Nutrition dans une grossesse multiple : les principales considérations

Nous vous présentons ici une série de points clés auxquels vous devez prêter attention pour optimiser l'alimentation lors d'une grossesse multiple. Poursuivez donc votre lecture.
Nutrition dans une grossesse multiple : les principales considérations

Dernière mise à jour : 22 août, 2022

Lors d’une grossesse multiple, une série d’ajustements nutritionnels doivent être effectués pour assurer simultanément le bon développement des fœtus. Dans ce cas, un approvisionnement énergétique plus important est nécessaire, afin de répondre aux demandes.

En outre, certaines vitamines et certains minéraux peuvent devoir être consommés en plus grande quantité. Nous vous disons ici tout ce qu’il faut savoir pour ajuster l’alimentation de manière optimale pendant cette période.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, soulignons que les grossesses multiples ont augmenté ces dernières années. Cela est dû en partie à l’essor des thérapies reproductives, qui conduisent parfois au développement de 2 fœtus, au lieu de 1. D’autre part, à mesure que l’âge de la femme augmente, la probabilité de vivre une grossesse multiple augmente également.

Les besoins énergétiques lors d’une grossesse multiple

Lorsque nous parlons de grossesse multiple, nous devons mettre l’accent sur les besoins énergétiques plus élevés au cours de cette période. Il est important de compenser par l’alimentation pour que le développement des fœtus se fasse efficacement. En effet, il n’est pas déraisonnable pour les femmes de prendre entre 16 et 20,5 kilos pendant tout le processus, selon le poids initial, avant la grossesse.

Ce qui est clair, c’est que les calories doivent provenir d’aliments frais de bonne qualité. Il est important d’éviter les calories vides, présentes dans les aliments industriels ultra-transformés à forte teneur en sucres simples.

Ceux-ci pourraient augmenter le risque de développer un diabète gestationnel, comme en témoigne une recherche publiée dans la revue Nurients. Les glucides doivent toujours être de type complexe.

En ce qui concerne les glucides à index glycémique bas, il n’y a généralement pas de problème. Ceux-ci ont une dose importante de fibres, ce qui assure une meilleure santé au niveau intestinal.

La raison en est que cet élément est capable de réduire l’incidence de la constipation. Une étude publiée dans la revue BMJ Clinical Evidence le confirme.

Diabète gestationnel.
Les femmes ayant une grossesse multiple présentent un risque plus élevé de souffrir de pathologies associées à leur état, comme le diabète gestationnel.



Les apports en protéines lors d’une grossesse multiple

En ce qui concerne les macronutriments, un apport suffisant en protéines de haute qualité doit être garanti. Celles-ci sont nécessaires au développement des tissus et, à de nombreuses reprises, les besoins quotidiens ne sont pas couverts.

Au moins 20 % de l’énergie quotidienne totale doit correspondre à des protéines. Bien entendu, il faut tenir compte du fait que la qualité de celles d’origine animale est supérieure à celles d’origine végétale.

Cela tient à deux raisons. Tout d’abord, les protéines animales contiennent tous les acides aminés essentiels. D’autre part, nous parlons de nutriments qui ont un score élevé en matière de digestibilité. En effet, il y a une part importante de protéines végétales qui n’est pas utilisée.

Dans le cadre d’une grossesse multiple, il faut consommer au moins 1 gramme de protéines par kilo de poids et par jour. Cela garantira le bon développement des fœtus.



La consommation de matières grasses est vitale

Parlons maintenant de la nécessité d’inclure des lipides de qualité dans le régime lors d’une grossesse multiple. Seuls ceux de type trans doivent être évités, car il a été démontré qu’ils augmentent les niveaux d’inflammation dans l’environnement interne et l’incidence de nombreuses pathologies chroniques et complexes.

Il est important qu’ils n’apparaissent pas en excès. Pour cela, il faudra limiter la consommation d’aliments transformés de mauvaise qualité ou de produits ayant subi des procédés thermiques très agressifs, comme les aliments frits.

Il faut surtout mettre l’accent sur l’apport des acides gras de la série oméga-3. Ceux-ci sont importants pour le développement du cerveau et pour prévenir la genèse de problèmes de type auto-immun à des stades ultérieurs, tels que les allergies.

Ils sont capables de moduler les niveaux d’inflammation et d’aider à maintenir l’homéostasie dans l’environnement interne. On les trouve notamment dans les poissons bleus.

Poisson bleu.
Les femmes enceintes devraient privilégier les petits poissons gras, qui sont moins susceptibles de contenir des métaux lourds.

Il faut ajuster la nutrition en cas de grossesse multiple

Plusieurs points clés de la nutrition sont à prendre en compte dans le cadre d’une grossesse multiple. Et ce, afin que les fœtus se développent correctement.

Certains micronutriments, comme le fer, l’acide folique, le calcium et la vitamine C, peuvent nécessiter des apports plus importants. Des compléments en fer et en acide folique sont généralement pris pendant toute grossesse, mais ce n’est pas le cas pour le calcium et la vitamine C. L’idéal est d’évaluer chaque régime individuellement.

Pour finir, il convient de noter qu’il n’y a pas que la nutrition qui compte pendant les grossesses multiples. Il y a d’autres habitudes de vie qui seront déterminantes et qui influenceront considérablement la santé des bébés. Il faudra éviter totalement la consommation de toxines, comme l’alcool et le tabac. De plus, il est recommandé de maintenir un certain rythme d’activité physique.

Cela pourrait vous intéresser ...
Faire des squats pendant la grossesse : conseils et précautions
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Faire des squats pendant la grossesse : conseils et précautions

Faire des squats pendant la grossesse ne représente aucun danger, tant que la grossesse est normale et qu'il n'y a pas de contre-indication.



  • Mustad, V. A., Huynh, D., López-Pedrosa, J. M., Campoy, C., & Rueda, R. (2020). The Role of Dietary Carbohydrates in Gestational Diabetes. Nutrients12(2), 385. https://doi.org/10.3390/nu12020385
  • Tabbers, M. M., & Benninga, M. A. (2015). Constipation in children: fibre and probiotics. BMJ clinical evidence2015, 0303.
  • de Souza, R. J., Mente, A., Maroleanu, A., Cozma, A. I., Ha, V., Kishibe, T., Uleryk, E., Budylowski, P., Schünemann, H., Beyene, J., & Anand, S. S. (2015). Intake of saturated and trans unsaturated fatty acids and risk of all cause mortality, cardiovascular disease, and type 2 diabetes: systematic review and meta-analysis of observational studies. BMJ (Clinical research ed.)351, h3978. https://doi.org/10.1136/bmj.h3978