Quel exercice physique peut faire une femme enceinte ?

3 octobre 2020
Le sport pendant la grossesse peut être très bénéfique si l'on suit les directives adéquates et si l'on choisit les exercices les plus pertinents. Nous allons vous parler de ces derniers dans cet article. Poursuivez votre lecture !

Il n’y a pas si longtemps, on pensait que l’exercice physique était négatif pour une femme enceinte car, en théorie, il pouvait compromettre le développement du bébé. Or, actuellement, une série d’études dont nous parlerons dans cet article a confirmé que cette hypothèse n’était pas vraie.

Certains exercices ne font aucun mal au fœtus et, en plus de cela, peuvent même améliorer les conditions de l’accouchement et éviter certaines pathologies au cours de la grossesse, comme la pré-éclampsie et l’hypertension artérielle associée à la grossesse.

Quel exercice physique peut faire une femme enceinte ?

Avant de commencer à parler plus spécifiquement des recommandations, il est important de souligner que toutes ces femmes doivent être individualisées. En d’autres termes, chaque femme doit prendre en compte sa propre condition et sa propre expérience pour pouvoir faire de l’exercice.

Ce qui est bénéfique pour certaines personnes au niveau de la santé peut être nocif pour d’autres si elles sont moins en forme physiquement ou souffrent d’une pathologie. Il est donc essentiel de consulter un spécialiste pour élaborer un plan sur mesure.

Dans un premier temps, l’un des sports les plus recommandés pendant la grossesse est la natation. Et pas seulement celle qui se fait de façon traditionnelle : n’importe quel programme d’exercices réalisé dans l’eau peut être bénéfique. Ceux-ci aident à renforcer la musculature dorsale et lombaire tout en réduisant les maux de dos.

Par ailleurs, il y a une zone du corps que l’on recommande vivement de travailler : le plancher pelvien. C’est pour cela que l’on propose à la femme de réaliser les contractions de Kegel. Celles-ci aident à renforcer les muscles pelviens et diminuent l’incontinence urinaire.

Des exercices pour une femme enceinte.

Le renforcement pelvien est fondamental au moment de la grossesse pour améliorer les résultats au moment de l’accouchement.

Exercice cardiovasculaire

Un style de vie sédentaire entraîne de nombreuses conséquences négatives chez n’importe qui. Ainsi, l’exercice cardiovasculaire modéré présente aussi des bénéfices chez les femmes enceintes. On recommande par exemple les promenades et les séances de vélo d’appartement.

Exercices de force

C’est l’un des sujets qui a été le plus controversé par rapport à l’exercice physique pour les femmes enceintes. Cependant, une étude publiée dans la Revue Andalouse de la Médecine du Sport affirme qu’ils peuvent aussi bien aider à améliorer le travail de l’accouchement que la récupération postérieure.

On a aussi pu voir qu’en travaillant certains groupes musculaires, une série de désagréments fréquemment associés à la grossesse se réduisait. C’est le cas de la douleur lombaire. Le travail sur les muscles abdominaux et les hanches est donc indiqué.

Il faut cependant éviter d’utiliser des poids libres ou de grandes résistances. L’idéal est de travailler avec des machines ou des bandes élastiques car elles réduisent le risque de blessure. Il faut aussi préférer des séries plus courtes mais avec plus de répétitions.

Quel exercice physique une femme enceinte doit-elle éviter ?

Il est vrai que, tout comme les exercices que nous venons de citer peuvent avoir des bénéfices, d’autres, de façon générale, sont associés à davantage de risques et de complications. Les médecins recommandent d’éviter tous les sports qui peuvent provoquer un traumatisme sur le bébé, comme :

  • Les sports de contact ou avec des ballons : football, basket-ball, volley-ball.
  • Ceux qui impliquent un grand risque de chutes : ski, cyclisme, équitation ou escalade.
  • Les activités exigeantes : celles qui font trop monter les pulsations, comme l’athlétisme ou le bodybuilding.

Ceci peut vous intéresser : Sport pendant la grossesse : que faut-il savoir ?

