Miel ou sucre : Savez-vous lequel est le meilleur ?

Le meilleur choix entre le miel et le sucre dépendra des bienfaits ou le niveau de douceur que l'on souhaite obtenir.
Miel ou sucre : Savez-vous lequel est le meilleur ?

Dernière mise à jour : 06 décembre, 2022

Il existe de nombreuses options pour sucrer une infusion ou un dessert. Vous vous êtes sûrement déjà demandé laquelle est la plus saine (ou la moins nocive) : le miel ou le sucre ?

Peut-être que vous consommez des tisanes naturelles, que vous voulez perdre du poids ou que vous connaissez la quantité d’éléments chimiques que contient le sucre blanc. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous parlons du dilemme suivant : miel ou sucre ?

Miel naturel vs miel industriel

Avant de parler des différences entre le miel et le sucre, il est d’abord important de préciser qu’il existe deux types de miel différents : le miel naturel et le miel industriel. Le miel naturel est celui pour lequel aucun type de traitement n’a été effectué, il est donc à l’état naturel. Il est également connu sous le nom de miel brut.

De son côté, le miel industriel doit subir divers traitements thermiques pour augmenter sa durabilité. L’idée est de garantir qu’il peut rester en rayon pendant un certain temps sans que sa qualité en soit affectée.

En général, tous les types de miel ont une forte teneur en sucre et une faible teneur en eau et en acidité. La principale différence entre les deux types de miel est que les processus thermiques peuvent modifier la composition du miel en éliminant certains minéraux, enzymes et antioxydants. Ainsi, il conviendra toujours d’opter pour le miel à l’état brut.

Le miel est-il plus sain que le sucre ?

Bien que les nutritionnistes indiquent qu’un thé sans aucun édulcorant est toujours la meilleure option, certains ressentent le besoin d’ajouter une saveur sucrée. Alors… Quelle option est la plus appropriée : le miel ou le sucre ?

Le miel biologique adoucit plus que les sucres raffinés. Il apporte également, par exemple, des antioxydants, des vitamines et des minéraux. Tout cet ensemble de nutriments peut aider à prévenir les rhumes, les maux de gorge et la grippe, comme en témoigne une étude réalisée sur des rats en 2016.

Une petite quantité de miel est beaucoup plus sucrée qu’une cuillère à soupe de sucre. Il en faudra donc moins pour obtenir les mêmes résultats, voire des résultats supérieurs.

Il ne faut pas négliger non plus que le sucre raffiné apporte des calories vides. Cela signifie qu’il ne contient aucun nutriment ; il n’apporte ni vitamines ni minéraux.



[/atomik -lu-aussi ]

Le miel, étant produit à partir du nectar des fleurs, nous donne une bonne quantité d’eau et certaines propriétés nutritionnelles.

Miel ou sucre : différences et similitudes

Aliments avec des sucres simples.
Les aliments contenant des sucres simples nous laissent sur notre faim et, à moyen et long terme, affectent notre santé.

Une grande différence entre les deux édulcorants est le type de sucre que chacun d’eux nous apporte.

Pour commencer, le sucre raffiné ou blanc contient du saccharose presque pur. De son côté, le miel contient du fructose et du glucose, bien que le premier prédomine sur le second. Il faut savoir que le fructose a un index glycémique plus faible que le glucose et le saccharose.

Quant à la saveur, ceux qui ont essayé les deux pourront corroborer leurs différences. Le sucre est plus sucré à cause du saccharose qu’il contient, mais le miel nous permet d’apprécier des goûts différents selon les fleurs avec lesquelles il a été produit.

A la faveur du sucre en gastronomie, on peut souligner qu’il a la capacité de caraméliser et de servir de décoration sur les gâteaux. De plus, sa consistance la rend idéale pour certaines préparations et plats. Mais attention, le miel a aussi ses qualités : il peut servir à compacter des barres de céréales et à aromatiser des recettes.

Pour en savoir plus sur les différences et les similitudes entre le miel et le sucre, nous vous laissons une brève compilation de leurs propriétés selon les experts. Voici les mesures pour 100 grammes :

  • Indice glycémique : miel (58), sucre (60)
  • Eau : miel (17 grammes), sucre (0,03 gramme)
  • Sucres : miel (80 grammes), sucre (99,99 grammes)
  • Calories : miel (300), sucre (387)
  • Calcium : miel (6 milligrammes), sucre (1 milligramme)
  • Magnésium : miel (2 milligrammes), sucre (0 milligramme)
  • Phosphore : miel (4 milligrammes), sucre (0 milligramme)
  • Potassium : miel (52 milligrammes), sucre (2 milligrammes)

Les mythes liés au miel

Bienfaits du miel pour la peau.
De nombreuses recherches mettent en avant les effets positifs du miel sur la peau. Il peut même servir d’adjuvant contre certains problèmes dermatologiques.

