9 méthodes et astuces pour éliminer les mucosités

Le flegme est épais et collant. Lorsqu'il s'accumule, il peu provoquer une toux, une congestion et un essoufflement. Apprenez à éliminer les mucosités.
9 méthodes et astuces pour éliminer les mucosités
Mariel Mendoza

Rédigé et vérifié par la médecin Mariel Mendoza.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Des remèdes maison, ainsi que des traitements médicaux en vente libre ou sur ordonnance, peuvent être utilisés pour éliminer les mucosités. Le flegme est un mucus épais et collant produit par les muqueuses des voies respiratoires, dont la fonction est de protéger contre l’entrée de différentes particules.

Les muqueuses tapissent la bouche, le nez, la gorge, les sinus et les poumons. Ainsi, le flegme est largement distribué et a tendance à être plus fluide et fin lorsque la personne est en bonne santé. En cas d’exposition à de nombreuses particules ou d’infection, les mucosités deviennent plus épaisses.

Lorsqu’elles s’accumulent dans les voies respiratoires, en particulier dans les petites bronches, une congestion, une toux et un essoufflement se produisent.

Le flegme et sa fonction protectrice

La fonction de ce mucus est de protéger les voies respiratoires : il est chargé de capter les particules de l’extérieur, notamment les virus et les bactéries. Il facilite leur expulsion par le mécanisme de la toux. Il agit ainsi pour prévenir les infections respiratoires.

Un excès de mucosités peut être dû à une infection sous-jacente. Dans ce cas, d’autres symptômes sont présents :

  • Malaise
  • Nez qui coule
  • Toux

L’excès de mucosités est également lié aux pathologies suivantes :



Comment éliminer les mucosités ?

Les remèdes maison soulagent généralement suffisamment le mucus pour la plupart des gens. Mais chez certains patients, des médicaments sont nécessaires.

1. Vapeur d’eau

La vapeur d’eau élimine les mucosités, car elle aide à fluidifier le mucus. Elle sépare ainsi plus facilement les muqueuses, favorisant ainsi une expulsion plus rapide.

L’idéal est de faire bouillir de l’eau et d’approcher le visage près de la vapeur, de préférence avec une serviette sur le dessus. Le soulagement est généralement immédiat. Il est recommandé d’inhaler la vapeur entre 5 à 10 minutes plusieurs fois par jour.

Attention ! Il faut être prudent avec la manipulation de l’eau chaude, et éviter cette technique chez les enfants.

En plus de l’eau chaude, des plantes médicinales aux effets expectorants et mucolytiques peuvent être utilisées, comme la menthe, l’eucalyptus, l’origan, la sauge, le thym et le romarin. Les plantes peuvent être inhalées sous forme d’huiles essentielles via de la vapeur d’eau ou un humidificateur.

Pour éliminer les mucosités à l’aide de cette méthode, prendre une douche ou un bain chaud peut également aider. La pièce sera ainsi remplie de vapeur.

Humidificateur à vapeur.
La vapeur d’eau peut être obtenue par ébullition, via une douche chaude ou un dispositif de vaporisation.

2. Humidification de l’air

Il est recommandé d’utiliser un humidificateur quotidiennement et de garder les fenêtres et les portes fermées. Si vous ne pouvez pas l’utiliser toute la journée, préférez-le la nuit. Les humidificateurs doivent être nettoyés régulièrement.



3. Nébulisations avec une solution saline hypertonique

Une solution saline hypertonique est disponible en vente libre (sans ordonnance). Cette solution provoque une augmentation de la concentration de sel dans les voies respiratoires, ce qui aide à fluidifier et à éliminer les mucosités. Il s’utilise avec un nébuliseur et est recommandé pour les enfants de plus de 6 ans.

4. Hydratation et température adéquates

Pour éliminer les mucosités, il est nécessaire de rester hydraté. Les boissons tièdes ou chaudes sont recommandées.

L’eau chaude au citron est très bénéfique pour éliminer les mucosités, tout comme la consommation de liquides (soupes et tisanes). Il convient également de maintenir un climat chaud dans les pièces.

5. Thés

Les infusions à base de plantes et aromatiques sont recommandées pour fluidifier et expulser les mucosités :

  • Camomille
  • Eucalyptus
  • Curcuma
  • Cannelle
  • Gingembre

Le curcuma contient de la curcumine, qui possède des propriétés antibactériennes. Le gingembre possède de multiples propriétés qui aident à expulser rapidement les mucosités.

