Maladie rénale chronique : causes et traitement

29 juillet 2020
Nombreuses sont les personnes qui ne présentent aucun symptôme de la maladie rénale chronique avant le stade avancé de la maladie. Pour savoir si l'on souffre de cette maladie, une analyse de sang et une analyse d'urine sont nécessaires.

La maladie rénale chronique correspond à la détérioration progressive et irréversible de la fonction rénale. Les reins parviennent de moins en moins à éliminer les toxines et à contrôler le volume d’eau dans l’organisme.

Dans la plupart des cas, il peut se passer des années entre le premier diagnostic de la maladie et la phase chronique. Lorsque les reins ne parviennent plus à réaliser leurs fonctions, ils cessent également de produire certaines hormones. Ces hormones aident à réguler la pression artérielle, à stimuler la production de globules rouges et à absorber le calcium.

Nombreuses sont les personnes atteintes de la maladie qui ne présentent aucun symptôme avant le stade avancé de la maladie. Pour savoir si l’on souffre de cette maladie, une analyse de sang et une analyse d’urine sont nécessaires.

Les causes à l’origine de la maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique.
En cas d’insuffisance rénale, le corps n’est plus capable de dépurer le sang en éliminant les toxines, les électrolytes et l’excès d’eau.

Le diabète et l’hypertension artérielle sont les principales causes à l’origine de la maladie. Mais ce ne sont pas les seules : d’autres maladies affectant les reins peuvent être à l’origine de la maladie rénale chronique. Ce sont les suivantes :

  • troubles auto-immunitaires
  • anomalies congénitales des reins
  • substances chimiques toxiques
  • infections et calculs rénaux
  • certains médicaments, tels que les analgésiques, les antibiotiques et les traitement oncologiques

La maladie rénale chronique se caractérise par une accumulation de liquide et de déchets dans l’organisme. C’est pourquoi la plupart des fonctions du système corporel sont affectées.

L’évolution de la maladie

La maladie rénale chronique s’aggrave lentement pendant des mois, voire des années. La perte des fonctions peut être si lente que la maladie est alors asymptomatique jusqu’à ce que les reins cessent presque de fonctionner.

L’étape finale de la maladie rénale chronique se nomme maladie rénale chronique terminale. L’évolution de la maladie dépend de la cause à l’origine du dommage rénal et des habitudes du patient. Au cours de cette étape, les reins n’ont plus la capacité d’éliminer suffisamment de déchets, ni l’excès de liquide présents dans le corps. À ce stade de la maladie, une dialyse ou une greffe de rein est nécessaire.

De manière générale, une dialyse est nécessaire lorsque les reins ne remplissent que 10-15 % de leurs fonctions. Même les personnes en attente d’une greffe de rein peuvent avoir besoin d’une dialyse.

Cet article peut également vous intéresser : 8 conseils pour améliorer la fonction des reins naturellement

Le traitement

Aucun traitement ne permet d’éradiquer la maladie. En revanche, il existe des traitements pour freiner sa progression. Le traitement inclut des médicaments destinés à diminuer la pression artérielle, à contrôler le taux de glucose dans le sang et à réduire le taux de cholestérol.

Certains traitement incluent d’autres médicaments appelés des fixateurs de phosphate, lesquels peuvent aider à prévenir un taux de phosphore élevé. De plus, pour traiter l’anémie, le professionnel de santé peut prescrire un traitement à base de fer.

Il est à noter qu’il est important de consulter un médecin avant de prendre des compléments alimentaires de calcium ou de vitamine D. Il est aussi essentiel de suivre les consignes alimentaires indiquées par son médecin, telles que limiter la consommation de protéines, par exemple, ou encore ingérer suffisamment de calories pour ne pas perdre de poids.

Tous les patients atteints de la maladie rénale chronique doivent maintenir à jour les vaccins contre l’hépatite A et B. Idem pour le vaccin contre la grippe et celui contre la pneumonie.

Cet article peut également vous intéresser : 7 symptômes que vous ressentez lorsque vos reins commencent à lâcher

Est-il possible de prévenir la maladie rénale chronique ?

Comme commenté précédemment, le diabète et l’hypertension artérielle sont les causes les plus communes à l’origine de la maladie rénale chronique. Il est donc impératif de contrôler ces deux paramètres pour prévenir les maladies rénales : un mode de vie sain contribue à éviter ces deux facteurs de risque.

Il faut également adopter des habitudes de vie contribuant à garder les reins en bon état. Ces recommandations peuvent vous aider à diminuer le risque de souffrir d’une maladie rénale chronique, voire même à diminuer le risque des problèmes associés à cette maladie.

Voici quelques bonnes habitudes à adopter :

  • limiter sa consommation de sel et de graisses
  • faire trente minutes d’exercice physique par jour
  • faire une analyse d’urine et de sang au moins une fois par an afin de contrôler le taux de glucose dans le sang
  • ne pas fumer
  • limiter sa consommation d’alcool
  • contrôler son poids et faire en sorte qu’il reste stable
  • adopter une alimentation saine pour préserver la santé du cœur (consommation importante de fruits, de légumes et de céréales complètes…)
  • Enfermedad renal crónica. (2009). FMC Formacion Medica Continuada En Atencion Primaria. https://doi.org/10.1016/S1134-2072(09)71805-5
  • Lee, T., Thamer, M., Zhang, Q., Zhang, Y., Allon, M., & GPC. (2015). Prevención, Diagnóstico y tratamiento de la Enfermedad Renal Crónica temprana. American Journal of Nephrology. https://doi.org/10.1159/000446159
  • Guzmán-Guillén, K. A., Fernández de Córdova-Aguirre, J. C., Mora-Bravo, F., & Vintimilla-Maldonado, J. (2014). Prevalencia y factores asociados a enfermedad renal crónica. Revista Médica Del Hospital General De México. https://doi.org/10.1016/j.hgmx.2014.06.001