Mon enfant ne veut pas manger : que lui arrive-t-il ?

5 décembre 2019
Les enfants mangent souvent quand ils ont faim et s'arrêtent lorsqu'ils sont satisfaits. Cependant, en tant que parents, nous devons faire attention au poids de notre enfant ainsi qu'à son niveau de nutrition pour écarter tout problème de santé.

Vous avez tout essayé, mais vous avez simplement fini par vous faire à l’idée : « Mon enfant ne veut pas manger. Que lui arrive-t-il ? Aurait-il un problème ? Ou serait-ce une conséquence de nos habitudes et culture alimentaires familiales ? » Continuez la lecture de cet article et découvrez pourquoi les enfants ont souvent du mal à manger.

Pourquoi mon enfant ne mange-t-il pas ?

Si votre enfant ne veut pas manger, probablement cela vous inquiètera-t-il, et c’est normal, car s’il ne mange pas, il ne peut pas se développer correctement. En réalité, les enfants qui ne mangent pas bien sont plus vulnérables face aux facteurs environnementaux qui déclenchent de nombreuses maladies infectieuses.

Cependant, cette situation est généralement fréquente chez les jeunes enfants et ceux en âge d’aller à la maternelle. Pourquoi ? En grandissant, les enfants exigent plus d’indépendance et veulent manger seuls ; de plus, cela est lié aux changements d’appétit.

Il se peut qu’ils deviennent tatillons avec la nourriture, qu’ils mangent lentement, qu’ils veuillent toujours la même chose ou, tout simplement, il se peut qu’ils ne veuillent pas manger.

Heureusement, ces déséquilibres sont normaux et durent peu de temps. Selon les données publiées sur Revista de Psicología Clínica con Niños y Adolescentes, 25 enfants sur 100 ont des problèmes avec l’alimentation. Votre enfant n’est donc pas le seul dans cette situation !

Lisez donc : 6 recettes qui aideront votre enfant à manger des légumes

Signes et facteurs de risque

Bien qu’il soit normal qu’à certains stades de leur développement, les enfants ne veuillent pas manger, il est important de faire attention à ce que cette situation ne s’aggrave pas. Par conséquent, nous partageons ci-dessous avec vous certains symptômes pouvant indiquer des signes avant-coureurs sur la santé de votre enfant :

  • Perte de poids
  • Croissance irrégulière
  • Carences nutritionnelles
  • Développement psychologique inadéquat

En fait, vous devez accorder une attention particulière à plusieurs paramètres importants : la fréquence et la durée, ainsi que le nombre et la magnitude des épisodes. Si vous remarquez des changements importants, n’hésitez pas à consulter un médecin.

« Manger est un comportement et, en tant que tel, tous les comportements peuvent être modifiés. »

-Estivill et Domènech, 2011-

Pourquoi mon enfant ne veut-il pas manger ?

enfant qui ne veut pas manger

Le fait que votre enfant refuse de manger peut être dû à plusieurs facteurs. Selon une étude publiée sur Pediatric reports, parmi ces facteurs figurent les caractéristiques liées à la personnalité, l’état de santé et l’apprentissage alimentaire.

Découvrez donc quelques informations que vous devez connaître en tant que parents : les comportements et les habitudes alimentaires des parents ont presque toujours un impact sur les comportements inappropriés des enfants.

Parmi les facteurs parentaux qui affectent les enfants et leur comportement face à l’alimentation, on retrouve :

  • Compétences éducatives
  • Connaissances alimentaires
  • Relation du couple
  • Etat physique et émotionnel

Lisez donc : Vos mains permettent de mesurer les quantités que vous devez manger

Que pouvez-vous faire si votre enfant ne veut pas manger ?

Définissez des heures de repas

Il est essentiel que vous serviez à votre enfant trois repas et deux goûters quotidiennement, à la même heure chaque jour. Si vous respectez les horaires avec discipline, votre enfant finira par avoir faim aux heures établies.

En outre, il est important de fixer une limite de temps par repas ; 20 minutes sont suffisantes pour que tout se passe dans les meilleures conditions.

Ne forcez pas votre enfant à manger

Parfois, par désespoir, les parents préparent des repas spéciaux ou forcent leurs enfants à manger.

  • Si votre enfant ne veut pas manger, attendez le prochain repas.
  • Si vous faites pression sur lui, une atmosphère et une relation tendues se créeront entre vous.

