Nodules thyroïdiens : symptômes et causes

18 décembre 2019
La détection d'un nodule thyroïdien, à savoir un nodule au niveau de la glande thyroïde, peut inquiéter. Bien que ces nodules soient généralement bénins, il est quand même nécessaire de passer des examens. Découvrez ici quelles sont les causes à l'origine de leur apparition et comment sont détectés ces nodules.

Les nodules thyroïdiens correspondent à des grosseurs ou protubérances au niveau de la glande thyroïde. Certains d’entre eux sont détectables au simple toucher, mais la majorité des nodules sont petits et ne sont alors pas palpables au niveau du cou.

Ces nodules peuvent être solides ou liquidiens. Un nodule liquidien est recouvert d’une capsule qui contient du liquide. Un nodule solide, en revanche, a une structure entièrement dure.

Ces nodules peuvent se trouver à différents endroits de la glande thyroïde,laquelle est constituée de deux lobes unis par un segment central. La glande se trouve dans le cou et, en situation normale, il est possible de la sentir au toucher.

Étant donné que l’une des fonctions de la thyroïde est de fabriquer les hormones T3 et T4, il peut s’avérer qu’un nodule soit fonctionnel. Cela veut dire qu’il est capable de sécréter des hormones tout comme le reste du tissu normal. Dans ces cas-là, des symptômes de la surproduction hormonale apparaissent.

La plupart des nodules thyroïdiens sont bénins et un grand nombre d’entre eux sont détectés accidentellement lors d’une consultation médicale pour une autre raison. Quoi qu’il en soit, il est nécessaire de passer des examens afin d’établir un diagnostic précis, car un petit pourcentage de nodules correspond à un cancer de la glande thyroïde.

Les causes à l’origine des nodules thyroïdiens

Plusieurs causes peuvent être à l’origine des nodules thyroïdiens. Cela va d’une altération au niveau de l’alimentation jusqu’à la prolifération de cellules malignes. Voyons ici certaines d’entre elles des plus importantes.

Une carence en iode

Lorsque l’iode n’est pas présent en quantité suffisante dans les aliments que nous ingérons, la glande thyroïde peut former des nodules. Cette cause classique et historique a poussé plusieurs pays à créer une loi sur l’obligation d’inclure artificiellement du iode dans de nombreux aliments, y compris le sel de table.

Ces lois sont apparues dans certaines régions du monde à une époque où la maladie de l’agrandissement de la thyroïde était très fréquente en raison d’une carence en iode.

Les causes des nodules thyroïdiens : la thyroïdite

Ce terme désigne l’inflammation de la glande thyroïde. Lorsque l’inflammation est chronique et persistante, elle peut provoquer la formation de nodules. L’une des formes les plus connues est la thyroïdite de Hashimoto dont les symptômes sont ceux de l’hypothyroïdie.

Les thyroïdites répondent généralement à des processus auto-immunes où le corps attaque sa propre glande avec des anticorps. 

La prolifération de cellules thyroïdiennes normales

Dans certaines circonstances, les cellules habituelles de la glande thyroïde croissent démesurément et forment un nodule bénin. C’est ce que l’on désigne sous le terme d’adénome thyroïdien.

Le problème est que cet adénome peut être fonctionnel : il est alors capable de produire des hormones et de les envoyer vers le flux sanguin. L’individu peut alors souffrir d’hyperthyroïdie.

Les causes des nodules thyroïdiens : l’accumulation de liquides

Comme nous le disions plus haut, les nodules thyroïdiens peuvent être liquidiens et être alors remplis de liquides. Ces nodules sont bénins et généralement non fonctionnels ; cela veut dire qu’ils sont incapables de produire des hormones.

Faites une échographie pour diagnostiquer les nodules thyroïdiens

La prolifération des cellules malignes

La forme la plus dangereuse des nodules thyroiïdiens est le cancer de la thyroïde. Heureusement, cela concerne un très petit pourcentage des cas. Une détection précoce peut être abordée avec des traitements et une chirurgie en vue d’éviter la progression de la tumeur.

Cet article peut également vous intéresser : Quelques aliments dont la consommation est recommandée pour pallier l’hypothyroïdie

Les symptômes des nodules thyroïdiens

Les nodules thyroïdiens ne provoquent généralement pas de symptômes, car ils sont généralement de petite taille et non fonctionnels. Dans de nombreux cas, ils sont détectés après la réalisation d’une échographie thyroïdienne dans le cadre d’une consultation médicale pour une autre raison ou lors d’une tomographie au niveau de la zone du cou.

Lorsque le nodule est détectable au toucher au niveau du cou, nous sommes en présence d’une protubérance suffisamment grande. Ces cas peuvent être identifiés par un médecin après la réalisation d’un examen physique ou par le patient lui-même.

Si des symptômes accompagnent le nodule détecté tels que la perte de poids, des épisodes de transpiration abondante, des changements au niveau du rythme cardiaque ou des difficultés à avaler, il est alors possible que le nodule soit malin. Même si le diagnostic définitif révèle une tumeur bénigne, la présence de ces symptômes requiert la réalisation d’examens complémentaires.

Par ailleurs, en présence de nodules thyroïdiens fonctionnels, à savoir des capables de produire des hormones et de les envoyer vers le flux sanguin, les symptômes sont alors ceux de l’hypothyroïdie. Ces symptômes sont les suivants : tachycardie, manque de force, changements au niveau des ongles et des cheveux, diarrhée, irritabilité et consommation alimentaire plus importante mais sans prise de poids.

Une femme qui a des nodules thyroïdiens

Cet article peut également vous intéresser : Quelques aliments dont la consommation est recommandée pour pallier l’hypothyroïdie

Le diagnostic

Au moment de la consultation pour la présence d’un nodule thyroïdien détecté au toucher ou face à l’apparition d’un nodule lors d’un examen réalisé pour une autre raison, le médecin fera passer au patient une série d’examens afin de caractériser la lésion.

  • Dosage des hormones thyroïdiennes : la mesure des taux de T4 et TSH via une analyse sanguine est nécessaire
  • Échographie thyroïdienne : cette échographie constitue le premier examen pour aborder un nodule thyroïdien. Elle permet de déterminer si le nodule est liquidien ou solide ainsi que la taille du nodule
  • Biopsie par ponction : si le médecin suspecte que le nodule est malin, une biopsie sera programmée. Cet examen consiste à introduire une aiguille très fine au niveau de la glande afin d’extraire des cellules du nodule, lesquelles seront ensuite analysées au microscope. À l’heure actuelle, la ponction est réalisée de façon ambulatoire sans internement et généralement avec une anesthésie locale

En somme…

L’apparition de nodules thyroïdiens peut être la conséquence de plusieurs maladies qui affectent la glande thyroïde. Bien qu’ils soient généralement bénins, un diagnostic approprié est nécessaire afin d’écarter un éventuel problème grave. Par conséquent, au moindre signe, il faut consulter un médecin.

 

  • Román-González, Alejandro, et al. « Nódulo tiroideo, enfoque y manejo. Revisión de la literatura. » Iatreia 26.2 (2013): 197-206.
  • Ambriz, Pedro Torres, et al. « Diagnóstico y tratamiento del nódulo tiroideo. » Revista de Endocrinología y Nutrición 8.3 (2000): 87-93.
  • Uliaque, Carolina Franco, et al. « Utilidad de la ecografía en la evaluación de los nódulos tiroideos. » Radiología 58.5 (2016): 380-388.
  • Pereira Despaigne, Olga Lidia, et al. « Diagnóstico de las afecciones nodulares del tiroides. » Medisan 19.6 (2015): 788-796.