Maskné ou acné du masque : qu'est-ce que c'est et comment l'éviter ?

Sensibilité cutanée, irritations et boutons sont quelques conséquences du maskné. Découvrez ici l'origine de cette affection dermatologique et comment la prévenir.
Maskné ou acné du masque : qu'est-ce que c'est et comment l'éviter ?
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 22 octobre, 2022

L’utilisation prolongée du masque pourrait provoquer un maskné. Cette affection cutanée présente des poussées de boutons sur les joues, le nez et le menton. L’altération s’aggrave avec l’excès d’humidité et les températures élevées.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a suggéré l’inclusion de ces éléments lors de l’interaction avec d’autres personnes, à titre préventif. Alors que les pics de l’épidémie diminuaient, de nombreux pays ont relâché l’exigence de masque.

Cependant, dans les pays où c’est encore la norme, et pour ceux qui choisissent de s’en tenir à cette habitude, il existe un risque d’acné comme effet secondaire. Apprenez-en plus ci-dessous.

Qu’est-ce que le maskné ?

L’utilisation continue de masques est un déclencheur de l’acné. Il s’agit d’une affection inflammatoire chronique des unités pilo-sébacées de la peau, qui entraîne la formation de comédons, de pustules et de papules.

Le terme maskné vient de l’association des termes mask (masque en anglais) et acné. Cette affection concerne donc les impuretés accumulées dans la peau après l’utilisation de masques. Elle touche plus fréquemment les dermes fragiles, avec des antécédents d’acné et à tendance grasse.

La situation s’aggrave lorsque l’on passe beaucoup temps sans changer le masque, et lorsque le maquillage est épais. De tels aspects favorisent une humidité excessive et le développement de bactéries.

De plus, les pores peuvent être irrités par le frottement entre le tissu du masque et la peau, frottement qui augmente les risques de provoquer de petites fissures sur le visage et de fragiliser la barrière cutanée.

Masque facial qui provoque maskné.
L’utilisation continue du masque facial, combinée à l’humidité de l’environnement, pourrait entraîner une acné localisée sur le menton.

Les symptômes du maskné

Un visage couvert pendant un long moment ne reçoit pas assez d’air et génère plus d’huile, de points noirs et d’imperfections. De plus, le pH de la peau augmente et la température change.

Le maskné se caractérise par des boutons, des rougeurs et de la sécheresse. La peau affiche également des boutons d’occlusion, qui à leur tour forment des pustules et des microcomédons.

Les zones d’éruption sont situées au centre du visage et dans le prolongement de la mâchoire. Les effets dermatologiques liés au maskné sont les suivantes :

  • Eczéma : il s’agit d’un processus de desquamation et de démangeaisons. L’utilisation de masques faciaux est liée à l’eczéma de contact.
  • Folliculite : il s’agit de l’inflammation des follicules pileux causée par une infection bactérienne ou fongique. Les symptômes sont des boutons à tête blanche ou de minuscules bosses rouges, capables de se transformer en ulcères squameux.
  • Dermatite séborrhéique : cette dermatose est un processus inflammatoire érythémato-squameux à évolution chronique. Son lien avec les masques est lié à la modification du pH de la peau et à l’augmentation de la graisse sur le visage.



[/atomik -lu-aussi ]

Quelques recommandations pour éviter le maskné

L’acné est gênante et parfois douloureuse, notamment à cause des frottements avec le masque et de l’inconfort dû à la transpiration. Et ce, sans compter l’influence que les blessures au visage génèrent sur la santé émotionnelle.

Certains patients atteints d’acné ont besoin de stratégies d’adaptation et de soutien, car le diagnostic pourrait déclencher de l’anxiété, altérer les relations sociales et l’estime de soi.

En ce qui concerne le maskné, la prévention répond à des recommandations élémentaires, comme se laver les mains avant de se toucher le visage, privilégier les crèmes et gels légers pour protéger la peau, et porter des patchs boutons pour que le contact avec le masque ne les aggrave pas. Il existe également des conseils plus rigoureux que nous énumérons ci-dessous.

Changez le masque quotidiennement

Ne prolongez pas la durée de vie de votre masque.

La bonne chose est de porter des vêtements neufs ou récemment lavés, ainsi que de respecter les instructions de changement, selon le matériau de fabrication. Les masques jetables ne sont pas réutilisables.

