Nouveaux parents : 7 erreurs et problèmes parentaux courants

Les nouveaux parents sont souvent remplis de peurs et de doutes. Connaître les principales difficultés de la parentalité peut faciliter la tâche.
Nouveaux parents : 7 erreurs et problèmes parentaux courants

Dernière mise à jour : 20 novembre, 2021

La parentalité est l’une des aventures les plus enrichissantes, mais aussi l’une des plus difficiles qu’un être humain puisse entreprendre. Être responsable d’une autre vie peut être accablant et le chemin est souvent semé de doutes. Les nouveaux parents sont particulièrement touchés par la peur de l’éducation.

Vous devez savoir que les erreurs sont inévitables. Personne n’est parfait et, tout au long de ce voyage, vous échouerez plusieurs fois.

Il existe certains domaines dans lesquels la plupart des parents rencontrent fréquemment des doutes et des difficultés. Cependant, être prévenu à l’avance peut vous aider à éviter certains déboires et vous permettre de profiter au maximum de votre temps avec votre enfant. Êtes-vous prêt à découvrir les erreurs les plus courantes ?

1. La rigidité, une caractéristique des nouveaux parents

Face à l’incertitude, il est normal que surgisse une tendance à vouloir tout contrôler, afin d’éviter les problèmes. Pour cette raison, les nouveaux parents commettent souvent l’erreur de maintenir une attitude rigide.

Avant l’arrivée du bébé, une série de buts et d’objectifs sont généralement fixés. Par exemple : avoir recours uniquement à l’allaitement, pratiquer le co-dodo, maintenir des routines et des horaires stables, entre autres.

Mais souvent, ces objectifs bien intentionnés ne peuvent pas toujours être atteints ou finissent par ne plus être l’option la plus appropriée pour la famille. Il est important d’être flexible et ouvert au changement, sans ressentir de la culpabilité.

De la théorie à la pratique, il y a un long chemin. Ne craignez donc pas de ne pas être à la hauteur de vos attentes initiales.

Hyperpaternité : qu'est-ce que c'est et quelles sont les conséquences ?
L’une des erreurs les plus courantes des nouveaux parents est l’extrême rigidité.

2. Ne pas savoir se fixer des limites

Il est courant que les nouveaux parents reçoivent de nombreux conseils de tout leur entourage sur la manière d’élever leur enfant. Il est donc essentiel d’établir des limites pour empêcher les parents et amis de s’immiscer dans vos décisions.

C’est votre enfant et vous choisissez comment vous souhaitez l’éduquer. Clarifier cette prémisse dès le début vous évitera des problèmes, notamment des problèmes de couple.

3. Ne pas compter sur des professionnels de confiance

Élever un enfant nécessite de l’aide, du soutien et des conseils, et il est essentiel de compter sur des professionnels de confiance vers qui se tourner. Assurez-vous que votre pédiatre partage votre vision et est disponible pour répondre à vos questions sans générer de culpabilité ou d’inconfort.

De même, d’autres personnes peuvent vous accompagner dans cette démarche comme les doulas, les psychologues périnatales et les conseillères en allaitement. Ces professionnels sont spécialisés dans l’étape de la vie que vous traversez ; vous tourner vers eux lorsque vous en avez besoin peut changer radicalement et positivement le cours de votre maternité.



4. Oublier que le couple est une équipe, l’une des erreurs les plus fréquentes des nouveaux parents

Il est fréquent qu’après l’arrivée d’un enfant, la vie de couple soit affectée. Le bébé a besoin d’attention, de temps et de soins, et les moments d’intimité peuvent se faire de plus en plus rares. Cependant, il est important de continuer à cultiver l’amour, de favoriser la communication et de se rappeler que le lien avec votre partenaire est également une priorité.

De la même manière, il est courant que la répartition des tâches et des rôles génère certains problèmes et conflits. Dans certaines familles, les mères se tournent complètement vers le bébé et prennent en charge tous les soins, reléguant le père au second plan. Or, le couple doit agir en équipe en tout temps.

