris obèses.

Vous pourriez être intéressé : Les meilleurs remèdes maison contre la grippe

Mais qu’est-ce que cela signifie que l’obésité influence la grippe ?

Approche pour lutter contre l'obésité infantile
L’obésité infantile est une épidémie silencieuse aux conséquences graves pour la santé. La méthode de María Sandón est efficace pour y faire face.

En général, toutes les personnes créent une réponse immunitaire ou une défense contre toute infection. En fait, beaucoup d’entre nous peuvent entrer en contact avec l’agent causal de nombreuses maladies et ne pas être infectés car notre système de défense l’élimine facilement.

Dans le cas des personnes en surpoids ou obèses, le système immunitaire ne fonctionne pas de la même manière ; c’est-à-dire qu’il faut un effort supplémentaire pour faire face aux pathologies. Le virus pénètre plus rapidement dans l’organisme et, en faisant des erreurs de protection contre les infections, il est plus susceptible de provoquer des maladies.

De plus, il a été étudié qu’en présentant plus de graisse dans l’organisme, les acides gras qui recouvrent nos cellules permettent aux virus de pénétrer plus facilement.

Par conséquent, dans le cas de la grippe, en s’infectant et en ne faisant pas face adéquatement à cette infection, la situation va s’aggraver. En d’autres termes, la gravité de la grippe chez ce type de personne sera plus complexe et évidente.

L’obésité influence la gravité de la grippe

Souffrir de toute maladie respiratoire, ajoutée à une altération de notre système de protection naturelle ou de notre système immunitaire, augmente le risque de complications.

Dans le cas de la grippe, il a été prouvé qu’avoir un excès de graisse corporelle est considéré comme un facteur de risque très influent dans la transmission et l’évolution du virus de la grippe, mieux connu sous le nom de grippe commune.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment désinfecter son intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment désinfecter son intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe ?

Il est important de désinfecter votre intérieur après avoir eu un rhume ou une grippe, et ce, afin d'éviter de nouvelles infections.



  • OPS/OMS | Cuáles son las 10 principales amenazas a la salud en 2019 [Internet]. [cited 2020 May 13]. Available from: https://www.paho.org/hq/index.php?option=com_content&view=article&id=14916:ten-threats-to-global-health-in-2019&Itemid=135&lang=es
  • Autónoma U. Obesidad como factor de riesgo en enfermedades respiratorias – Centro de Comunicación de las Ciencias [Internet]. [cited 2020 May 13]. Available from: https://ciencias.uautonoma.cl/noticias/obesidad-como-factor-de-riesgo-en-enfermedades-respiratorias/
  • Honce R, Karlsson EA, Wohlgemuth N, Estrada LD, Meliopoulos VA, Yao J, et al. Obesity-related microenvironment promotes emergence of virulent influenza virus strains. MBio. 2020 Mar 1;11(2).
  • Honce R, Karlsson EA, Wohlgemuth N, Estrada LD, Meliopoulos VA, Yao J, et al. Obesity-related microenvironment promotes emergence of virulent influenza virus strains. MBio. 2020 Mar 1;11(2).
  • Martín V, Castilla J, Godoy P, Delgado-Rodríguez M, Soldevila N, Fernández-Villa T, et al. Índice de masa corporal elevado como factor de riesgo de hospitalización por gripe: estudio de casos y controles. Arch Bronconeumol. 2016 Jun 1;52(6):299–307.