Jusqu’à présent, nous avons dit, objectivement, ce que chaque édulcorant offre, afin que vous puissiez tirer vos propres conclusions. Maintenant voyons voir pourquoi il n’y a en réalité pas de grandes différences entre l’utilisation du miel et du sucre, selon le Dr Gabe Mirkin, expert en nutrition.

Lorsque le sucre atteint le corps (qu’il provienne d’une pomme, d’un gâteau ou d’un thé au miel), il est toujours traité de la même manière. La différence réside dans les autres éléments présents dans les deux produits.

Beaucoup pensent que le miel fait moins grossir que le sucre, mais c’est un mythe. De plus, on dit souvent que c’est une source d’énergie plus rapide, et c’est également faux.

Si nous analysons une cuillère à soupe de sucre et une de miel, la première contient 64 calories et la seconde 46, en plus de l’eau. Cette différence n’est pas significative.

Pourquoi ? Pour obtenir le même résultat “sucré”, vous aurez besoin d’une cuillère à soupe de sucre ou d’une cuillère et demie de miel. Par conséquent, vous ajouterez la même proportion de calories au corps.

Pendant de nombreuses années, le miel a été utilisé dans le traitement des affections allergiques sans qu’aucune étude n’étaye son effet. Or, des recherches publiées en 2021 ont montré que ce produit est capable de réduire le recrutement des cellules inflammatoires dans ce type de pathologie.

D’autre part, l’étude citée a montré que le miel atténue les symptômes allergiques chez certains patients. Malgré tout, des recherches supplémentaires sont encore nécessaires à cet égard pour pouvoir déterminer les mécanismes d’action impliqués.



[/atomik -lu-aussi ]

Alors, miel ou sucre ?

Orange et miel aux noix.

Tout dépend du choix de chacun. Bien que l’on puisse opter pour le miel pour une question de naturel, on a aussi la possibilité de choisir le second, puisqu’il nous faudra moins de quantités pour sucrer un thé, un café ou un flan.

Il existe de nombreuses options pour sucrer des aliments et des boissons. Il n’est pas nécessaire d’être aussi catégorique et de se pencher vers une seule alternative.

La vérité est que de nombreux aliments que nous achetons contiennent des sucres ou des édulcorants “vides”. Par conséquent, une bonne idée serait d’utiliser du miel dans les préparations que nous souhaitons sucrer, comme les infusions. La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses options, autres que le miel ou le sucre, pour sucrer les recettes :

  • Stévia
  • Dattes
  • Sucre de coco
  • Sirop d’agave

N’oublions pas non plus le sucre muscovado – qui contient du miel – et la mélasse de céréales comme le riz, le maïs ou l’orge.

Comme vous pouvez le voir, l’utilisation de miel ou de sucre pour adoucir les aliments est complètement hors de propos. Les deux produits fournissent une quantité de calories très similaire et ont les mêmes effets sur le contrôle glycémique. En ce sens, vous devez considérer les bienfaits particuliers de chacun et sélectionner celui que vous considérez le mieux pour vous.



  • Al-Waili NS. Natural honey lowers plasma glucose, C-reactive protein, homocysteine, and blood lipids in healthy, diabetic, and hyperlipidemic subjects: comparison with dextrose and sucrose. J Med Food. 2004 Spring;7(1):100-7.
  • Bobiş O, Dezmirean DS, Moise AR. Honey and Diabetes: The Importance of Natural Simple Sugars in Diet for Preventing and Treating Different Type of Diabetes. Oxid Med Cell Longev. 2018 Feb 4;2018:4757893.
  • Busserolles J, Gueux E, Rock E, Mazur A, Rayssiguier Y. Substituting honey for refined carbohydrates protects rats from hypertriglyceridemic and prooxidative effects of fructose. J Nutr. 2002 Nov;132(11):3379-82.
  • Erejuwa OO, Sulaiman SA, Wahab MS, Sirajudeen KN, Salleh MS, Gurtu S. Glibenclamide or metformin combined with honey improves glycemic control in streptozotocin-induced diabetic rats. Int J Biol Sci. 2011 Mar 14;7(2):244-52.
  • Mohapatra DP, Thakur V, Brar SK. Antibacterial efficacy of raw and processed honey. Biotechnol Res Int. 2011;2011:917505.
  • Sadeghi F, Salehi S, Kohanmoo A, Akhlaghi M. Effect of Natural Honey on Glycemic Control and Anthropometric Measures of Patients with Type 2 Diabetes: A Randomized Controlled Crossover Trial. Int J Prev Med. 2019 Jan 15;10:3.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.