Parfois, les mères se sentent seules

· 16 juin 2018
Concilier son rôle de mère avec sa vie de femme n'est pas toujours chose facile, notamment lorsque nous constatons que nous ne correspondons pas au modèle de mère idéale. Découvrez ici pourquoi certaines mères se sentent parfois seules. 

La maternité est une étape qui implique de grands changements. L’arrivée d’un nouvel être dans la vie d’une femme implique beaucoup de dévouement et de responsabilités. Il arrive alors parfois que ces changements dépassent les nouvelles mamans, raison pour laquelle elles se sentent parfois seules.

Concilier avec succès sa vie de femme avec son rôle de mère n’est pas simple. Les mères sont parfois en proie au doute, et ne bénéficient pas toujours d’un réseau familial soudé capable de les soutenir. De plus, les changements physiques et hormonaux et d’autres transformations qui sont sources de stress n’aident pas.

À tout cela s’ajoutent les pressions sociales concernant la maternité qui s’opposent de façon presque radicale à la réalité. Conséquence de cela : il n’est pas rare que les mères ressentent de l’incompréhension, de la solitude et de la frustration.

Le modèle de la mère idéale 

Le modèle de mère idéale encourage le sentiment de solitude

De façon générale, l’image véhiculée sur la maternité par les publicités, les programmes de télévision et les films est éloignée de la réalité. À la télé, nous voyons des mères très souriantes sur leur 31 en train de danser avec leur bébé. Ces nouvelles mamans ont toujours une silhouette fine, sont pleine d’énergie et changent les couches de leur bébé avec beaucoup de poésie. Ne parlons même pas de l’allaitement. Les mères des publicités sont des femmes qui semblent ne pas avoir subi les ravages de la fatigue et de la douleur.

Dans la société dans laquelle nous vivons, la mère idéale est celle qui sait jongler facilement entre son rôle de mère et sa vie de femme tout en simplicité, comme s’il était facile de prendre soin d’un être qui dépend totalement de sa mère. L’image générale véhiculée est une image de pur bonheur, de plaisir, et de connexion spirituelle sans ombre au tableau.Or, la réalité est souvent tout autre, et c’est pourquoi les mères souvent se sentent seules : le décalage entre le modèle véhiculé par les médias et la réalité est source de frustration.

Nous vous recommandons de lire aussi : L’amitié entre femmes : une forme sensationnelle de combattre le stress

La maternité réelle 

Si vous avez un enfant, vous savez déjà que la maternité idéalisée des médias est pratiquement irréelle. Cela ne veut pas dire que la maternité est une expérience pleine de souffrance et d’amertume. C’est même le contraire, il s’agit d’une belle expérience remplie d’amour et de joie.

La maternité est un exercice dans lequel il faudra faire face à des sentiments opposés qui cohabitent ensemble. Le moment de la grossesse est un bon exemple pour illustrer cette idée : l’idée de mettre au moment un enfant est source de joie, mais les nausées et autres gênes rendent l’expérience désagréable.

Une mère devrait pouvoir s’autoriser à exprimer ses frustrations et son mal-être, mais la société les pousse à réprimer ce type de sentiments. C’est pourquoi les mères se sentent parfois seules.

Nous vous recommandons de lire aussi : Je suis une femme et je souffre de dépression

Les mères se sentent parfois seules 

Les mères se sentent parfois seules

Une mère peut se sentir seule pour différentes raisons.

L’une de ces raisons concerne les informations qui ne circulent pas de génération en génération, comme s’il s’agissait de secrets. Par exemple, personne ne dit aux futures mères que parfois elles ne pourront pas dormir et seront alors fatiguées et de mauvaise humeur. Ou encore, qu’elles se sentiront parfois impuissantes et coupables.  De la même façon, on ne parle pas trop de la douleur de l’accouchement, ni du temps, de l’énergie et de l’argent qu’implique l’éducation d’un enfant.

En somme, l’image générale de la maternité est celle d’une mère indépendante capable de tout faire en même temps. En cherchant à maintenir le même rythme de vie qu’avant la maternité, une mère se sentira probablement seule et impuissante. C’est pourquoi il est essentiel et précieux de vivre cette transition auprès de personnes que nous aimons, qui peuvent nous remonter le moral et nous conseiller face à un quelconque problème.

Cherchez un soutien émotionnel

Les humains sont des êtres sociables. Nous sommes faits pour vivre en communauté. C’est pourquoi nous devons créer un réseau capable de nous soutenir dans les moments difficiles. La maternité est le moment idéal pour recevoir ce type d’aide.

Il est primordial de pouvoir vider son sac et de demander conseil auprès de personnes de confiance, afin de libérer la peur et le stress qui surviennent avec les responsabilités de la maternité.

Il existe des associations au sein desquelles des mères se réunissent pour raconter leurs expériences, exprimer leurs doutes et leurs craintes. L’objectif de ces associations est d’éviter la solitude liée à la maternité, et ainsi de permettre aux nouvelles mères de créer un réseau de soutien, afin de remplir au mieux leur rôle.

Vous n’êtes pas seule 

Même si vous vous sentez seule, vous n’êtes pas seule. Ayez à l’esprit que votre fatigue influe sur votre humeur et sur votre engagement physique et mental.

La mère parfaite n’existe pas . Les mères sont tout simplement des femmes avec leurs forces et leurs faiblesses.

Le sentiment de solitude n’est pas non plus mauvais : cela vous rappelle ainsi que vous aussi vous avez besoin par moment que l’on s’occupe de vous.

La maternité n’est pas un chemin facile, mais c’est un chemin qui apporte beaucoup de joie.