Phlébite : nature, symptômes et traitement

La phlébite est caractérisée par l'apparition d'un caillot dans une veine ou un groupe de veines, qu'elles soient superficielles ou internes. Le traitement est généralement assez simple, mais exige de la rapidité.
Phlébite : nature, symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 11 février, 2021

La phlébite, également appelée thrombophlébite, est un processus inflammatoire qui résulte de la formation d’un caillot sanguin qui bloque une ou plusieurs veines, généralement dans la jambe. Il en existe deux types principaux : superficielle – près des parties les plus extérieures de la peau – et profonde – à l’intérieur d’un muscle -.

Selon les portails médicaux professionnels, la thrombophlébite superficielle est une pathologie assez courante, car on estime que 3 à 11 % de la population générale en souffre à un moment donné. Son apparition est plus fréquente après la sixième décennie de vie et chez les femmes.

Principaux symptômes de la phlébite

Comme mentionné ci-dessus, les phlébites se divisent en deux catégories : superficielles et profondes – également appelées thromboses veineuses profondes ou TVP. Les signes cliniques varient en fonction de chacun. Pourtant, la Bibliothèque nationale de médecine des États-Unis montre les symptômes généraux :

  • Gonflement de la partie du corps affectée : il se produit généralement dans la jambe
  • Douleur dans cette zone
  • Rougeur de la peau : pas toujours présente
  • Chaleur : avec sensibilité  sur la veine bouchée

La thrombophlébite superficielle s’accompagne d’une rougeur de la peau. Egalement, un cordon rouge dur et sensible au toucher peut apparaître sous la peau. La TVP est moins évidente, car elle se caractérise par une douleur et un gonflement généralisés.

Un caillot de sang.
La formation de caillots sanguins entraîne une obstruction de la circulation sanguine, avec de graves conséquences.

Les causes des phlébites

La phlébite survient lorsqu’un caillot de sang se dépose dans une ou plusieurs veines, provoquant leur gonflement. La Clinique Mayo et d’autres sources déjà citées nous montrent les causes les plus fréquentes de cette pathologie. Parmi celles-ci, on peut citer les suivantes :

  • Une lésion veineuse
  • Une maladie héréditaire de la coagulation
  • Rester immobile pendant longtemps, comme dans le cas des personnes admises à l’hôpital
  • Un cathéter de stimulateur cardiaque qui est passé dans la veine par l’aine
  • Grossesse et accouchement au cours des 6 derniers mois
  • Obésité et surpoids

En général, les caillots veineux apparaissent lorsque quelque chose ralentit ou modifie le flux sanguin dans les veines. Toute pathologie qui a cet effet secondaire (de l’obésité à certains procédés chirurgicaux) peut entraîner une phlébite superficielle ou profonde.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée ?

Le prestataire de soins de santé diagnostiquera généralement le patient en fonction de l’apparence de la zone affectée. Toutefois, si la cause sous-jacente de la phlébite ne peut être facilement identifiée, des études de coagulation sanguine, une veinographie – des rayons X pour visualiser les veines – un test génétique et des types spéciaux d’ultrasons peuvent être nécessaires.

Groupes à risque et complications de la phlébite

L’âge moyen des patients atteints de phlébites est supérieur à 60 ans, principalement des femmes. En outre, 90 % des thrombophlébites superficielles sont associées à des personnes ayant des varices, alors que seulement 10 % d’entre elles sont associées à des patients ayant des veines saines.

Selon l’AXA Healthkeeper Foundation, il existe plusieurs facteurs de risque qui favorisent le développement des phlébites. Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • L’obésité : elle représente un grand risque pour de multiples maladies cardiaques. Sans aller plus loin, et comme l’indiquent les études médicales, un excès de masse corporelle est associé aux maladies cardiovasculaires, à l’insuffisance cardiaque et à la mort subite.
  • Le tabagisme : prédispose à la formation de thrombus dans les artères et les veines.
  • Les thérapies hormonales : les pilules contraceptives et les hormones de substitution peuvent rendre le sang plus susceptible de coaguler chez certaines patientes.
  • Une immobilisation prolongée : cela peut être dû à des admissions à l’hôpital ou à un mode de vie trop sédentaire.

Au-delà de ces événements courants, elle peut également être causée par la présence de stimulateurs cardiaques dans les veines centrales, des antécédents familiaux de troubles de la coagulation sanguine, des antécédents d’accident vasculaire cérébral et de nombreuses autres conditions cliniques. Toute pathologie qui modifie le flux veineux peut entraîner une phlébite.

En ce qui concerne les complications, si la phlébite est identifiée à un stade précoce, elle peut être traitée de manière appropriée. Si elle n’est pas correctement traitée, un caillot sanguin peut malheureusement se développer dans les poumons, dans un cas connu sous le nom d’embolie pulmonaire.

Examen médical d'une femme enceinte.
Il existe un risque accru de phlébite chez la femme enceinte, car les changements de grossesse augmentent le potentiel de coagulation du sang.

Traitements disponibles

L’angiologue et le chirurgien vasculaire sont les professionnels responsables du traitement des phlébites. Le prestataire de soins de santé prescrit généralement les médicaments suivants dans les cas moins graves : analgésiques, anticoagulants et antithrombotiques pour dissoudre le caillot.

Chez les patients dont l’état est plus difficile à traiter, l’ablation chirurgicale de la veine obstruée peut être envisagée si elle est superficielle. On peut aussi effectuer un pontage veineux. Ces procédures sont beaucoup moins courantes que celles déjà mentionnées.

Vous pourriez être intéressé par : Plantes et aliments qui empêchent la coagulation du sang

Agir pour éviter les phlébites

Comme vous l’avez peut-être remarqué, la phlébite est une pathologie assez courante. Elle l’est surtout chez les personnes d’un âge avancé qui ont des varices dans les jambes. Il s’agit d’un état clinique avec un pronostic positif, mais s’il n’est pas traité à temps, il peut s’aggraver.

Pour éviter les phlébites, la meilleure chose à faire est de mener un mode de vie sain : bouger, faire de l’exercice, ne pas fumer et éviter les aliments riches en calories. L’obésité peut provoquer de multiples maladies, dont les thrombus.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quelles sont les causes de la thrombophlébite superficielle ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quelles sont les causes de la thrombophlébite superficielle ?

La thrombophlébite superficielle n'est pas grave en soi, mais il faut tout de suite la soigner pour éviter qu'elle ne s'aggrave.