5. Agir sans définir une base solide

Il est vrai que l’instinct est un bon guide dans de nombreux moments de parentalité, puisqu’il indique un chemin à suivre, naturellement dicté par l’affection et le sentiment de protection envers l’enfant. Cependant, l’improvisation n’est pas toujours la meilleure alternative.

Il  convient que les deux parents se demandent dès le départ quel type de parents ils veulent être, qu’ils déterminent le style parental qu’ils veulent suivre et qu’ils se préparent à l’appliquer. Ainsi, ils sauront agir dans les moments difficiles et n’auront pas à regretter par la suite une action impulsive qui n’est pas alignée avec leurs valeurs.

6. Ne pas favoriser une bonne relation avec la nourriture

L’alimentation est l’un des aspects les plus problématiques pour les nouveaux parents. Dans leur quête pour que l’enfant mange suffisamment et de tout, ils peuvent commettre des erreurs qui peuvent nuire à la relation de leur enfant avec la nourriture. Par exemple : le suralimenter, le forcer à manger quand il ne veut pas, ou recourir au chantage ou aux menaces.

Cela peut entraîner un surpoids, des conflits familiaux et, paradoxalement, plus de difficultés alimentaires. Par conséquent, il est préférable de permettre aux enfants de s’autoréguler (ils gèrent bien les signaux de faim et de satiété), en leur proposant des plats accrocheurs dans une ambiance calme et agréable.

Aliments pour bébés contaminés.
Favoriser un bon rapport à la nourriture dépend des parents. Ne faites pas l’erreur de forcer votre enfant à manger.

7. La mauvaise gestion du sommeil figure parmi les erreurs communes des nouveaux paris

Au cours des premiers mois ou années de la vie d’un enfant, le repos parental est affecté et peut être réduit tant en quantité qu’en qualité. C’est inévitable, car les rythmes de sommeil des bébés sont différents de ceux des adultes et il faut s’adapter. Cependant, certaines mesures peuvent aider à améliorer le sommeil de toute la famille :

  • Se relayer : pendant que l’un s’occupe du bébé, l’autre peut se reposer.
  • Testez une alimentation qui a pour but de prolonger le sommeil nocturne du bébé.
  • Lorsqu’un nourrisson se réveille en pleurant au milieu de la nuit, ne pas venir le réconforter génère dans son cerveau des niveaux de stress élevés qui sont toxiques et très préjudiciables à son développement émotionnel présent et futur. Évitez de le faire.
  • Le co-dodo est une décision de chaque famille, tout comme de laisser l’enfant dans sa propre chambre. Il est important de s’assurer que cette transition ne coïncide pas avec le stade de l’angoisse de séparation ou la naissance d’un petit frère.


Commettre l’une des erreurs citées ci-dessus peut être effrayante. Mais la plus grande erreur commise par les nouveaux parents est de ne pas profiter de l’expérience en raison d’une inquiétude excessive.

Ne laissez pas l’incertitude ou la peur obscurcir vos premiers mois ou vos premières années avec votre enfant. Si vous avez du mal à gérer les émotions liées à votre nouvelle situation, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Parents permissifs : avantages et inconvénients
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Parents permissifs : avantages et inconvénients

Les parents permissifs sont convaincus que l'autonomie et la créativité s'apprennent en toute liberté et ils élèvent leurs enfants sans normes ni r...



  • Bryson, T. P. (2021). El abecé del recién nacido: Una guía esencial que responde a las principales dudas y preocupaciones de la crianza de bebés y niños pequeños. ALBA Editorial.
  • Torres, J., Mira, A. M. & Zapata, P. A. (s.f.) Dinámicas sexuales en la pareja después de la llegada del primer hijo o hija. Recuperado de: https://core.ac.uk/download/pdf/196580035.pdf
  • Ardid, C., Usta, O., Omar, E., Yıldız, C., & Memis, E. (2019). Efectos de las prácticas alimentarias durante la lactancia y de las características maternas en la obesidad infantil. Archivos argentinos de pediatría117(1), 26-33.