Mon enfant ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo

16 février 2019
Les jeux vidéo sont certainement fascinants pour les enfants et les adolescents. Ils stimulent et défient leurs capacités. Mais ils peuvent aussi créer une dépendance.

« Mon enfant ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo » : c’est le cri désespéré de plus en plus de mères et de pères qui ne réussissent pas à décoller leurs enfants de l’ordinateur afin de mener une vie normale.

Les discussions entre parents et enfants sur le temps passé sur l’ordinateur sont devenues une routine quotidienne. De même, le nombre d’enfants et d’adolescents dépendants des jeux vidéo augmente.

Comme toutes les dépendances, elle nécessite un traitement psychologique. Cependant, en tant que parents, nous pouvons remarquer des signes permettant de détecter si notre enfant ne peut pas ou ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo. Ainsi, nous pouvons agir avant que la situation ne dégénère.

A lire aussi : 8 questions à poser aux enseignants de nos enfants

Jeux vidéo pour enfants : sont-ils sûrs ?

Roblox, la plate-forme tendance de jeu vidéo pour enfants et adolescents, a joué un rôle clé dans une histoire virale. Dans l’un des jeux, l’avatar d’une fillette de 7 ans se faisait violer par deux autres utilisateurs.

La plateforme permet aux utilisateurs de créer des jeux et des mondes virtuels. De plus, il garantit des filtres stricts pour protéger les enfants et les adolescents qui jouent dans le monde entier.

Cependant, les créateurs du jeu reconnaissent, dans le cas du viol, que les joueurs ont pu contourner les systèmes de sécurité.

La mère, Amber Petersen, a déclaré sur Facebook qu’un matin elle avait vu sa petite fille sous le choc en regardant l’écran. En approchant, elle vit le personnage féminin de sa fille se faire violer. Malgré le dégoût et les remords qu’elle ressentait, elle réussit à faire les captures d’écran nécessaires pour porter plainte immédiatement.

La plate-forme, qui compte 40 millions de jeux en ligne, est la préférée de plus de 60 millions d’enfants et d’adolescents qui jouent activement. Bien qu’elle soit reconnue pour être sûre, il est évident qu’avec les jeux en ligne, rien n’est sûr à 100%.

Effets des jeux vidéo sur les enfants

effets des jeux vidéo chez les enfants et les adolescents

L’American Academy of Pediatrics recommande aux enfants, à partir de l’âge de 6 ans, de ne pas jouer plus de deux heures par jour aux jeux vidéo. En réalité, jouer à des jeux vidéo de façon modérée peut apporter des avantages de plusieurs façons.

L’important est que le temps consacré aux jeux n’empiète pas sur le temps consacré à l’activité physique, au repos et au sommeil.

Cependant, le problème survient quand un manque de contrôle de l’impulsion apparaît. Dans ce cas peuvent se présenter des conséquences psychologiques.

Les schémas neuronaux présentés par les addicts du jeu vidéo indiquent qu’il existe un déséquilibre dans le système de récompense du cerveau. Ce qui n’est pas très différent des autres troubles de dépendance.

De plus, dans les cas où l’exposition au contenu violent de certains jeux vidéo est prolongée, des processus de désensibilisation peuvent être déclenchés. Ces processus affectent les régions du cerveau liées au contrôle des émotions et aux processus d’attention et de concentration.

La responsabilité des parents

Les enfants du 21ème siècle vivent entourés par la technologie. C’est une réalité indiscutable.

Cependant, cela ne justifie pas que nous ne pouvons pas contrôler à quel âge nos enfants ont accès aux différents appareils électroniques. Nous devrions également nous préoccuper du contenu et du nombre d’heures qu’ils passent devant les écrans.

Comment pouvons-nous donc être surpris que nos enfants développent une dépendance si de plus en plus de jeunes utilisent des smartphones ou des tablettes ? Si chaque jour, de plus en plus d’heures sont consacrées aux écrans ?

Les parents ont la responsabilité d’empêcher le plaisir des jeux vidéo de devenir incontrôlable et d’affecter la vie normale des enfants et des adolescents. Une fois qu’ils obtiennent leur premier appareil, nous devons pouvoir établir des règles claires et fermes. Celles-ci devraient couvrir des aspects tels que la durée de jeu ou encore le type de contenu autorisé.

Cependant, il ne s’agit pas seulement de donner des règles et de superviser, vous devez également donner le bon exemple. Évitons, par exemple, qu’à chaque fois que notre enfant a besoin de nous dire quelque chose ou de vouloir jouer avec nous, il nous trouve absorbés devant l’écran de l’ordinateur ou le téléphone portable. Les règles ne fonctionneront pas si elles ne sont pas accompagnées d’un bon exemple.

