Manger sans gluten : mythes et réalités

5 février 2021
Manger sans gluten est une décision que beaucoup de gens ont prise, sans prendre en compte que, s'ils sont en bonne santé, rien ne les oblige à avoir recours à ce type de mesure.

Il existe une grande quantité de produits comestibles qui affichent sur leurs étiquettes les mots « sans gluten », ce qui fait penser au consommateur que manger sans gluten est bénéfique. Nous avons ainsi peut-être pu voir, dans notre entourage, une personne qui a subitement décider de n’acheter que les produits portant cette étiquette.

Il existe tous types de mythes autour des régimes sans gluten : or, quand nous les analysons de près, nous nous rendons compte qu’ils supposent différents risques pour la santé et que leurs bénéfices sont très incertains. Il convient de souligner que cette analyse n’a pas pour but d’alarmer, mais plutôt de créer une conscience.

Le bon sens est indispensable au moment de sélectionner, d’acheter et de consommer : nous devons donc apprendre à le garder.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine présente dans les aliments qui contiennent du blé, de l’orge ou du seigle. Il peut affecter les personnes avec une maladie cœliaque, une sensibilité au gluten non cœliaque et un syndrome de l’intestin irritable.

Environ 1 % de la population mondiale est sensible au gluten. Néanmoins, on a pu observer, tout au long de cette dernière décennie, que l’adoption de régime sans gluten est de plus en plus fréquente par des personnes qui n’en ont pas du tout besoin.

Des aliments sans gluten.

Les aliments sans gluten sont de plus en plus présents dans les supermarchés. La perception d’un effet dommageable du gluten est liée à la publicité et au marketingcréant l’idée selon laquelle manger sans gluten est bénéfique pour tout le monde.

La littérature scientifique écarte cette idée et conseille de ne consommer des produits sans gluten qu’aux personnes qui présentent une pathologie conditionnant le métabolisme de cette protéine.

Ceci peut vous intéresser : Obésité, tendances de consommation et recommandations

Manger sans gluten ne veut pas dire avoir une meilleure santé

Dans une étude réalisée en Australie, aucune évidence n’a été trouvée sur un avantage nutritionnel des aliments sans gluten par rapport aux aliments qui en contiennent.

Les aliments sans gluten n’ont pas d’avantage différentiel qui les rende meilleurs que les aliments traditionnels sur le plan nutritionnel.

Les bienfaits du régime sans gluten.

Intéressons-nous maintenant à la réalité de l’alimentation sans gluten :

  • Tout d’abord, les aliments étiquetés comme étant sans gluten peuvent avoir d’autres ingrédients ajoutés, comme des graisses trans ou des sucres.
  • Dans un second temps, les aliments sans gluten peuvent avoir autant ou plus de calories. Par conséquent, en mangeant ces aliments (et en excluant, en même temps, d’autres aliments), vous ne perdrez pas de poids.
  • Les symptômes gastriques ne diminueront que chez les personnes qui présentent une sensibilité au gluten.
  • Finalement, si vous n’avez aucune sensibilité à cette protéine, le plus probable est que ce régime ne vous convienne pas.

Manger sans gluten n’est pas la solution

Si vous pensez qu’enlever le gluten de votre alimentation sera la solution à vos problèmes de santé, vous vous trompez. On ignore encore si la réduction du gluten, au lieu de l’éviter, serait suffisante pour contrôler les symptômes chez les patients ayant une sensibilité au gluten ou un syndrome du côlon irritable.

Lorsque nous retirons le gluten de l’alimentation sans que cela ne soit nécessaire, nous pouvons consommer des quantités significativement plus faibles de glucides, de fibres, d’acide folique, de fer et de calcium.

Certains aliments sans gluten peuvent être plus forts en graisses saturés et en cholestérol, affectant ainsi la santé cardiovasculaire, comme l’affirme une publication réalisée dans la revue BMC.

Découvrez aussi : 7 astuces pour avoir un cœur sain

Ne retirez pas le gluten de votre alimentation sans avoir consulté un médecin

  • Si vous n’avez aucun diagnostic médical lié à la consommation de gluten, vous ne devez pas suivre un régime sans blé, orge ou seigle.
  • C’est dans la variété que réside la clé d’une alimentation saine.
  • Incluez d’autres céréales comme le maïs, l’épeautre et le riz sans éliminer le gluten : c’est grâce à cela que vous réussirez à maintenir l’équilibre.

En définitive, suivre un régime sans gluten sans en avoir besoin peut être risqué pour la santé. Bien évidemment, il est important de ne pas succomber aux messages que peuvent nous envoyer les étiquettes des produits et la publicité en général.

Si vous avez des doutes sur la façon dont suivre une alimentation équilibrée selon vos besoin, consultez un médecin avant de procéder au moindre changement. Par ailleurs, n’oubliez pas de poser toutes vos questions au professionnel : il saura vous guider de manière adéquate.

 

  • Niland B., Cash BD., Health benefits and adverse effects of a gluten free diet in non celiac disease patients. Gastroenterol Hepatol, 2018.
  • Wu JHY., Neal B., Trevena H., Crino M., et al., Are gluten free foods healthier than non gluten free foods? An evaluation of supermarket products in australia. Br J Nutr, 2015. 114 (3): 448-54.
  • Gupta R., Abraham RA., Kondal D., Dhatwalia S., Jeemon P., et al., Association of trans fatty acids with lipids and other cardiovascular risk factors in an indian industrial population. BMC Res Notes, 2019.