Sport pendant la grossesse : que faut-il savoir ?

14 mai 2020
Le sport pendant la grossesse présente de nombreux avantages, mais il est important de prendre les précautions nécessaires et d'obtenir l'approbation d'un médecin. En particulier si l'activité physique n'était pas régulière auparavant.

La pratique du sport pendant la grossesse suscite de nombreux doutes. D’une part, il y a ceux qui pensent que la grossesse est une étape de repos et de tranquillité. D’autre part, il y en a d’autres qui estiment que l’activité sportive pendant cette phase est ce qu’il y a de mieux à faire.

Les experts s’accordent à dire que le sport pendant la grossesse est plus que conseillé. Cependant, il faut prendre certaines précautions car toutes les disciplines ne sont pas adaptées. De plus, il n’est pas judicieux de pratiquer une activité sans discernement.

Par ailleurs, le sport pendant la grossesse présente de nombreux bienfaits. En effet, il améliore l’humeur, soulage les maux de dos, prévient les problèmes dans les articulations et accélère le mouvement intestinal. Que faut-il prendre en compte pour ne pas rencontrer de difficultés ? Nous le verrons dans cet article.

L’intensité du sport pendant la grossesse

Tout d’abord, il est préférable d’établir un programme d’activité physique sous la supervision d’un médecin. Si vous faisiez régulièrement de l’exercice avant la grossesse, il suffira de réaliser quelques ajustements. En revanche, si vous étiez plutôt sédentaire, l’exercice devrait commencer lentement et augmenter progressivement en intensité.

Les médecins recommandent au moins deux heures et demie d’exercice aérobique par semaine pour celles qui n’ont pas l’habitude de faire du sport. D’autre part, les femmes qui pratiquent régulièrement une activité sportive ne devraient que diminuer légèrement l’intensité.

En général, toutes les femmes peuvent faire du sport pendant leur grossesse. Les seuls cas où cela n’est pas conseillé sont les suivants :

  • En cas de saignements ou d’hémorragie vaginale
  • S’il y a des contractions précoces
  • Lorsque la future mère souffre d’une hypertension liée à la gestation
  • En cas de rupture précoce des membranes, communément appelée “rupture de la poche des eaux”
Des femmes qui font du sport pendant la grossesse

Lisez également : 5 changements pendant la grossesse que vous ignoriez peut-être

Le premier trimestre

Le premier trimestre de la grossesse est le plus compliqué pour certaines femmes. Si vous vous sentez extrêmement fatiguée à ce stade, ou si vous avez des vertiges et des vomissements fréquents, allez-y doucement avec le sport. Peut-être que ce n’est pas la priorité pour le moment. Cependant, une promenade régulière peut être utile.

Par conséquent, le plus adéquat à ce stade, surtout si vous n’êtes pas une grande sportive, c’est de commencer avec des exercices corps-esprit, comme le yoga adapté, des exercices d’auto-chargement ou des bandes élastiques et le Pilates. Lors des trois premiers mois, votre corps réalise des tâches titanesques, alors n’en faites pas trop.

La pratique d’un sport en tant que tel est conseillée seulement si vous la pratiquiez avant. Sauf s’il s’agit d’un sport de contact. En outre, marcher à une cadence rapide est une excellente option. Il est également bénéfique de monter les escaliers dès que vous le pouvez.

Le deuxième trimestre

Le deuxième trimestre est une étape plus propice à la pratique du sport pendant la grossesse. Les activités les plus conseillées sont celles qui vous aident à développer davantage de force et de résistance. Mais cela ne doit pas inclure le fait de soulever des poids importants ni les exercices de contact.

Ainsi, le plus recommandable est de continuer à marcher à un rythme rapide. De même, la natation peut être une excellente alternative. En effet, elle :

  • Renforce le système cardiorespiratoire
  • Aide à contrôler le poids
  • Permet de soulager les maux de dos
  • Tonifie le corps

Par ailleurs, pendant cette étape, il est judicieux de faire les exercices de Kegel régulièrement. Faire du Pilates renforce le plancher pelvien. C’est donc également une option possible et intéressante, de même que la pratique du yoga. Le vélo statique ou elliptique à raison de 20 minutes, trois fois par semaine, peut être une bonne idée, à condition que votre médecin soit d’accord.