Ayez recours à des techniques pouvant vous aider

Il a été prouvé que le « système d’économie de jetons » donne de bons résultats. Cette technique augmente la motivation et la réceptivité chez l’enfant à essayer de goûter de nouveaux aliments.

  • De plus, cela permet à l’enfant de manger plus rapidement et de finir son assiette. Pourquoi ne pas essayer ?

Mangez ensemble

Une bonne partie de l’éducation alimentaire repose sur la nécessité pour la famille de manger ensemble autant que possible. Manger ensemble, sans stress et sans disputes, aidera votre enfant à profiter du moment du repas.

Cette habitude se perd à cause du rythme effréné que nous menons tous. Ce rythme peut influer sur la santé de tous les membres de la famille.

Quelques conseils supplémentaires

aider les enfants à bien manger

Comme le précise une publication sur Paediatrics & Child Health, certaines mesures peuvent nous aider à améliorer le comportement alimentaire de nos enfants.

  • Proposez à votre enfant des aliments différents : il s’agit de faire goûter à votre enfant de nouveaux aliment. Sachez que vous devrez sûrement vous y prendre 15 ou 20 fois avant d’arriver à faire en sorte qu’il goûte. C’est pourquoi il sera nécessaire pour vous d’être patients et persévérants.
  • Enseignez-lui de bonnes habitudes alimentaires : une partie de la psycho-éducation, pour que l’enfant adopte un bon comportement alimentaire, consiste à lui montrer l’importance de bien manger pour rester en bonne santé.
  • Laissez-le vous aider à cuisiner.
  • Mettez l’accent sur le dressage de vos plats : utilisez des moules originaux ou formez des visages avec la nourriture, par exemple, l’important étant de donner envie à l’enfant de manger et de s’enthousiasmer à l’idée de manger ces nouveaux aliments.
  • Évitez de donner ou de retirer de la nourriture à votre enfant en guise de récompense ou de punition.
  • L’enfant doit manger ce que vous lui servez. Cependant, il est bon d’inclure dans vos plats au moins un aliment qu’il aime.
  • Assurez-vous de ne pas satisfaire sa faim avec du lait, du jus de fruit ou des boissons sucrées entre les repas.
  • Servez à votre enfant des portions appropriées en fonction de son âge.
  • Au moment de faire les courses, laissez-le choisir les aliments sains qui lui font envie.
  • Il est vital que vous serviez d’exemple : montrer à votre enfant que vous mangez des aliments sains et variés l’invitera à faire de même.

En somme…

Rappelez-vous que si votre enfant ne veut pas manger, vous ne devez pas faire pression sur lui. Les enfants mangent souvent quand ils ont faim et s’arrêtent quand ils sont satisfaits.

Par ailleurs, il est essentiel que vous proposiez à votre enfant une bonne variété d’aliments sains afin qu’il puisse choisir et décider de la quantité à manger ou même à ne pas manger. Nous espérons que ces conseils vous aideront à améliorer les comportements alimentaires de tous les membres de votre foyer !

  • Leung AK, Marchand V, Sauve RS; Canadian Paediatric Society, Nutrition and Gastroenterology Committee. The ‘picky eater’: The toddler or preschooler who does not eat. Paediatr Child Health. 2012;17(8):455–460. doi:10.1093/pch/17.8.455
  • Fisher, J. O., Wright, G., Herman, A. N., Malhotra, K., Serrano, E. L., Foster, G. D., & Whitaker, R. C. (2015). “Snacks are not food”. Low-income, urban mothers’ perceptions of feeding snacks to their preschool-aged children. Appetite. https://doi.org/10.1016/j.appet.2014.09.007
  • Draxten, M., Fulkerson, J. A., Friend, S., Flattum, C. F., & Schow, R. (2014). Parental role modeling of fruits and vegetables at meals and snacks is associated with children’s adequate consumption. Appetite. https://doi.org/10.1016/j.appet.2014.02.017
  • Guía de Nutrición Familiar. (2011). La Alimentación se los Niños Y Jóvenes En Edad Escolar. Guía de Nutrición Familiar.
  • Benjasuwantep B, Chaithirayanon S, Eiamudomkan M. Feeding problems in healthy young children: prevalence, related factors and feeding practices. Pediatr Rep. 2013;5(2):38–42. Published 2013 Jun 13. doi:10.4081/pr.2013.e10