L'orgasme prématuré se produit également chez les femmes... Voici quelques données

Un orgasme prématuré est un orgasme qui survient plus tôt que prévu, qui ne peut être contrôlé et qui provoque une gêne. Bien que peu le connaissent, il survient également chez les femmes.
L'orgasme prématuré se produit également chez les femmes... Voici quelques données
Mariel Mendoza

Rédigé et vérifié par la médecin Mariel Mendoza.

Dernière mise à jour : 20 janvier, 2023

L’orgasme prématuré se produit également chez les femmes, bien qu’il ne soit pas très courant ni beaucoup étudié, contrairement à l’éjaculation précoce, qui est un phénomène courant largement étudié.

L’orgasme est la partie la plus intense de l’excitation sexuelle. À ce moment-là, la tension sexuelle est à son point culminant ; l’orgasme permet la libération de la pression du corps et des organes génitaux. Cette libération se traduit par une intense sensation de plaisir qui parcourt tout le corps.

Lorsque l’orgasme prématuré survient, il génère de la frustration, de l’inconfort et met fin au rapport sexuel plus tôt que prévu.

L’éjaculation précoce est le dysfonctionnement sexuel le plus fréquent chez les hommes et on estime que jusqu’à 30 % de la population masculine en souffre. Cependant, il n’a pas encore été possible d’estimer avec précision la prévalence de l’orgasme prématuré chez les femmes.

Qu’est-ce qu’un orgasme prématuré ?

Femme ayant des orgasmes nocturnes.
L’orgasme prématuré implique une libération de la tension sexuelle avant le moment désiré.

Il n’y a pas de paramètre de temps défini pour avoir un orgasme ou éjaculer. Le terme orgasme prématuré fait simplement référence à l’expérience de l’orgasme plus tôt que souhaité. Autrement dit, il y a un manque de contrôle sur celui-ci qui génère de l’insatisfaction, de l’angoisse ou des complications.

De nombreuses femmes perdent le désir après avoir atteint l’orgasme et doivent attendre un certain temps pour le retrouver. Ce temps est la période dite « réfractaire » ; c’est la période qui s’écoule entre l’orgasme et la possibilité d’en avoir un autre.

Pendant la période réfractaire, les organes génitaux ne répondent pas à la stimulation en raison de l’augmentation du flux sanguin dans la région génitale. Chez la femme, la période réfractaire dure généralement entre 5 et 10 minutes.

Cependant, l’orgasme prématuré chez les femmes n’est pas toujours quelque chose de négatif. Certaines femmes ont la capacité d’avoir plusieurs orgasmes au cours d’un même rapport sexuel.



[/atomik -lu-aussi ]

Quelques faits sur l’orgasme prématuré chez les femmes

Dans une étude menée par le psychiatre et sexologue Serafirm Carvalho en 2011, la fréquence de l’orgasme prématuré chez les femmes portugaises âgées de 18 à 45 ans a été étudiée.

Il a été constaté que 42 % des femmes n’avaient pas de problèmes d’orgasmes prématurés, 40 % en avaient de temps en temps ; 14 % fréquemment ; et 3 %, tout le temps.

Cependant, la prévalence n’a pas beaucoup été étudiée. Le Journal of Adolescent Health a rapporté en 2016 que 3,9 % des femmes âgées de 16 à 21 ans avaient connu au moins un orgasme prématuré au cours de l’année écoulée.

Quelles sont les causes d’un orgasme prématuré ?

Sucer et stimuler avec la langue
Éviter la stimulation clitoridienne peut diminuer le risque d’orgasme prématuré.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles l’orgasme prématuré se produit chez les femmes. En voici quelques-unes :

  • Peu de rapports sexuels ou faible fréquence de masturbation : une abstinence sexuelle prolongée peut générer de l’anxiété et un seuil d’éveil plus bas.
  • Trop d’excitation
  • Forme de stimulation : il peut y avoir une surstimulation du clitoris, qui est celle qui influence le plus l’orgasme. Le clitoris est une zone très sensible en raison de ses milliers de terminaisons nerveuses. Pour cette raison, si dès le début de l’activité sexuelle il est stimulé directement, il est possible que l’orgasme survienne très rapidement.

Comment éviter de jouir prématurément ?

La principale suggestion est de stimuler lentement, afin de maintenir la tension. Il est recommandé d’explorer d’abord le corps avec des caresses et de laisser la stimulation clitoridienne pour la fin. Les zones érogènes sont multiples chez la femme comme chez l’homme et leur exploration peut permettre d’atteindre l’orgasme plus intensément.

Les femmes sont également plus sensibles aux zones érogènes, qui vont des épaules à l’intérieur des cuisses et des hanches. Parmi les zones préférées des femmes, figurent les lèvres, le cou, les seins et la partie interne des cuisses.



[/atomik -lu-aussi ]

Lorsque la tension sexuelle augmente, vous pouvez faire une pause et modifier votre position ou vos mouvements pour apprendre à retarder l’orgasme si vous le souhaitez.

Il est également à noter que, bien que la sensibilité du clitoris ne varie pas d’une femme à l’autre, toutes les vulves sont différentes. Certaines femmes peuvent être excitées par un contact indirect à travers le pantalon, tandis que d’autres nécessitent un contact direct.

Par ailleurs, la masturbation peut aider à familiariser avec les schémas d’excitation personnels et les moments menant à l’orgasme. Une technique consiste à se masturber jusqu’à l’apogée et de s’arrêter à ce moment-là le plus longtemps possible.

Lorsqu’aucune de ces méthodes ne s’avère efficace, les psychiatres et les sexologues recommandent une thérapie sexuelle et, dans certains cas, l’utilisation d’antidépresseurs, en particulier les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine, qui peuvent empêcher l’orgasme prématuré.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment atteindre un orgasme multiple ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment atteindre un orgasme multiple ?

Vous voulez atteindre un orgasme multiple ? C'est une expérience que certains n'osent pas envisager. Or, elle est plus accessible qu'il n'y paraît.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.