Concernant la désinfection des masques un tissu, un lavage quotidien avec un détergent ou du savon et de l’eau chaude est nécessaire. Les produits nettoyants doivent impérativement être doux.

Nettoyez le visage

Le visage a besoin d’au moins 2 lavages quotidiens : le matin et le soir. Il faut utiliser des cosmétiques légers pour éliminer la saleté, renforcer la barrière cutanée et équilibrer le pH.

Les gels sans savon et à base d’ingrédients naturels, comme l’orange, l’huile d’arbre à thé et les extraits de mandarine, sont préférables. Il faut toujours rincer à l’eau tiède.

De même, il est pertinent de créer une routine d’hygiène complète une fois par semaine, qui comprend une exfoliation aux acides bêta-hydroxylés (BAH), en insistant sur la zone couverte par le masque. Un nettoyage en profondeur du visage décompose l’excès de sébum et réduit les boutons.

Hydratez-vous

L’hydratation est essentielle. Consultez votre dermatologue au sujet d’une crème hydratante non comédogène et sans parfum avec des composants régulateurs de sébum.

Les crèmes à l’acide hyaluronique sont une bonne option, car elles rétablissent les niveaux d’hydratation et renforcent la peau. De même, les lotions aux céramides interviennent dans la stabilité et la capacité fonctionnelle de la barrière lipidique.

L’idéal est d’étaler la crème une demi-heure avant de mettre le masque. Et ce, afin que la peau absorbe la substance.

Le maquillage doit être léger

Le maquillage épais est l’un des principaux déclencheurs du maskné. Si la peau est fragilisée, le maquillage ne fera qu’aggraver son état.

Il est préférable d’éviter une couvrance importante et un maquillage gras. Si possible, arrêtez de vous maquiller ou allégez le maquillage.

Séchez les boutons et prévenez les marques

Pour les boutons très enflammés, il est recommandé d’appliquer des sérums à base d’acide salicylique ou de niacinamide. Ils contribuent à la réduction des gonflements et des rougeurs. Ne percez pas les boutons, vous ne ferez que favoriser l’inflammation et l’apparition d’une marque.

Femme qui remarque un bouton.
Vous ne devez pas percer les boutons. Autrement, il y aura une cicatrice.

Protégez-vous du soleil

Une astuce incontournable pour prendre soin de la peau du visage est de mettre de la crème solaire quotidiennement. Lorsque le but est de prévenir le maskné, les bloqueurs non comédogènes sont la meilleure option.

Quel type de masque utiliser pour prévenir le maskné ?

Il n’y a pas de masque particulier pouvant prévenir l’acné. Lors du choix, tenez compte de votre type de peau, du tissu du masque et de son caractère hypoallergénique.

Le coton et la soie sont des matières adaptées aux peaux sensibles.

Les masques doivent s’adapter au visage sans trop comprimer ou obstruer. La bonne façon de savoir si le masque est bénéfique pour la peau est de l’essayer pendant quelques jours. Si vous remarquez une réaction étrange, n’hésitez pas à la changer.

D’autre part, soyez attentif à la durée de vie des protecteurs respiratoires, en évaluant l’état dans lequel ils se trouvent et en les jetant dès lors que vous observez de la saleté ou que s’en dégagent une mauvaise odeur.



 [/atomik -lu-aussi ]

Consultez un dermatologue

Si la poussée d’acné persiste après l’utilisation d’un masque, avant de vous aventurer avec des recettes maison ou de cacher des boutons avec du maquillage, il convient de consulter un dermatologue. Le spécialiste recommandera un traitement en fonction de la gravité du diagnostic.

Les médicaments comprennent généralement des crèmes contenant de l’acide salicylique, du peroxyde de benzoyle, des rétinoïdes ou de la trétinoïne. Si le tableau clinique est compliqué, des antibiotiques peuvent être prescrits.

Cela pourrait vous intéresser ...
Peau de bébé : la tendance pour avoir une peau lumineuse
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Peau de bébé : la tendance pour avoir une peau lumineuse

La peau de bébé est une tendance beauté qui met en valeur une peau saine et éclatante. Cette tendance suggère de porter peu de maquillage.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.