La natation est un très bon sport pendant la grossesse

Découvrez davantage : Accouchement dans l’eau : tout ce qu’il faut savoir

Le troisième trimestre

Faire du sport pendant la grossesse devient un peu plus complexe à la fin en raison du poids du ventre. Effectivement, cela rend les mouvements plus limités et fait apparaître des problèmes importants d’équilibre. Il n’est pas sain de rester immobile, mais il ne faut pas non plus trop en faire.

A ce stade, la marche reste encore une activité essentielle car il s’agit d’un excellent moyen de garder la forme. En outre, faire du yoga et du Pilates est également recommandé, mais vous devriez y ajouter des séances de contrôle postural ainsi que des exercices de respiration.

Sport pendant la grossesse : conclusion

A tous les stades de la grossesse, il est important de maintenir une nutrition et une hydratation adéquates pendant la pratique d’un sport. Portez également des vêtements adaptés, notamment un soutien-gorge. De plus, si vous faites de l’exercice assise ou au sol, n’oubliez pas de vous lever ensuite lentement.

Enfin, les femmes enceintes ne devraient pas pratiquer de sports tels que le ski nautique, l’alpinisme, la plongée sous-marine ou les exercices aérobiques intenses. Les sports de raquette, la gymnastique sportive ou l’équitation doivent être pratiqués avec modération. Et seulement s’ils étaient déjà présents avant la grossesse.

 

  • Aguilar Cordero, M. J., Sánchez López, A. M., Rodríguez Blanque, R., Noack Segovia, J. P., Cano, P., López-Contreras, G., & Mur Villar, N. (2014). Actividad física en embarazadas y su influencia en parámetros materno-fetales: revisión sistemática. Nutrición Hospitalaria, 30(4), 719-726. http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_abstract&pid=S0212-16112014001100001
  • Aguilar Cordero, M. J., Sánchez López, A. M., Rodríguez Blanque, R., Noack Segovia, J. P., Pozo Cano, M. D., López-Contreras, G., & Mur Villar, N.. (2014). Actividad física en embarazadas y su influencia en parámetros materno-fetales: revisión sistemática. Nutrición Hospitalaria, 30(4), 719-726. https://dx.doi.org/10.3305/nh.2014.30.4.7679
  • Melzer, Katarina & Schutz, Yves & Boulvain, Michel & Kayser, Bengt. (2010). Physical Activity and Pregnancy. Sports medicine (Auckland, N.Z.). 40. 493-507. 10.2165/11532290-000000000-00000.
  • Organización Mundial de la Salud. Recomendaciones mundiales sobre la actividad física para la salud. https://www.who.int/dietphysicalactivity/factsheet_recommendations/es/
  • Rubén Barakat Carballo. Ejercicio físico durante el embarazo. Programas de actividad física en gestantes. http://viref.udea.edu.co/contenido/publicaciones/memorias_expo/act_fis_salud/ejercicio.pdf
  • María Dolores Miranda Moreno, Cristina Navío Poussivert, Virginia Rodríguez Villar. 2013. Beneficios de la natación en el embarazo. La educación maternal en el agua. TRANCES. Transmisión del Conocimiento Educativo y de la Salud. https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=6424245
  • Mata, F.; Chulvi, I.; Roig, J.; Heredia, J.R.; Isidro, F.; Benítez Sillero, J.D.; Guillén del Castillo, M. 2010. Prescripción del ejercicio físico durante el embarazo. Revista Andaluza de Medicina del Deporte. https://www.redalyc.org/pdf/3233/323327662005.pdf
  • Balogh A. Pilates and pregnancy. RCM Midwives : the Official Journal of the Royal College of Midwives. 2005 May;8(5):220-222.
  • Shamanthakamani Narendran, Raghuram Nagarathna, Vivek Narendran, Sulochana Gunasheela, and Hongasandra Rama Rao Nagendra. Efficacy of Yoga on Pregnancy Outcome. 2005. The Journal of Alternative and Complementary Medicine. https://www.liebertpub.com/doi/abs/10.1089/acm.2005.11.237
  • Eating and exercise: 5 tips to maximize your workouts. Mayo Clinic. https://www.mayoclinic.org/healthy-lifestyle/fitness/in-depth/exercise/art-20045506