Orthorexie : l'obsession de l'alimentation saine

Les personnes souffrant d'orthorexie se concentrent exclusivement sur ce qu'elles mangent ; la nourriture est au centre de vos pensées et de votre vie. Quels sont ses effets négatifs ? Découvrez-le dans cet article !
Orthorexie : l'obsession de l'alimentation saine

Dernière mise à jour : 03 janvier, 2021

Avez-vous entendu parler de l’orthorexie ? Ce terme peut sembler étrange pour beaucoup ; cependant, c’est ainsi que l’on connait l’obsession pour les aliments sains. Si le maintien d’une alimentation saine est une priorité en termes de santé, la pousser à l’extrême comporte plusieurs risques.

Contrairement à d’autres troubles de l’alimentation, l’orthorexie se concentre sur la qualité de la nourriture et non sur sa quantité. L’inconvénient est que cela conduit à un contrôle trop strict de l’alimentation et de ses composants. Nous vous en disons plus dans la suite de l’article.

Qu’est-ce que l’orthorexie ou l’obsession des aliments sains ?

L’orthorexie, également appelée « orthorexie mentale », est le terme utilisé pour définir la préoccupation obsessionnelle de manger des aliments sains, selon une étude publiée dans Federal Practicioner.

Ceux qui en souffrent essaient d’éviter à tout prix les produits alimentaires contenant des colorants, des conservateurs, des ingrédients génétiquement modifiés et toute autre substance qu’ils jugent mauvaise.

Contrairement à d’autres troubles de l’alimentation, l’objectif de la personne n’est pas axé sur la perte de poids. Au lieu de cela, il existe une obsession autour des avantages de maintenir une alimentation saine et de suivre un régime rigoureux d’aliments « purs ». Par conséquent, elle mène à des situations d’isolement social, à de la culpabilité en cas de nourritures moins saines et une préférence pour le jeûne.

À ce jour, cette condition est encore inconnue de nombreuses personnes. De plus, ni l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ni le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) ne l’ont officiellement déclaré comme un trouble de l’alimentation.

Une femme en train de cuisiner.
Bien que la consommation d’aliments sains soit nécessaire pour éviter les maladies, l’obsession de manger sainement peut avoir des effets contre-productifs.

Qui sont les personnes touchées par l’orthorexie ?

N’importe qui peut développer de l’orthorexie ; cependant, il y a une plus grande vulnérabilité chez ceux qui sont trop stricts et trop exigeants envers eux-mêmes. Elle est également courante chez ceux qui aiment planifier et garder un contrôle strict de leur mode de vie.

Selon les informations publiées par la Fondation espagnole pour la nutrition, les femmes sont plus susceptibles de souffrir de ce trouble. De plus, il est fréquent chez les personnes qui ont un trouble de la personnalité obsessionnelle compulsive et les personnes qui pratiquent un sport.

Quelles sont les causes de l’obsession des aliments sains ?

Pour l’instant, la cause exacte de l’obsession de la nourriture saine n’a pas été déterminée. Cependant, elle a été liée à la présence de tendances obsessionnelles-compulsives et à des antécédents de troubles de l’alimentation. On pense également qu’un facteur de risque est d’avoir un niveau socio-économique plus élevé.

Des sources telles que la revue médicale Comprehensive Psychiatry affirment également que le perfectionnisme, l’anxiété et le besoin de contrôle jouent un rôle dans cette situation. De plus, il a été identifié plus fréquemment chez les catégories professionnels suivantes :

  • Médecins et personnel de santé.
  • Chanteurs d’opéra.
  • Danseurs de ballets.
  • Musiciens d’orchestre symphonique.
  • Sportifs.

Symptômes et critères diagnostiques de l’orthorexie

Afin de différencier l’orthorexie d’une alimentation saine, certains critères de diagnostic de ce trouble ont été proposés. Ils ont été révélés dans la revue scientifique Eating Behaviors et comprennent les éléments suivants :

  • La personne commence à ressentir le besoin de manger sainement et de changer ses habitudes alimentaires. Ainsi, elle évite les aliments qu’elle juge mauvais, comme ceux qui contiennent des graisses et des sucres.
  • Les aliments que la personne choisit commencent à être plus limités.
  • Afin de manger plus sainement et plus sainement, l’orthorexique passe des heures à rechercher, planifier et préparer ses repas.
  • En s’écartant de leurs règles imposées, ils se sentiront coupables.
  • Ils sont fiers de leur alimentation, les considérant comme des options saines.
  • La mentalité d’une alimentation « saine » peut les isoler des autres.
  • Lorsque l’orthorexie s’aggrave, les gens peuvent exclure leurs autres activités d’intérêt.
  • Ils ont des problèmes médicaux, tels qu’une perte de poids excessive ou de la malnutrition.
  • Leur image corporelle, leur estime de soi, leur identité ou leur satisfaction dépendent fortement du respect des règles alimentaires qu’elles se sont imposées.