Considérations générales

Comme nous l’avons signalé, avant de pratiquer un exercice, une femme enceinte doit être consciente de son état physique. On ne peut pas considérer le sport de la même façon chez une femme enceinte qui était sédentaire que chez une femme qui était active sur le plan physique. La même chose se produit avec celles qui présentent une pathologie.

Une étude publiée dans la Revue de Clinique et de Recherche en Gynécologie et Obstétrique conclut que l’exercice physique réduit le risque de souffrir de pré-éclampsie et de diabète gestationnel. Elle affirme également que la natation diminue l’incidence des accouchements avant terme.

En outre, il n’y a actuellement pas de preuves suffisantes signalant que des complications surgiraient à la suite de l’exercice physique chez la femme enceinte. Bien évidemment, il faut le réaliser de façon adéquate et bien choisir son type de sport.

La natation pour une femme enceinte.

La natation est un sport complet pour les femmes enceintes, avec peu d’impact et de risques pour le fœtus.

Ceci peut vous intéresser : Les aliments à consommer pendant la grossesse

Que retenir au sujet du sport et de la grossesse ?

Nous devons bien garder à l’esprit que l’exercice physique est bénéfique sous de nombreux aspects, aussi bien physiques que mentaux. Il faut supprimer le mythe selon lequel une femme enceinte doit seulement se reposer et éviter de bouger car cela peut entraîner plus de conséquences négatives que positives.

Les exercices les plus recommandés sont ceux qui ont un faible impact et aident à renforcer la musculature. C’est par exemple le cas de la natation ou du vélo d’appartement. Ils doivent tous être réalisés de façon modérée, en prenant toujours en compte les conditions de chaque femme et de la grossesse en soi.

 

  • Mata, F., Chulvi, I., Roig, J., Heredia, J. R., Isidro, F., Benítez Sillero, J. D., … Castillo, D. (2010). Prescripción del ejercicio físico durante el embarazo. Rev Andal Med Deporte, 3(2), 68–79. Retrieved from www.elsevier.es/ramdhttp://http://zl.elsevier.esel04/09/2013.Copiaparausopersonal,seprohíbelatransmisióndeestedocumentoporcualquiermediooformato.
  • Zavorsky, Gerald S., and Lawrence D. Longo. “Exercise guidelines in pregnancy.” Sports Medicine 41.5 (2011): 345-360.
  • Sport Health Res, J., & Navío, M. D. (2013). Benefits of exercise for pregnant women. Journal of Sport and Health Research, 2013(2), 229–232.
  • Barakat, R. (2020). An exercise program throughout pregnancy: Barakat model. Birth Defects Research. John Wiley and Sons Inc. https://doi.org/10.1002/bdr2.1747
  • González-Collado, F., Ruiz-Giménez, A., & Salinas-Salinas, G. J. (2013, March 1). Indicaciones y contraindicaciones del ejercicio físico en la mujer embarazada. Clinica e Investigacion En Ginecologia y Obstetricia. Elsevier Doyma. https://doi.org/10.1016/j.gine.2011.11.008
  • Vázquez-Lara, Juana María, et al. “Efecto de un programa de actividad física en el medio acuático sobre las constantes hemodinámicas en mujeres embarazadas.” Enfermería Clínica 28.5 (2018): 316-325.
  • Cordero, Y., Pelaez, M., & Barakat, R. (2015). ¿Puede el ejercicio físico moderado durante el embarazo actuar como un factor de prevención de la Diabetes Gestacional? https://doi.org/10.5232/ricyde2012.02701
  • Carballo, Rubén Barakat. “El ejercicio aeróbico moderado durante el embarazo su relación con el comportamiento de la tensión arterial materna.” European Journal of Human Movement 13 (2005): 119-131.
  • Carballo, R. B., Merino, G. A., Cabrero, M. R., & González, J. J. R. (2006). Ejercicio físico y los resultados del embarazo. Progresos En Obstetricia y Ginecologia, 49(11), 630–638. https://doi.org/10.1016/S0304-5013(06)72664-4
  • González-Collado, F., Ruiz-Giménez, A., & Salinas-Salinas, G. J. (2013, March 1). Indicaciones y contraindicaciones del ejercicio físico en la mujer embarazada. Clinica e Investigacion En Ginecologia y Obstetricia. Elsevier. https://doi.org/10.1016/j.gine.2011.11.008