Pilocarpine : qu'est-ce que c'est et quand est-elle recommandée ?

La pilocarpine, dans des maladies telles que le glaucome, peut diminuer les dommages au nerf optique et prévenir la perte de vision. C'est un médicament fiable avec peu d'effets secondaires.
Pilocarpine : qu'est-ce que c'est et quand est-elle recommandée ?

Dernière mise à jour : 25 octobre, 2021

Le globe oculaire peut être affecté par une multitude de maladies différentes. Heureusement, il existe des médicaments, tels que la pilocarpine, qui agissent localement, aidant à lutter contre la pathologie.

La pilocarpine est un médicament appartenant au groupe des agonistes cholinergiques directs. Ce composé est très utile pour traiter le glaucome et l’hypertension oculaire. Des études montrent que quelques gouttes de ce médicament peuvent abaisser la pression intraoculaire jusqu’à 1 millimètre de mercure (mm Hg).

La substance en question est bien absorbée et distribuée dans le corps, elle a donc des effets secondaires locaux et systémiques. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus sur ce médicament !

Comment fonctionne la pilocarpine ?

La pilocarpine ophtalmique se lie à un groupe de récepteurs du système nerveux autonome appelés récepteurs muscariniques. De cette façon, il est capable d’imiter les fonctions d’un neurotransmetteur appelé acétylcholine et de générer des effets parasympathiques.

Le médicament se lie aux récepteurs muscariniques M3 dans le globe oculaire. Les récepteurs sont situés dans le muscle ciliaire et dans le muscle sphincter de la pupille. La liaison du médicament aux récepteurs augmentera la concentration d’ions calcium dans les cellules, provoquant une contraction musculaire.

La contraction du muscle ciliaire va conduire à l’accommodation du cristallin, ce qui facilite l’écoulement d’un liquide contenu dans l’œil appelé humeur aqueuse. L’augmentation du débit et de la réabsorption de l’humeur aqueuse est ce qui abaisse la pression intraoculaire. Les récepteurs M3 se trouvent également dans les glandes salivaires, la pilocarpine augmentera donc la production de salive.



Quand est-elle recommandée ?

L’administration de la pilocarpine est recommandée dans toutes les pathologies impliquant une augmentation de la pression intraoculaire. L’une des principales indications est la présence d’un glaucome, qu’il soit à angle ouvert ou fermé. L’abaissement de la pression intraoculaire aidera à prévenir les dommages au niveau de la rétine et la perte de vision.

L’hypertension oculaire est une autre pathologie qui peut être traitée avec de la pilocarpine. Cette maladie se caractérise par une augmentation de la pression oculaire d’origine inconnue. Une pression oculaire élevée peut résulter de divers facteurs, de l’utilisation à long terme de stéroïdes à la chirurgie.

La pilocarpine peut également être utilisée dans certains cas où il est nécessaire de contracter la pupille. En outre, elle peut être utile dans le traitement de certaines conditions médicales qui affectent la capacité visuelle.

Glaucome chez un homme plus âgé.
La pilocarpine peut abaisser la pression oculaire, elle est donc utile dans le traitement du glaucome.

Comment la pilocarpine est-elle utilisée ?

Avant de commencer un traitement par pilocarpine, les patients doivent discuter avec leur médecin de toutes les pathologies dont ils souffrent. Il est également important de signaler les allergies aux médicaments ou aux aliments pour éviter tout type de réaction croisée.

La substance est généralement commercialisée sous forme de liquide ou de gel à appliquer directement sur le globe oculaire. De multiples études indiquent que la dose quotidienne recommandée est de 30 milligrammes, répartis entre 3 et 4 applications. Cependant, vous devez toujours suivre la posologie indiquée par votre spécialiste.

L’application du médicament est assez simple. Tout le monde peut l’appliquer depuis le confort de la maison. Il faut simplement suivre les recommandations suivantes :

  • Bien se laver les mains à l’eau et au savon.
  • S’allonger ou étirer la tête en arrière.
  • Tirer la paupière inférieure vers le bas avec l’index pour former une sorte de poche entre la paupière et l’œil.
  • S’il s’agit de gouttes, il faut approcher le compte-gouttes de l’œil et verser les gouttes nécessaires dans la poche formée. Le compte-gouttes ne devrait pas toucher la surface de l’œil.
  • Sous forme de gel, il faut maintenir l’embout du gel près de l’œil et placer une bandelette à l’intérieur de la paupière inférieure. Une fois le processus terminé, il faut nettoyer l’extrémité du tube avec un mouchoir.

Il est important de fermer doucement l’œil pendant quelques minutes après l’application de la pilocarpine. