Morsure d'araignée : comment la reconnaître et que faire?

Beaucoup de personnes ne savent pas comment réagir face à une morsure d'araignée. Malheureusement, la première réaction est généralement la panique. Découvrez ici ce qu'il faut faire.
Morsure d'araignée : comment la reconnaître et que faire?

Dernière mise à jour : 09 décembre, 2021

Une morsure d’araignée est un accident rare qui prédominent dans les régions humides et les pays tropicaux. La plupart des araignées provoquent de légères réactions cutanées ; seules quelques espèces sont capables d’inoculer du venin.

Les araignées sont des arthropodes prédateurs solitaires, qui se réfugient généralement dans des espaces sombres. Elles ont une paire de chélicères qu’elles utilisent pour mordre et attraper leurs proies. Elles attaquent généralement les personnes accidentellement lorsqu’elles se sentent menacées.

Certaines études affirment qu’il existe plus de 50 000 espèces d’araignées, mais seules quelques-unes sont réellement dangereuses pour l’homme. Le tableau clinique dépend du poison, de la sensibilité de la personne et de l’espèce d’arachnide. Il est essentiel de reconnaître une morsure d’araignée, afin de recevoir un traitement adéquat.

Comment reconnaître une morsure d’araignée ?

Dans la plupart des cas, il est difficile d’identifier une morsure d’araignée à l’œil nu. Celle-ci peut provoquer un gonflement, des rougeurs et des douleurs similaires à ceux provoqués par la morsure d’un autre arthropode, comme les tiques. Certaines espèces sont dotées de toxines et génèrent des symptômes plus sévères.

La recherche estime que les espèces vénéneuses Loxosceles, Latrodectus, Lycosa et Phoneutria sont les principales responsables des blessures chez l’homme. Les symptômes peuvent varier d’une espèce à l’autre.

Araignée dans la salle de bain.
Toutes les araignées n’inoculent pas de venin. De plus, une attaque est souvent accidentelle, car il s’agit d’une méthode de défense.

1. L’apparition d’une éruption cutanée

Cette éruption est également appelée érythème migrant. Elle se caractérise par une lésion centrale rougeâtre entourée d’un anneau pâle et d’un liseré rouge en périphérie. Ces éruptions sont courantes dans la maladie de Lyme, causée par les tiques.

Ces éruptions s’installent généralement sur les membres supérieurs, le tronc et le visage. Les plaies les plus sévères sont générées dans des sites riches en tissus adipeux, tels que les cuisses et les fesses.

2. L’expansion de la lésion

Certaines personnes peuvent reconnaître une morsure d’araignée à travers l’évolution de la plaie. Il est fréquent que la lésion débute par une petite tache rougeâtre aux bords relevés et, qu’au fil des heures, elle s’étende sur la peau. Elle finit alors par couvrir un espace plus grand que prévu.

Afin de délimiter la croissance d’une lésion, il est conseillé de tracer une ligne autour d’elle et de l’inspecter de temps à autres. De plus, le moment où la ligne a été tracée doit être noté pour déterminer le taux d’expansion. Ce signe est également présent dans les infections cutanées bactériennes.

3. La marque de la morsure

Habituellement, un ou deux petits points rougeâtres peuvent être vus au centre de la lésion, correspondant à l’insertion des chélicères de l’araignée. Ceux-ci sont généralement parallèles et séparés d’un ou deux millimètres, selon la taille et l’espèce de l’arachnide.

C’est généralement un signe utile pour identifier les morsures de Latrodectus ou d’une veuve noire. De plus, la marque de la morsure est souvent entourée d’un gonflement et d’une rougeur de la peau.



4. Ulcère et nécrose

Chez certaines personnes, il est possible d’observer l’apparition de cloques remplies de liquide translucide ou jaunâtre quelques jours après la morsure. De même, ces lésions peuvent évoluer vers de gros ulcères aux bords irréguliers et à centre nécrotique. Ce type de blessure est le résultat de l’effet toxique local du venin sur les cellules de la peau.

