Neuropathie diabétique : les huiles essentielles

20 juin 2020
Grâce à leurs propriétés analgésiques et calmantes, les huiles essentielles semblent avoir un impact positif sur le traitement de la neuropathie diabétique. Découvrez comment les utiliser.

Les huiles essentielles sont connues pour leurs propriétés thérapeutiques depuis des centaines d’années. Elles sont célèbres pour leur capacité à améliorer le bien-être physique et mental, en particulier pour certaines conditions. Il n’est donc pas surprenant qu’elles puissent s’utiliser comme complément pour traiter la neuropathie diabétique.

Cette condition est une complication grave qui se caractérise par une atteinte progressive des nerfs à cause des niveaux élevés de sucre dans le sang. Elle peut être asymptomatique, mais en général, cela provoque des engourdissements, des douleurs et autres inconforts dans les extrémités. Par ailleurs, dans les cas plus sévères, elle compromet la santé digestive et cardiaque.

Comment les huiles essentielles peuvent-elles aider ? Bien que davantage de preuves scientifiques soient nécessaires pour confirmer leurs effets, certaines études suggèrent que leur application dans le cadre d’un traitement pourrait aider à minimiser quelques-uns des symptômes. Examinons cela plus en détails.

Qu’est-ce que la neuropathie diabétique ?

Qu'est-ce que la neuropathie diabétique ?

 

Avant d’entrer dans les détails sur l’utilisation des huiles essentielles dans le traitement de la neuropathie chez les personnes diabétiques, il est fondamental d’éclaircir les concepts de base de cette complication. Comme nous l’avons déjà mentionné, il s’agit d’une condition grave et fréquente du diabète de type 1 et 2.

Elle se produit par des niveaux élevés de glucose dans le sang à long terme. En particulier lorsqu’il n’y a pas de contrôle adéquat. Par conséquent, les nerfs sont endommagés et les zones affectées commencent à manifester de la douleur, des engourdissements et bien d’autres symptômes qui ont tendance à s’aggraver.

En outre, quand la complication est sévère et prolongée, les patients sont plus susceptibles de développer des lésions et des infections difficiles à traiter. A cause de la mauvaise cicatrisation qui résulte d’un trouble au niveau du taux de glucose, ces cas peuvent mener à une amputation.

Découvrez également : 11 complications du diabète

Types de neuropathie diabétique

Le terme neuropathie s’utilise pour désigner plusieurs types de lésions nerveuses. Dans le cas des patients atteints de diabète, on peut distinguer quatre grands types principaux de neuropathie :

  • Neuropathie périphérique : c’est la forme la plus commune. Elle affecte principalement les pieds et les jambes, mais peut également compromettre les bras et les mains
  • Neuropathie autonome : elle affecte le système nerveux autonome. C’est pour cette raison qu’elle entraîne des problèmes de digestion, des maladies cardiovasculaires ainsi que des dysfonctionnements sexuels.
  • Mononeuropathie : également appelée neuropathie focale. Elle survient lorsqu’un nerf spécifique ou un groupe de nerfs sont endommagés, entraînant une faiblesse dans la zone affectée. En général, ce type de neuropathie affecte la main, la tête, le torse et les jambes
  • Neuropathie proximale : il s’agit d’une forme rare de neuropathie. Elle affecte souvent les hanches, les fesses et les cuisses, provoquant des douleurs soudaines ainsi qu’une faiblesse musculaire

Causes de la neuropathie diabétique

Le pied d'une personne atteinte de neuropathie diabétique

Les patients diabétiques sont susceptibles de développer une forme de neuropathie en raison d’un taux de sucre élevé dans le sang. D’autre part, le risque est plus grand lorsque le problème n’est pas contrôlé sur une longue période. Voici d’autres facteurs qui influencent également son développement :

  • Dommages dans les vaisseaux sanguins à cause de niveaux élevés de cholestérol
  • Lésions mécaniques, comme celle qui provoque le syndrome du tunnel carpien
  • Mauvaises habitudes, telles que fumer et consommer de l’alcool
  • Manque de vitamine B12

Symptômes de la neuropathie diabétique

Les symptômes de la neuropathie varient chez chaque patient, en fonction des nerfs touchés. Dans la plupart des cas, les pieds sont la première zone affectée. On peut y ressentir des inconforts tels que des piqûres et des douleurs. D’autres manifestations cliniques sont :

  • Sensibilité au toucher
  • Perte du sens du toucher
  • Problèmes de coordination de la marche
  • Sensation d’engourdissement ou douleur dans les mains ou les pieds
  • Chaleur dans les pieds, surtout la nuit
  • Faiblesse musculaire
  • Gonflement
  • Nausées, indigestion ou vomissements
  • Diarrhée ou constipation
  • Vertiges et transpiration excessive
  • Problèmes urinaires, par exemple une vidange incomplète
  • Sécheresse vaginale
  • Dysfonction érectile
  • Problèmes de vision, vision double
  • Augmentation de la fréquence cardiaque

Comment les huiles essentielles peuvent-elles aider dans ce cas ?

