8 maladies qui provoquent l'apparition de protubérances dans le corps

Les maladies qui provoquent l'apparition de protubérances dans le corps sont généralement bénignes et la plupart ont un traitement efficace. Découvrez les 8 plus fréquentes.
8 maladies qui provoquent l'apparition de protubérances dans le corps
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2022

L’apparition de protubérances sous la peau est souvent très préoccupante chez les personnes. Cependant, la plupart de ces lésions ne sont pas malignes et disparaissent lorsque le traitement est instauré. Souhaitez-vous découvrir 8 maladies qui causent des protubérances  dans le corps ? Poursuivez donc votre lecture !

Les protubérances sont des lésions cutanées palpables et visibles associées à diverses pathologies. Elles constituent un signe d’alarme qui indique un dysfonctionnement. En général, elles sont de nature inflammatoire et s’accompagnent de douleurs et de rougeurs de la peau.

Certaines maladies provoquent des protubérances dans le corps en favorisant l’accumulation de sécrétions. Celles-ci peuvent indiquer une hernie, ainsi que la prolifération de cellules tumorales.

Les maladies qui provoquent l’apparition de protubérances dans le corps

Les protubérances dans le corps peuvent être bénignes ou malignes. Heureusement, la plupart de ces blessures ne sont pas préoccupantes et ne présentent pas de risques à long terme. Souvent, la texture, la consistance, la régularité et la présence de signes inflammatoires permettent d’identifier facilement le type de protubérance.

1. Certaines infections

Les infections bactériennes et virales sont les principales maladies qui causent des protubérances dans le corps. Cela est le résultat du gonflement des ganglions lymphatiques en réponse au foyer de l’infection. Ces protubérances peuvent affecter la région de la mâchoire, du cou, des aisselles, de la poitrine, de l’abdomen et de l’aine.

L’adénomégalie est le terme médical qui définit l’élargissement des ganglions lymphatiques. Des études affirment que 80 % des ganglions lymphatiques hypertrophiés chez les moins de 30 ans sont bénins et dus à des processus infectieux.

Parmi les processus qui provoquent des protubérances dans le corps en raison de l’hypertrophie des ganglions lymphatiques, figurent les suivants :

  • Grippe ou rhume
  • Syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA)
  • Pharyngite
  • Amygdalite
  • Mononucléose
  • Cytomégalovirus
  • Syphilis

De même, la rubéole, la rougeole, la varicelle et les oreillons sont des infections virales responsables d’adénopathies chez l’enfant. De plus, la maladie de Lyme peut également se manifester par ces types de masses sous la peau.

Les ganglions lymphatiques élargis révèlent la présence d’un processus inflammatoire ou infectieux.

2. Processus nodulaires

Les nodules sont de petites bosses solides qui mesurent généralement plus d’un centimètre. Ceux-ci peuvent apparaître n’importe où sur le corps, y compris la peau.

Ces lésions peuvent être uniques ou multiples et être focales ou disséminées. L’érythème noueux est l’une des maladies les plus courantes qui causent ces grumeaux sur le corps. Les nodules sont généralement douloureux et sont situés sur les surfaces d’extension des membres inférieurs.

La polyarthrite rhumatoïde et divers types de panniculite sont également associés à ces blessures. Le traitement médical dépend des caractéristiques de croissance du nodule et de sa localisation anatomique.

3. Kystes

Les kystes sont de petits sacs remplis de liquide, d’air ou d’autres sécrétions. Ils sont généralement mous et se forment dans presque toutes les zones du corps humain. Les kystes sébacés sont générés par l’accumulation de sébum et de graisse et sont fréquents sur la tête, le visage, le dos et les jambes.

Par ailleurs, il existe d’autres formes de protubérances kystiques qui varient en fonction de leur contenu. En ce sens, nous pouvons trouver les éléments suivants :

4. Lipomes

Un lipome est une masse bénigne constituée de tissu adipeux. Certaines études suggèrent qu’ils occupent la première place parmi les tumeurs des tissus mous, avec 16 à 50 % des cas, selon les séries analysées. Ils grandissent lentement et peuvent se déplacer sur les côtés lorsqu’ils sont pressés.

À l’heure actuelle, la cause spécifique de cette condition n’est pas connue. Cependant, il existe une incidence élevée associée aux antécédents familiaux. Ils sont plus fréquents entre 40 et 60 ans.



[/atomik -lu-aussi ]

5. Goitre

Le goitre correspond à la croissance anormale de la glande thyroïde, située dans la partie antérieure du cartilage thyroïde. Cette maladie se caractérise par une masse de taille variable à l’avant du cou, avec de petits nodules, parfois palpables.