5. Des symptômes peuvent accompagner la morsure

Les morsures d’araignées venimeuses peuvent également provoquer des symptômes systémiques dus au venin inoculé. C’est notamment le cas lorsque le spécimen à l’origine de la morsure est une veuve noire ou une araignée-banane. Parmi les manifestations qui accompagnent les morsures d’araignées, figurent les suivantes :

  • Transpiration abondante
  • Fièvre et frissons
  • Crampes
  • Érection involontaire du pénis
  • Dilatation pupillaire
  • Vomissements
  • Tachycardie


Comment agir face à une morsure d’araignée ?

Dans la plupart des cas, une morsure d’araignée est généralement inoffensive et disparaît spontanément après quelques jours. Pour le soulagement de l’inconfort et des démangeaisons, la pommage Fenistil ® peut être utilisée. Si la cause de la morsure est inconnue, il est essentiel de suivre les directives suivantes :

  • Nettoyez la zone de la morsure avec un savon doux et de l’eau pour éviter une infection bactérienne.
  • En cas de piqûre dans une extrémité, il est recommandé de la maintenir surélevée.
  • Appliquez des compresses froides ou de la glace pendant 15 minutes pour réduire la douleur et l’inflammation.
  • Prenez un analgésique pour soulager la douleur.

De plus, il faut être attentif à l’évolution de la blessure et à l’apparition éventuelle de nouveaux symptômes. Une attention médicale doit être recherchée dès que possible dans les cas suivants :

  • Morsure d’araignée dangereuse, comme celle de la recluse brune ou de la veuve noire
  • Douleur intense à l’endroit de la morsure et crampes abdominales
  • Difficulté à respirer et à avaler
  • Gonflement et rougeur qui se propagent rapidement
Toile d'araignée.
Garder les espaces de la maison propres et éviter d’avoir des coins sombres et humides permettent d’éviter la présence d’araignées.

Rester calme est la clé d’une bonne manipulation

En général, lorsqu’une personne est mordue par une araignée, il est courant qu’elle panique et agisse sans réfléchir. Nous insistons de nouveau sur le fait que la plupart des morsures sont inoffensives. De plus, l’agitation peut aggraver le tableau clinique. Pour cette raison, rester calme est essentiel.

Une fois calme, recherchez les signes typiques d’une morsure d’araignée. Si l’arachnide responsable est reconnu et classé comme dangereux, des soins médicaux d’urgence doivent être recherchés. Un traitement rapide est essentiel pour ralentir la progression de la maladie et éviter les complications à court terme.

This might interest you...
Arachnophobie : la peur irrationnelle des araignées
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Arachnophobie : la peur irrationnelle des araignées

C'est certainement l'une des peurs les plus répandues et les plus connues : l'arachnophobie. Nous vous invitons ici à la découvrir davantage.



  • Cermeño JR, Cermeño JJ, Carpio N, Salazar N. Aracnoidismo en el Hospital Universitario “Ruíz y Páez”, estado Bolívar, Venezuela, y revisión de la literatura. Rev. Soc. Ven. Microbiol. 2004  Ene ;  24( 1-2 ): 95-97.
  • Hernández Pérez Natacha, Alonso Gordo José Mª, Fuentes López Ángela. Loxoscelismo cutáneo. Rev Clin Med Fam. 2012  Feb ;  5( 1 ): 73-75.
  • Maguiña C, Figueroa V, Pulcha  R. Actualización sobre manejo de araneismo en Perú. Rev Med Hered. 2017  Jul ;  28( 3 ): 200-207.
  • Piñeiro R., Carabaño  I.Manejo práctico de las picaduras de insecto en Atención Primaria. Rev Pediatr Aten Primaria. 2015  Jun ; 17( 66 ): 159-166.
  • Schenone F. Hugo. Cuadros tóxicos producidos por mordeduras de araña en Chile: latrodectismo y loxoscelismo. Rev. méd. Chile  . 2003  Abr;  131( 4 ): 437-444.
  • Isbister GK, Fan HW. Spider bite. Lancet. 2011 Dec 10;378(9808):2039-2047.