L'utilisation de Botox pendant l'allaitement peut-elle nuire au bébé ?

La toxine botulique, commercialement connue sous le nom de Botox ®, est l'option à laquelle de nombreuses personnes ont recours pour atténuer les rides d'expression. Mais peut-on appliquer ce traitement pendant l'allaitement ?
L'utilisation de Botox pendant l'allaitement peut-elle nuire au bébé ?

Dernière mise à jour : 19 juillet, 2022

Certaines activités, certains aliments et certains traitements ne sont pas recommandés pendant la grossesse et l’allaitement. Le Botox pendant l’allaitement est une pratique controversée. Cette substance est un neuromodulateur qui adoucit les rides d’expression et galbe le visage.

L’application de mauvaises quantités de toxine botulique, le vrai nom du Botox, pourrait affecter les tissus nerveux et avoir encore d’autres conséquences. Les futures mères aspirent naturellement à revenir aux routines esthétiques qu’elles ont temporairement mises de côté, mais les soins de la peau des tissus mous doivent passer au second plan.

Comment le Botox est-il appliqué et comment fonctionne-t-il ?

Botox est un nom de marque utilisé pour désigner la toxine botulique, également commercialisée sous les noms de Jeuveau ®, Xeomin ® et Dysport ®, par exemple. Son but est d’estomper les rides, les pattes d’oie et les ridules. Ses effets apparaissent au bout de quelques jours et les résultats durent entre 4 et 6 mois.

Les zones fréquemment traitées sont le visage et le cou. Les chirurgiens plasticiens et les dermatologues utilisent ces injections à des fins esthétiques.

Ce traitement est aussi souvent appliqué sous les aisselles pour contrôler les problèmes de transpiration excessive. Certains spécialistes utilisent cette formule comme médicament pour les migraines, les spasmes du cou et la paralysie cérébrale, par exemple.

Une injection directe dans le muscle bloque l’activité nerveuse, grâce à des protéines neurotoxiques qui empêchent temporairement la contraction des cellules musculaires. Les résultats dépendent de la dose et du respect des avertissements, comme le précise un article publié sur International Journal of Research in Pharmaceutical Sciences.

Injection de Botox pendant l'allaitement.
Les injections de Botox sont très populaires. De plus en plus d’instituts de beauté en proposent.


Quel est le risque d’utiliser du Botox pendant l’allaitement ?

L’organisation Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis précise qu’on ignore quel est le seuil de sécurité des injections de comblement dermique pendant l’allaitement ou la grossesse. On suppose que la substance reste dans la partie du corps où elle a été administrée et ne se propage pas dans le placenta ni le lait maternel, mais cela ne peut pas être certifié à 100 %.

Il est conseillé d’attendre la fin de la grossesse et de l’allaitement pour reprendre les séances de Botox. Les experts s’accordent à dire que, aussi petites soient les quantités inoculées, il vaut mieux attendre au lieu de prendre un risque. La bonne chose à faire est de consulter un médecin au moment idéal pour reprendre le traitement et ainsi prévenir les effets secondaires.

Des doses inadéquates de Botox entraînent des complications ou des maladies graves.

Par ailleurs, il est à noter que le Botox est fabriqué à partir d’une bactérie appelée Clostridium botulinum. La toxine de ce micro-organisme est responsable d’une intoxication alimentaire connue sous le nom de botulismeLes autres complications associées aux injections de toxine botulique sont les suivantes :

  • Mal de tête
  • Éruption cutanée et zébrures sur la peau
  • Faiblesse musculaire ou paralysie
  • Vision trouble
  • Paupières tombantes
  • Gonflement ou saignement dans la partie injectée


Les conseils d’utilisations du botox

Les crèmes, un mode de vie sain et les thérapies sont de meilleures alternatives au Botox pendant l’allaitement et la grossesse. Prendre soin de son alimentation et prendre des suppléments et des vitamines offrent des résultats favorables en matière de réduction des rides.

Une fois que vous avez obtenu l’autorisation médicale pour reprendre le Botox, assurez-vous d’utiliser la toxine prescrite. Laissez les doses entre les mains de professionnels, au lieu de faire confiance à des centres non autorisés qui appliquent les mauvaises quantités de la substance sur la peau. Les séquelles vont de la défiguration du visage au danger de mort.

Pour les femmes non allaitantes, les conseils d’utilisation du Botox doivent provenir de médecins ou d’esthéticiennes agréés qui travaillent la technique dans le respect de la musculature. Les autres directives de base sont les suivantes :

  • Avoir plus de 20 ans et moins de 65 ans ;
  • Ne pas consommer d’alcool avant la procédure ;
  • Ne pas masser la zone injectée dans les 24 heure ;
  • Évitee l’exposition au soleil.
Contre-indication au Botox chez la femme enceinte.
Pour les femmes enceintes et allaitantes, on peut dire que le Botox est contre-indiqué. Il est préférable d’attendre.

Comment prendre soin de sa peau pendant l’allaitement ?

Ce n’est pas parce que le Botox n’est pas recommandé pendant l’allaitement que vous ne pouvez pas appliquer d’autres produits anti-âge. Les formules topiques contiennent des ingrédients plus sûrs.

De plus, les peptides synthétiques présents dans les sérums et les lotions imitent les effets de la toxine botulique et comportent moins de risques. L’acide hyaluronique, par exemple, est un ingrédient clé des soins de beauté lissants. Les gommages, les massages et les crèmes au collagène sont d’autres bonnes options.

Cela pourrait vous intéresser ...
Botox : une option sûre et rapide pour les traitements médicaux et esthétiques
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Botox : une option sûre et rapide pour les traitements médicaux et esthétiques

Nous vous disons ici tout ce que vous devez savoir sur le botox : ses indications, son mode d'application, ses effets secondaires et ses usages méd...