Maux de tête et hormones

Les hormones les plus liées aux maux de tête sont les œstrogènes. C'est pourquoi certains maux de tête apparaissent à l'approche des jours de règles. Pour en savoir plus, consultez cet article.
Maux de tête et hormones

Dernière mise à jour : 09 mai, 2021

Le maux de tête sont des afflictions très courantes que nous pouvons ressentir pour de nombreuses raisons. Presque toutes les pathologies peuvent s’exprimer par ce signe, d’un rhume à un problème de vision. Cependant, connaissez-vous la relation entre les maux de tête et les hormones ?

Bien que de nombreuses personnes l’ignorent, les déséquilibres hormonaux peuvent déclencher de nombreux désagréments, en particulier chez les femmes. En effet, chez les femmes, les hormones fluctuent pendant le cycle menstruel, qui dure environ 28 jours.

Elles varient également en fonction de l’étape de la vie. Les hormones les plus importantes chez la femme sont les œstrogènes et la progestérone. Dans cet article, nous expliquons comment elles sont liées aux maux de tête et ce qu’il faut faire pour y remédier.

Quel est le lien entre les maux de tête et les hormones ?

Grâce à de nombreuses études, les scientifiques ont pu prouver que certains maux de tête sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes. Plus précisément, les femmes sont plus sujettes aux migraines et aux céphalées de tension.

Les migraines consistent en un mal de tête intense et lancinant, généralement ressenti d’un seul côté du crâne. Cette douleur s’accompagne d’autres symptômes comme une sensibilité à la lumière et des nausées.

La céphalée de tension, quant à elle, provoque un mal de tête plus généralisé. Il peut être difficile de la différencier de la migraine, mais il existe certaines distinctions. Par exemple, les migraines sont souvent aggravées par l’exercice, alors que les céphalées de tension ne le sont pas.

Le fait que ces deux douleurs soient plus fréquentes chez les femmes indique qu’une composante hormonale en est à l’origine. De plus, cette hypothèse est renforcée par le fait que la plupart des femmes ont tendance à les ressentir au même moment du cycle menstruel.

Il est intéressant de noter que la plupart de ces douleurs apparaissent juste avant le début des menstruations. Ce phénomène est lié à la baisse du taux d’œstrogènes à la fin du cycle menstruel.

Une femme ayant mal à la tête.

A quoi ressemblent les maux de tête dus aux hormones ?

S’il est vrai que la plupart des femmes ressentent ces maux de tête juste avant les menstruations, il existe des variations. Dans certains cas, le mal de tête apparaît plusieurs jours avant. Dans d’autres, il prédomine pendant toute la période.

Cela varie également en fonction de l’âge de la femme. À l’approche de la ménopause, l’incidence des maux de tête augmente. Cela se produit parce que, pendant cette phase, les niveaux d’œstrogènes fluctuent de manière significative.

L’intensité de ce symptôme peut devenir très handicapante. Il convient de noter que les variations hormonales provoquent souvent d’autres symptômes. Par exemple, des douleurs dans l’abdomen ou des sautes d’humeur. C’est pourquoi nous devons faire tout notre possible pour réduire l’inconfort de ceux qui en souffrent.

Comment traiter ces maux de tête ?

Les maux de tête liés aux hormones peuvent être traités. En fait, il existe de nombreux traitements qui ont prouvé leur efficacité. Cependant, ils doivent être ajustés et adaptés à chaque femme et à ses préférences. Certains d’entre eux sont :

  • Appliquez de la glace sur la zone et faire des exercices de relaxation.
  • Prenez des analgésiques. Le plus recommandé est d’utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Par exemple, l’ibuprofène. Ils peuvent être pris de manière préventive avant l’apparition de la douleur ou une fois qu’elle a commencé.
  • Utilisez des contraceptifs hormonaux.

Les contraceptifs hormonaux aident de nombreuses femmes à réduire les fluctuations hormonales. Cela permet de soulager la plupart des maux de tête ou de les rendre moins fréquents. Les contraceptifs les plus couramment utilisés se présentent sous la forme de pilules, de patchs ou d’anneaux vaginaux.

Toutefois, l’effet de cette mesure dépend de la femme. De nombreuses femmes ne remarquent pas ce soulagement avec les contraceptifs. D’autres mesures recommandées consistent à éviter le stress, la caféine et le tabac. Ils semblent aggraver la douleur.

L’utilisation de contraceptifs oraux provoque un déséquilibre hormonal lorsqu’ils sont arrêtés. Elle peut être atténuée par un bon régime alimentaire.

En conclusion

Les maux de tête sont étroitement liés aux hormones, en particulier chez les femmes. Le fait que la concentration d’œstrogènes varie au cours du cycle menstruel a été associé à ce symptôme.

Chaque femme le vit différemment. En outre, toutes les femmes ne réagissent pas de la même manière à un même traitement. Il est donc très important de consulter un médecin et de savoir que le même remède ne fonctionne pas dans tous les cas.

Cela pourrait vous intéresser ...
Causes du saignement post-coïtal
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Causes du saignement post-coïtal

Le saignement post-coïtal est celui qui se produit chez les femmes après avoir eu des relations sexuelles. C'est une situation fréquente.