Modopar : à quoi sert-il ?

28 septembre 2020
Le Modopar est une combinaison de lévodopa et de bensérazide. Il s’agit d’un médicament utilisé pour traiter la maladie de Parkinson avec des résultats efficaces sur le contrôle des symptômes.

Le Modopar est un médicament utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson. Il est composé de deux principes actifs : 200 milligrammes de lévodopa et 50 milligrammes de bensérazide. Il se présente sous forme de comprimés avec une rainure en forme de croix. Cela offre au patient la possibilité d’en obtenir quatre doses.

Comment agit le Modopar et à quoi sert-il ?

La lévodopa est une substance qui est un précurseur de la dopamine. On l’utilise parce que la dopamine telle quelle n’atteint pas le cerveau. Cependant, son précurseur, la lévodopa, peut bel et bien atteindre la zone cérébrale. C’est dans le cerveau que la lévodopa se transforme en dopamine et y fait augmenter les niveaux de cette molécule.

La lévodopa est le principe actif le plus efficace pour traiter les symptômes de la maladie de Parkinson liés au mouvement et à la rigidité.

Si vous prenez du Modopar, vous ne devez pas arrêter d’en prendre soudainement, car vous pourrez ressentir des effets indésirables comme de la fièvre, une rigidité musculaire, et de la confusion.

Cet article va vous intéresser : LATE : une nouvelle démence

Pourquoi combine-t-on la lévodopa ?

Contre la maladie de Parkinson : le modopar et la lévodopa

Le traitement de la maladie de Parkinson réside dans la lévodopa.

Si on administrait la lévodopa seule, elle serait largement métabolisée avant d’atteindre le cerveau. C’est pour cette raison que cette molécule est associée à d’autres ingrédients actifs, tels que la carbidopa ou le bensérazide.

Ces principes actifs aident une quantité suffisante de lévodopa à arriver au cerveau et à améliorer son efficacité tout en diminuant de possibles effets secondaires.

La combinaison de la composition du modopar est dans un rapport 4 : 1 avec les deux principes actifs. De cette manière, on obtient un effet pratiquement identique à celui obtenu avec des doses élevées de lévodopa, mais avec une tolérance supérieure.

En général, tous les symptômes de la maladie de Parkinson s’améliorent considérablement après un traitement d’un certain temps avec ce médicament.

Comment devez-vous prendre le Modopar ?

Le Modopar est un médicament qui se prend par voie orale 30 minutes avant les repas ou 2 heures après. Si vous avez des maux d’estomac, vous pouvez le prendre avec des aliments, mais vous devez vous assurer que les aliments ne soient pas riches en protéines.

Il est conseillé d’éviter de prendre ce médicament avec des aliments riches en protéines car ceux-ci peuvent diminuer l’absorption de lévodopa.

Les comprimés de Modopar sont libérés progressivement, et fournissent une action prolongée. Tant que vous devez prendre ce médicament, vous devez faire attention en conduisant, car il peut affecter vos réflexes.

Lisez cet article : 7 signaux qui vous aideront à savoir si vous avez des risques de souffrir de la maladie de Parkinson

Posologie du Modopar

La dose journalière du Modopar est définie de manière individuelle selon chaque cas, et ce sera toujours le professionnel de santé qui le décidera. Cependant, de manière générale, les doses habituelles sont les suivantes :

Traitement de départ

On commence en général avec un demi-comprimé trois fois par jour, et on augmente la dose journalière avec un demi-comprimé de plus par semaine, jusqu’à atteindre une dose efficace et adaptée à chaque patient. Quand le patient peut être surveillé de près, on peut augmenter la dose plus rapidement, et on augmente d’un comprimé par semaine au lieu d’un demi-comprimé.

De cette manière, en peu de temps on arrive à trouver la dose efficace. On sait que cette dose efficace se trouve entre 2 et 4 comprimés par jour répartis en trois ou quatre prises.

Le traitement de Parkinson et l’état de notre cerveau.

Comme la dopamine ne peut arriver au cerveau toute seule, on utilise le précurseur lévodopa sous la forme d’un médicament.

Dose d’entretien

Dans tous les cas, il faut répartir la dose quotidienne en trois prises au moins, et on augmentera en moyenne trois doses d’un comprimé par jour. Le fractionnement de la dose d’entretien journalière se fera en fonction de chaque patient.

Une autre option pour établir la dose d’entretien peut être de maintenir la dose quotidienne. On peut changer la prise des comprimés par des quarts de comprimés et les prendre plus fréquemment.

Le Modopar ne guérit pas, mais il aide

Aujourd’hui, il n’existe pas de traitement pouvant guérir la maladie de Parkinson. Cependant, on a réussi à soulager les symptômes principaux. Cela a aidé à augmenter la qualité de vie des patients.

Le modopar est une bonne option de traitement. Il est consommé par des milliers de personnes souffrant de Parkinson à travers le monde. Il est nécessaire qu’un médecin réalise le suivi et adapte les doses à la réalité individuelle de ses patients.

  • FERREIRA, F. D; FERREIRA, F.M.D; HELENO, R.B; MELLA, S. E. J. (2010). Parkinson’S Disease: Physiopathologic and Therapeutic Aspects. Revista de Saúde e Pesquisa.

  • Díaz, F., Chaná, P., Droguett, P., Gutiérrez, A., & Martínez, C. (1995). Complicaciones motoras precoces en parkisonianos de novo tratados con L-Dopa más inhibidor periférico de la decarboxilasa. Rev. Chil. Neuro-Psiquiatr.

  • Fernandez Pardal, M. M., Gatto, E., Micheli, F., Casas Parera, I., & Diaz, S. (1991). UN NUEVO PREPARADO DE LEVODOPA BENSERAZIDA EN PARKINSONIANOS CON FLUCTUACIONES MOTORAS REFRACTARIAS A TRATAMIENTOS CON L-DOPA STANDARD. Medicina.