Si vous appréciez ce sujet, l’article suivant pourrait vous plaire : 6 façons d’accepter les défauts de notre corps

Effets négatifs de l’orthorexie

Au début, vouloir adopter une alimentation saine ne doit pas nécessairement représenter quelque chose de mauvais. Cependant, le problème se pose lorsque cela devient une obsession. L’orthorexie a des effets non seulement sur la santé physique, mais également sur le plan psychologique et social.

Conséquences physiques

Pour l’instant, les études sur l’orthorexie restent limitées. Cependant, comme d’autres troubles de l’alimentation, elle a des conséquences sur la santé. En particulier, en conduisant à un régime restrictif, elle peut entraîner des problèmes tels que :

  • Malnutrition.
  • Anémie.
  • Troubles du rythme cardiaque.
  • Problèmes digestifs.
  • Déshydratation
  • Acidose métabolique.
  • Usure osseuse
  • Problèmes hormonaux
Une femme souffrant d'orthorexie.
L’obsession de manger sainement comporte plusieurs extrêmes. Pour cette raison, la personne peut vivre des épisodes de malnutrition, d’anémie, entre autres problèmes de santé.

Cet article pourrait vous intéresser : Qu’est-ce que le syndrome de l’alimentation sélective ?

Conséquences psychologiques

Sans aucun doute, l’obsession d’une alimentation saine a des implications psychologiques sur la santé. La personne vivant avec ce trouble est susceptible de vivre les problèmes suivants :

  • Sentiments de culpabilité et de dégoût de soi.
  • Compulsion vers la purification du corps par le nettoyage et le jeûne.
  • Inquiétude excessive quant à l’origine de la nourriture.
  • Passer trop de temps à rechercher et à trier les aliments.
  • Concentration réduite sur l’environnement qui les entoure.
  • Anxiété et dépression.

Conséquences sociales

Selon un article dans Eating and Weight Disorders, une personne souffrant d’orthorexie n’aime pas perdre le contrôle de son alimentation. Elles sont si strictes sur leur façon de manger qu’elles préfèrent éviter les activités sociales associées à l’alimentation, comme les dîners en famille ou les sorties.

D’un autre côté, leur tendance à penser que leurs habitudes alimentaires sont les meilleures complique beaucoup plus les interactions sociales. Pour cette raison, elles finissent par souffrir d’isolement social.

Traitement et prévention de l’obsession de l’alimentation saine

L’objectif du traitement est de remplacer les carences nutritionnelles que la personne a subies en excluant certains aliments de son alimentation. Ainsi, il est nécessaire d’établir des habitudes alimentaires correctes et de traiter d’éventuelles complications organiques liées à une mauvaise alimentation.

En ce sens, une éducation nutritionnelle fondée sur des preuves est nécessaire pour que la personne comprenne et change ses fausses croyances sur l’alimentation. De la même manière, il convient d’adopter un traitement multidisciplinaire, entre les mains d’un médecin, d’un nutritionniste et d’un psychologue.

Évitez tout extrême avec l’alimentation

Comme nous pouvons le voir, bien qu’il s’agisse d’une alimentation saine, les extrêmes dans un régime alimentaire sont nocifs. L’obsession de manger sainement expose non seulement votre santé, mais a également des effets psychologiques et sociaux qui affectent votre qualité de vie globale.

Par conséquent, l’idéal est toujours de consulter un professionnel de la nutrition pour déterminer un régime en fonction des besoins de chacun, sans tomber dans les excès ou la perte de contrôle.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 stratégies pour perdre du poids sans régimes restrictifs
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
7 stratégies pour perdre du poids sans régimes restrictifs

Vous souhaitez perdre du poids sans faire de régimes restrictifs ? Voici nos meilleures stratégies pour maigrir sans se priver !



  • Scarff JR. Orthorexia Nervosa: An Obsession With Healthy Eating. Fed Pract. 2017;34(6):36-39.
  • Varga M, Dukay-Szabó S, Túry F, van Furth EF. Evidence and gaps in the literature on orthorexia nervosa [published correction appears in Eat Weight Disord. 2013 Jun;18(2):113. van Furth Eric, F [corrected to van Furth, Eric F]]. Eat Weight Disord. 2013;18(2):103-111.
  • Fidan T, Ertekin V, Işikay S, Kirpinar I. Prevalence of orthorexia among medical students in Erzurum, Turkey. Compr Psychiatry. 2010;51(1):49-54. doi:10.1016/j.comppsych.2009.03.001
  • Dunn TM, Gibbs J, Whitney N, Starosta A. Prevalence of orthorexia nervosa is less than 1 %: data from a US sample. Eat Weight Disord. 2017;22(1):185-192. doi:10.1007/s40519-016-0258-8
  • Varga M, Dukay-Szabó S, Túry F, van Furth EF. Evidence and gaps in the literature on orthorexia nervosa [published correction appears in Eat Weight Disord. 2013 Jun;18(2):113. van Furth Eric, F [corrected to van Furth, Eric F]]. Eat Weight Disord. 2013;18(2):103-111. doi:10.1007/s40519-013-0026-y