Peut-on utiliser un autobronzant pendant la grossesse ?

L'utilisation d'un autobronzant pendant la grossesse est sans danger, tant que la composition est appropriée. Il est important de bien regarder l'étiquette de ces produits et de consulter un médecin en cas de doute.
Peut-on utiliser un autobronzant pendant la grossesse ?
Leidy Mora Molina

Relu et approuvé par l'infirmière Leidy Mora Molina.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 05 octobre, 2022

Pendant la grossesse, de nombreuses questions se posent sur les produits cosmétiques qui doivent ou peuvent être utilisés. L’une des préoccupations les plus fréquentes concerne l’utilisation de l’autobronzant, car il existe différents avis à ce sujet.

La sécurité de ce type de produit a souvent été remise en question. Entre autres aspects, on pense qu’il peut atténuer la formation de vitamine D induite par la lumière du soleil. Il est donc nécessaire d’évaluer la pertinence de son utilisation.

Il faut dire qu’il n’y a pas assez d’études à ce sujet.

Néanmoins, les données disponibles nous permettent d’établir quand il est possible d’utiliser un autobronzant pendant la grossesse et quand cela est dangereux. Nous en parlons ci-dessous.

Peau et grossesse

Il est très important de garder à l’esprit que la peau subit de grands changements pendant la grossesse. Les processus hormonaux font que le derme se transforme et devient beaucoup plus sensible à toute agression du milieu extérieur.

Vous devez être très prudent avec les cosmétiques, car ils irritent et contribuent à la formation de taches. Pour la même raison, des précautions extrêmes doivent être prises lors de l’exposition au soleil.

Un phénomène similaire se produit avec l’autobronzant pendant la grossesse. Si vous ne choisissez pas le bon produit, ou si ce dernier est utilisé en excès, il pourrait causer des dommages. Il faut tenir compte du fait que certains produits cosmétiques sont déconseillés aux femmes enceintes.



Ainsi, en principe, utiliser un autobronzant pendant la grossesse ne cause pas de tort. Il n’existe aucune preuve scientifique indiquant que ce produit peut causer des dommages à la mère ou au bébé. Mais dans tous les cas, il convient d’en discuter avec le médecin.

Ne confondez pas les autobronzants avec les bronzants. Les premiers apportent un changement superficiel, donnant à la peau un ton plus orangé. Les bronzants, eux, renforcent l’action du soleil, assombrissant la peau plus rapidement.

Il devrait également être très clair que les autobronzants n’offrent pas de protection solaire, à moins que l’étiquette ne le mentionne clairement. Le plus important est de vérifier la composition du produit et de ne choisir que ceux qui ne génèrent aucun risque, selon les informations indiquées.

Bronzage sur les jambes.
Le bronzage avec des produits bronzants et l’autobronzage avec des substances qui pigmentent la peau sont des procédés différents.

Tenir compte de la composition de l’autobronzant est la clé

Jusqu’à il y a quelque temps, différents produits cosmétiques, y compris les autobronzants et les colorants, avaient une composition qui pouvait être très agressive. De plus, les tests de ces éléments n’étaient pas toujours fiables. Aujourd’hui, cela a changé.

La plupart des autobronzants sont composés presque entièrement de dihydroxyacétone. C’est un élément issu de la canne à sucre. Son action est d’assombrir la surface de la peau lorsqu’elle entre en contact avec des protéines.

Ne pénètre pas profondément dans les couches de la peau.

Ces produits ne stimulent pas la production de mélanine, responsable du bronzage naturel. La seule chose qu’ils font est de teindre la partie la plus externe de la peau. Tant qu’il est fabriqué à partir de dihydroxyacétone, l’autobronzant peut être utilisé en toute sécurité pendant la grossesse.

Grâce aux propriétés mentionnées, il n’y a aucun risque que les produits chimiques atteignent la circulation sanguine de la mère et affectent le bébé. De même, la possibilité de réactions allergiques est très faible. Dans tous les cas, il faut toujours s’assurer de bien lire l’étiquette du produit pour en vérifier la composition.



Les ingrédients à éviter

L’organisme Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis indique depuis 30 ans qu’il est sécuritaire d’utiliser un autobronzant pendant la grossesse. Cependant, l’idéal est de rechercher des produits sur lesquels figure  la déclaration expresse que le produit convient aux femmes enceintes.

Les autobronzants contiennent souvent d’autres éléments, tels que des caroténoïdes, des tocophérols, de la vitamine C et des acides aminés. Tous sont des éléments sûrs.

Les gynécologues recommandent de s’abstenir d’utiliser ces produits s’ils contiennent l’un des éléments suivants :

  • Iode
  • Hormones
  • Vitamine A et ses dérivés, tels que l’acide rétinoïque

Ces éléments pourraient causer des problèmes au fœtus. Il est vrai qu’il faut une grande quantité de ces composants pour qu’ils génèrent un risque non négligeable, mais il vaut toujours mieux prévenir.

Crème de grossesse.
Les crèmes de grossesse doivent contenir un certificat sur l’étiquette qui valide leur innocuité pendant la grossesse.

Comment appliquer l’autobronzant pendant la grossesse ?

Pour utiliser un autobronzant pendant la grossesse, il faut aussi savoir comment l’appliquer. Il est recommandé de ne pas l’utiliser avant la 12e semaine de gestation. Dès lors, les organes du bébé sont déjà formés, et c’est donc plus sûr.

Aussi, il est indiqué d’utiliser des autobronzants sous forme crème ou en lingettes. Il ne convient pas d’utiliser ceux qui se présentent sous forme d’aérosol, car l’application peut entraîner l’aspiration de certaines particules.

Il ne doit pas non plus être appliqué sur les zones à muqueuses, telles que le nez, les lèvres et la zone autour des yeux. Il n’y a pas de données sur les risques de le faire, mais la prudence est recommandée car l’absorption est différente dans ces zones.

Les informations disponibles nous permettent de conclure que l’utilisation de l’autobronzant pendant la grossesse est sans danger.

Enfin, il s’agit d’une option plus fiable que les bains de soleil directs, car les rayons UV et la chaleur peuvent causer des problèmes à une femme enceinte. Dans tous les cas, et pour éviter les risques, nous vous rappelons qu’il est préférable d’utiliser ce type de produit après le premier trimestre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Bouche sèche pendant la grossesse : causes et traitements
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Bouche sèche pendant la grossesse : causes et traitements

La bouche sèche est une sensation désagréable assez courante pendant la grossesse. Découvrez à quoi elle est due.



  • Lobo, B. V., & Lobo, A. J. V. (2002). Piel y embarazo. MedUNAB, 5(14), 83-99.
  • Ibáñez González, A. (2014). Efectos de los productos cosméticos en el desarrollo embrionario.
  • Clémenceau, J. P. (2016). Bella esperando el bebé. Parkstone International.