Miel de bruyère : bienfaits, consommation et contre-indications

Si vous êtes un amateur de miel, vous pourriez être intéressé d'essayer cette variété avec une touche plus amère que d'habitude et avec une couleur légèrement plus foncée.
Miel de bruyère : bienfaits, consommation et contre-indications
Saúl Sánchez Arias

Rédigé et vérifié par le nutritionniste Saúl Sánchez Arias.

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Le miel de bruyère est considéré comme un aliment sain avec plusieurs propriétés pour le corps. C’est un type de miel qui a un ton foncé très caractéristique. Il peut même apparaître noir, ce que certaines personnes n’aiment pas à première vue. Maintenant, nous parlons d’un comestible qui n’est pas si sucré et qui a une touche amère en bouche.

Avant de se lancer, il convient de noter qu’il est conseillé de modérer la consommation de miel traditionnel. Malgré les antioxydants et les minéraux qu’il peut apporter, c’est une source de sucres à index glycémique élevé.

Ces éléments peuvent avoir un impact significatif sur la glycémie, entraînant une sur-demande au niveau pancréatique. Cela se traduit par le développement de pathologies métaboliques à moyen terme, comme le diabète de type 2.

Caractéristiques du miel de bruyère

Miel de bruyère : bienfaits, consommation et contre-indications
Le miel de bruyère est obtenu à partir de la plante du même nom, également connue sous le nom de bruyère.

Comme nous l’avons mentionné, le miel de bruyère se caractérise par sa couleur et sa saveur. Il n’est pas aussi jaune que les versions traditionnelles, ni aussi sucré. De fait, il est produit à partir d’une plante connue sous le nom de bruyère qui n’est pas présente dans toutes les régions du continent européen. En Espagne, elle est courante, par exemple, il existe donc une possibilité de trouver ce type de miel dans les supermarchés du pays.

Or, dans les propriétés de ce produit, il est astringent, antiseptique, diurétique et relaxant. De plus, certains bienfaits pour la santé découlant de sa consommation sont proposés.

Cela pourrait conduire à un meilleur fonctionnement du système circulatoire et du système rénal. Même la peau bénéficierait des avantages découlant de son inclusion dans l’alimentation. Bien sûr, il y a peu de preuves dans la littérature scientifique pour confirmer tout cela.

Traditionnellement, le miel, dont la bruyère, a été utilisé pour améliorer le traitement de certaines pathologies de type viral, comme le rhume. On pense que cela adoucirait la gorge et procurerait un plus grand sentiment de bien-être.

Cependant, il n’a pas été démontré qu’il améliore la fonction du système immunitaire. Pour ce faire, il existe d’autres stratégies qui s’appuient sur des preuves scientifiques, comme la consommation de fortes doses de vitamine C.

Attention au sucre de miel

Ce qu’il faut préciser chaque fois que la consommation de miel est discutée, c’est que cet aliment doit être inclus dans le régime alimentaire avec une certaine modération. Malgré ses avantages possibles, il ne faut pas oublier que nous avons affaire à un aliment contenant de nombreux glucides simples.

Selon une étude publiée dans la revue Current Diabetes Reports, la consommation régulière de ces éléments pourrait favoriser le développement du diabète de type 2 en cas d’exercice insuffisant.

Bien sûr, quand on parle d’athlètes, les choses changent. Dans ce cas, il sera déterminant de couvrir les besoins quotidiens en sucres pour obtenir de bonnes performances et une récupération optimale.

La clé est la restauration du glycogène musculaire et hépatique après les séances de travail. Pour cela, rien de mieux que d’associer des glucides dans l’alimentation à une dose de protéines à haute valeur biologique, selon une étude publiée dans Nutrients.

Cependant, les personnes sédentaires ne doivent pas agir de la même manière. Il convient de prioriser la présence de glucides de type complexe dans la recommandation pour ainsi atteindre le maintien d’une glycémie stable. Même le fait d’arriver à couvrir les besoins quotidiens en fibre fera la différence. Cet élément parvient à moduler l’absorption des sucres et la vitesse d’entrée dans la circulation sanguine.

En ce sens, lorsque le miel est consommé, il ne faut pas utiliser plus d’une ou deux cuillères à soupe. Son utilisation comme édulcorant dans divers aliments comme les yaourts est envisageable, bien que toujours dans des doses modérées.

Gardez à l’esprit qu’il n’est pas prouvé que ce soit une bien meilleure option que le sucre de table en tant que tel. Il est clair qu’il contient des antioxydants à l’intérieur, mais ce n’est pas la principale source alimentaire d’entre eux.

Étapes pour fabriquer un nettoyant pour le visage au miel à la maison.
Le miel de bruyère doit être consommé avec modération en raison de son apport en sucres dans l’alimentation.

Le miel de bruyère, un aliment aux caractéristiques différentes

Comme vous avez pu le constater, le miel de bruyère présente des caractéristiques organoleptiques différentes du miel traditionnel, mais du point de vue nutritionnel il n’y a pas beaucoup de différence.

Vraiment, les meilleures parties d’un miel de qualité sont la gelée royale et la propolis. Les deux éléments sont vendus sous forme de suppléments dans presque tous les supermarchés et peuvent contribuer à améliorer la santé s’ils sont inclus de manière optimale dans les routines.

Pour finir, il faut souligner que le fait de contrôler la quantité de sucre ingérée est l’une des priorités dans l’alimentation de nombreuses personnes. Surtout quand il est destiné à améliorer l’état de la composition corporelle. S’il y avait des problèmes métaboliques dérivés d’une consommation trop élevée de glucides simples, il deviendrait beaucoup plus difficile d’oxyder et de mobiliser efficacement les graisses.

Cela pourrait vous intéresser ...
Remède à la cannelle, propolis, zeste de citron et miel pour élever les défenses
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Remède à la cannelle, propolis, zeste de citron et miel pour élever les défenses

Découvrez dans cet article un excellent remède pour augmenter les défenses à base de cannelle de ceylan, propolis, zeste de citron et miel.



  • Carr, A. C., & Maggini, S. (2017). Vitamin C and Immune Function. Nutrients9(11), 1211. https://doi.org/10.3390/nu9111211
  • Yoshida, Y., & Simoes, E. J. (2018). Sugar-Sweetened Beverage, Obesity, and Type 2 Diabetes in Children and Adolescents: Policies, Taxation, and Programs. Current diabetes reports18(6), 31. https://doi.org/10.1007/s11892-018-1004-6
  • Alghannam, A. F., Gonzalez, J. T., & Betts, J. A. (2018). Restoration of Muscle Glycogen and Functional Capacity: Role of Post-Exercise Carbohydrate and Protein Co-Ingestion. Nutrients10(2), 253. https://doi.org/10.3390/nu10020253