En complément, le miel a un effet antibactérien, antiviral et antifongique. Le citron contient de la vitamine C et contribue à renforcer l’action du système immunitaire.

Boire un thé chaud avec du miel et du citron adoucit les mucosités et réduit leur production.

6. Les aliments qui favorisent l’élimination des mucosités

Certains aliments favorisent l’élimination des mucosités. Les plus utilisés sont les suivants :

  • Oignon
  • Cannelle
  • Ail
  • Piment de Cayenne
  • Grenade
  • Racine de réglisse
  • Goyave

L’oignon a notamment un effet mucolytique, bronchodilatateur et expectorant. Par conséquent, sa consommation et même l’inhalation de ses vapeurs aident à éliminer les mucosités.

7. Les gargarismes

Il est recommandé de faire des gargarismes avec de l’eau tiède, de préférence avec une cuillère à café de sel. Faites-en plusieurs fois par jour.

8. Surélever la tête

L’excès de mucus peut perturber le sommeil, notamment lorsqu’il s’accumule dans les voies respiratoires inférieures. Pour améliorer le repos et le drainage, gardez la tête surélevée avec des oreillers, afin de dormir incliné.

9. Les médicaments en vente libre

Il existe différents médicaments en vente libre qui agissent pour éliminer les mucosités :

  • Décongestionnants :ils se présentent sous forme de comprimés, de gélules, de liquides, de sirops ou de vaporisateurs nasaux.
  • Expectorants : Par exemple : la guaifénésine. Ils ne sont pas toujours efficaces, mais un médecin peut évaluer s’il vaut la peine de les ajouter au traitement.
  • N-Acétylcystéine : ce médicament sert à dissoudre le mucus dans les voies respiratoires, diminuant ainsi la fréquence de la toux. Les personnes atteintes de bronchospasme doivent l’utiliser avec prudence.
Sirop contre la toux.
Les sirops pour éliminer les mucosités ne sont pas toujours nécessaires. Il vaut mieux que cela soit décidé par un professionnel de la santé.

Quand faut-il aller chez le médecin pour un excès de mucosités ?

Il existe des situations et des signes qui alertent sur la nécessité d’une consultation médicale :

  • Lorsque l’excès de mucosités ne peut être éliminé pendant plus d’une semaine ;
  • Si la congestion des mucosités s’aggrave soudainement ;
  • Lorsque le mucus change de couleur, progressant vers une consistance semblable à du pus ;
  • Si le flegme s’accompagne de crachats de sang, de fièvre, d’essoufflement ou d’une respiration sifflante.

Les fumeurs devraient arrêter de fumer. Aussi, une alimentation qui renforce le système immunitaire, avec de bonnes quantités de vitamine C, de probiotiques et de zinc, est idéale

Cela pourrait vous intéresser ...
Que signifient les différentes couleurs de morve ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que signifient les différentes couleurs de morve ?

La couleur de la morve indique ce qu'il se passe dans le corps. Tout comme la texture, sa couleur peut nous avertit d'une éventuelle maladie.



  • Barker S. Honey for acute cough in children. Paediatrics & Child Health. 2016;21(4).
  • Cortes-Telles, A., Che-Morales, J. L., & Ortiz-Farías, D. L. (2019). Estrategias actuales en el manejo de las secreciones traqueobronquiales. Neumología y cirugía de tórax78(3), 313-323.
  • Mousa H. Prevention and Treatment of Influenza, Influenza-Like Illness, and Common Cold by Herbal, Complementary, and Natural Therapies. J Evid Based Complementary Altern Med. 2017 Jan;22(1):166-174.
  • Randell, S. Boucher, R. Effective mucus clearance is essential for respiratory health. American Thoracic Society, 2006;35(1):20-28.
  • Sanu A, Eccles R. The effects of a hot drink on nasal airflow and symptoms of common cold and flu. Rhinology. 2008 Dec;46(4):271-5.
  • Shigeharu I, Toshio T, Hideyo Y. Antibacterial activity of essential oils and their major constituents against respiratory tract pathogens by gaseous contact. Journal of Antimicrobial Chemotherapy. 2001;47(5).