Signes d’avertissement

Lorsque votre enfant ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo, l’un des signaux suivants peut apparaître. Il faudra agir en conséquence avant que la situation ne vous échappe et ne mette en péril la stabilité de votre enfant. En effet, il est important de prendre des mesures si votre enfant :

  • S’intéresse plus que d’habitude à ses jeux quand il est loin de la console ou de l’ordinateur et que c’est son seul sujet de conversation
  • Est sur la défensive, a des sautes d’humeur ou ressent du découragement, de l’agressivité ou de la tristesse lorsqu’il ne joue pas
  • Passe de plus en plus de temps à jouer
  • Aime de moins en moins jouer avec d’autres enfants et s’isole
  • N’arrive pas à arrêter de jouer ou à réduire le temps passé à jouer aux jeux vidéo
  • Ne reconnaît pas ou alors ment au sujet des heures passées à jouer
  • Est capable de ne pas dormir et/ou de ne pas manger pour être plus longtemps devant l’écran
  • A de mauvaises notes et manifeste un désintérêt pour les études. Les quelques minutes de jeu avant les devoir deviennent des heures de jeu non-stop
  • Va mal  et consacre toute son énergie à jouer sans vouloir parler. Il s’agit là d’une manière pour lui d’échapper à la réalité

A voir également : Mon enfant ne veut pas manger : que lui arrive-t-il ?

Que faire si mon enfant ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo ?

que faire si votre enfant refuse d'arrêter de jouer à ses jeux vidéo ?

Lorsqu’un enfant ou un adolescent ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo, vous devez prendre des mesures pour assurer son bien-être.

Cependant, gardez à l’esprit que les disputes ou les restrictions ne sont pas nécessairement plus efficaces qu’un accord mutuel. La négociation devrait être l’outil permettant d’établir des limites et des normes claires, avec amour et fermeté. Vous pouvez par exemple :

  • Déplacer la console ou l’ordinateur dans une autre pièce que sa chambre, dans un espace commun que vous pouvez surveiller
  • N’autoriser votre enfant à jouer que s’il a fini ses devoirs et effectué les tâches ménagères qui lui incombent
  • Vous mettre d’accord avec votre enfant sur le nombre d’heures de jeu autorisées par jour. Vous pouvez commencer par une période plus souple que vous réduirez progressivement.
  • Avertir votre enfant lorsqu’il lui reste 15, 10 et 5 minutes restantes de jeu : ainsi, il ne sera pas surpris de la fin de la période convenue
  • Lui apprendre à sauvegarder son jeu :  pour un enfant qui a fait de gros efforts pour passer d’un niveau à un autre, il lui sera difficile d’arrêter le jeu
  • Limiter l’utilisation des jeux inadaptés à son âge ou présentant un taux de violence élevé
  • Encourager d’autres activités pour remplacer le temps passé sur le jeu vidéo : vous pouvez en effet encourager votre enfant à pratiquer des activités sportives, artistiques ou sociales qui lui permettent d’interagir avec des enfants ou des adolescents de son âge
  • Organiser des activités familiales : partagez du temps de jeu avec vos enfants, avec un jeu vidéo ou un jeu de société, ou bien allez jouer dans un parc
  • Établir avec votre enfant quelles sont les sanctions applicables en cas de non-respect de l’un des accords. Soyez ferme lorsque vous devez appliquer la sanction.

Réflexion finale

Si après avoir convenu de la formule pour contrôler le temps de jeu, vous constatez que votre enfant ne peut pas se contrôler, c’est qu’il est sûrement sujet à une dépendance. La meilleure chose à faire consiste à faire appel à un spécialiste.

Un enfant ou un adolescent qui ne veut pas arrêter de jouer aux jeux vidéo est exposé à de graves conséquences. Ceux-ci peuvent affecter sa santé physique, émotionnelle et mentale. En tant que parents, nous devons les aider à surmonter ce problème. Leur sécurité dépend de la surveillance appropriée des parents.

 

Gaetan, S., Bonnet, A., & Pedinielli, J. L. (2012). Perception de soi et satisfaction de vie dans l’addiction aux jeux vidéo chez les jeunes adolescents (11-14 ans). Encephale. https://doi.org/10.1016/j.encep.2012.04.003

Medecine, F. D. E., Psychiatrie, D. E. S. De, & Rocher, B. (2007). Addiction Aux Jeux Vidéo : Mythe Ou Réalité ? Psychiatrie. https://doi.org/doi:10.2514/6.1963-88