 

Les huiles essentielles s’utilisent en médecine naturelle comme alliées pour soulager divers symptômes et problèmes de santé. Leur usage, particulièrement en aromathérapie, peut accélérer la période de récupération de certaines affections. Elles contribuent également à soulager :

  • Coupures, éraflures et infections
  • Déséquilibres hormonaux
  • Etats de stress, tension et anxiété
  • Problèmes de sommeil

Dans ce cas spécifique, elles peuvent être un excellent complément pour traiter la neuropathie chez les personnes diabétiques. En effet, leurs bénéfices comprennent le soulagement de la douleur ainsi qu’une meilleure digestion. Comment fonctionnent-elles ?

Les huiles essentielles pour la neuropathie diabétique

Les huiles essentielles de menthe, camomille romaine et lavande peuvent être bienfaisantes pour traiter la neuropathie diabétique. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour évaluer leurs effets, risques et bienfaits, certaines personnes ont été soulagées grâce à ce traitement.

  • Menthe : elle possède un léger effet analgésique qui aide à réduire la douleur. Par ailleurs, elle agit comme un relaxant musculaire et favorise le soulagement des problèmes digestifs.
  • Camomille romaine : une étude menée en 2014 a conclu que cette plante pouvait aider dans le traitement des troubles inflammatoires. En outre, elle aide à combattre le stress oxydatif.
  • Lavande : connue pour son action relaxante et analgésique, la lavande représente une autre huile essentielle pour traiter la neuropathie chez les personnes diabétiques. Ses propriétés améliorent la qualité du sommeil, détendent les muscles et diminuent la douleur

Lisez aussi : La maladie de Huntington : de quoi s’agit-il ?

Comment utiliser ces huiles essentielles ?

L’administration des huiles essentielles peut se faire de plusieurs façons. Pour le soulagement de la douleur, elles sont généralement utilisées de manière topique, toujours diluées dans une huile de support comme l’huile de coco ou d’olive. Cela évite que l’huile essentielle pure engendre une irritation de la peau.

Un autre moyen de les utiliser consiste à diluer une petite quantité dans l’eau du bain. Cela permet de profiter des propriétés aromatiques des huiles et en même temps de voir les composants pénétrer à travers la peau. Ces deux solutions peuvent minimiser les symptômes liés aux lésions nerveuses.

Risques et avertissements

L’efficacité de l’usage des huiles essentielles dans le traitement de la neuropathie diabétique peut varier. Etant donné qu’il est nécessaire d’avoir davantage de preuves pour démontrer leur action, il se peut qu’elles ne fonctionnent pas de la même manière chez tous les patients. Par ailleurs, il est fondamental de s’assurer qu’il s’agit d’huiles essentielles 100% pures.

En effet, il existe sur le marché des huiles essentielles de qualité inférieure qui n’offrent pas les mêmes bienfaits. D’autre part, la qualité des huiles de support est également importante. Pour éviter les réactions allergiques, l’idéal est de tester le produit sur une petite surface de la peau.

Si vous constatez des poussées, des gonflements ou des plaques rouges, cessez le traitement. En cas de grossesse, consultez tout d’abord le médecin avant d’utiliser les huiles essentielles. Enfin, rappelez-vous qu’elles ne doivent être ingérées en aucun cas.

 

  • Yagihashi, S., & Mizukami, H. (2017). Diabetic neuropathy. In Diabetes and Aging-related Complications. https://doi.org/10.1007/978-981-10-4376-5_3
  • Callaghan, B. C., Cheng, H. T., Stables, C. L., Smith, A. L., & Feldman, E. L. (2012). Diabetic neuropathy: Clinical manifestations and current treatments. The Lancet Neurology. https://doi.org/10.1016/S1474-4422(12)70065-0
  • Zhao, J., Khan, S. I., Wang, M., Vasquez, Y., Yang, M. H., Avula, B., … Khan, I. A. (2014). Octulosonic acid derivatives from Roman chamomile (Chamaemelum nobile) with activities against inflammation and metabolic disorder. Journal of Natural Products. https://doi.org/10.1021/np400780n
  • Davies, S. J., Harding, L. M., & Baranowski, A. P. (2002). A novel treatment of postherpetic neuralgia using peppermint oil. Clinical Journal of Pain. https://doi.org/10.1097/00002508-200205000-00011
  • Cavanagh, H. M. A., & Wilkinson, J. M. (2002). Biological activities of lavender essential oil. Phytotherapy Research. https://doi.org/10.1002/ptr.1103
  • Hajhashemi, V., Ghannadi, A., & Sharif, B. (2003). Anti-inflammatory and analgesic properties of the leaf extracts and essential oil of Lavandula angustifolia Mill. Journal of Ethnopharmacology. https://doi.org/10.1016/S0378-8741(03)00234-4