Le goitre indique généralement un dysfonctionnement de la thyroïde. Cependant, il est possible que la glande fonctionne normalement. La cause la plus fréquente de cette entité est la carence nutritionnelle en iode.

La maladie de Basedow et le cancer de la thyroïde peuvent également être responsables d’une hypertrophie de la thyroïde. Les personnes atteintes présentent généralement les symptômes suivants :

  • Resserrement de la gorge
  • Toux
  • Enrouement
  • Difficulté à avaler
  • Sensation d’étouffement

6. Folliculite et furoncles

La folliculite est l’inflammation des follicules pileux. De leur côté, les furoncles résultent d’une inflammation douloureuse d’un groupe de follicules et de la peau sous-jacente.

Ces conditions sont généralement le résultat d’une infection bactérienne ou fongique, le staphylocoque étant l’agent causal habituel. Dans la plupart des cas, ce type de blessure apparaît sur le visage, les aisselles, le cou, les fesses et les cuisses.

La folliculite disparaît généralement d’elle-même après quelques jours avec une bonne hygiène. Dans certains cas, l’utilisation d’antibiotiques topiques est nécessaire. En revanche, certains furoncles nécessitent un drainage et la prescription d’antibiotiques oraux.



[/atomik -lu-aussi ]

7. Hernies

Une hernie est la saillie d’un viscère recouvert de péritoine à travers un orifice naturel affaibli. Elle peut être ressentie comme une masse dans la peau dans diverses parties du corps. Elle se forme généralement au niveau du nombril, de l’aine, des cuisses et du haut de l’abdomen.

L’effort physique excessif, la constipation, l’obésité et la toux chronique sont des causes fréquentes. Les hernies sont souvent accompagnées d’un inconfort ou d’une douleur intense, de nausées et de vomissements. L’approche chirurgicale permet de résoudre définitivement cette condition.

Hernie inguinale.
La hernie inguinale est l’une des hernies les plus fréquentes en pratique clinique. Les cas bénins ne sont pas dangereux, mais les cas graves peuvent nécessiter une intervention d’urgence.

8. Protubérances malignes

Les tumeurs cancéreuses se présentent généralement sous la forme d’une masse dure, irrégulière et indolore. Elles sont généralement fermement attachées au tissu sous-jacent et s’accompagnent de changements dans la couleur et la texture de la peau.

Elles sont rares et peuvent être ressenties dans les seins, les testicules et le cou. En cas de suspicion de lésion tumorale, il est indispensable de consulter au plus vite un professionnel de santé.

Face à des protubérances, quand consulter un médecin ?

Les maladies qui causent des grosseurs dans le corps sont presque toujours bénignes et peuvent être traitées efficacement. Cependant, elles ne doivent pas être sous-estimés.

D’autre part, l’augmentation de la taille de la masse, l’augmentation de l’intensité de la douleur et l’ajout de nouveaux symptômes sont des signes qui indiquent la nécessité d’une attention immédiate. Les professionnels de la santé sont les seuls formés pour indiquer le traitement approprié et réduire les risques de complications.

Cela pourrait vous intéresser ...
Masses ou grosseurs dans le scrotum : causes, symptômes et traitements
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Masses ou grosseurs dans le scrotum : causes, symptômes et traitements

Les grosseurs dans le scrotum ont diverses causes. La plupart ne sont pas graves, mais elles peuvent aussi être le signe de problèmes graves.



  • Vargas J, Hurtado R. Adenomegalia. Rev. Fac. Med. (Méx.). 2011  Ago  ;  54( 4 ): 10-23.
  • Huczak L, Driban N. Lipoma y Lipomatosis. Rev. argent. dermatol. (Arg.). 2007  Mar ; 88 (1) : 56-66.
  • Agüero D, Cubero M, Martín G. Eritema nodoso, a propósito de un caso. Rev Pediatr Aten Primaria. 2009  Sep ;  11( 43 ): 451-456.
  • Bertona E, De Paulis A, Gutiérrez M, Santa María V, et al. Un caso inusual de quiste sebáceo infectado por Dermabacter hominis. Rev Argent Microbiol. 2016 Oct-Dec;48(4):303-307.
  • Luelmo-Aguilar J, Santandreu MS. Folliculitis: recognition and management. Am J Clin Dermatol. 2004;5(5):301-10.
  • Muysoms F, Miserez M, Berrevoet F, Campanelli G, et al. Classification of primary and incisional abdominal wall hernias. Hernia. 2009 Aug;13(4):407-14.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.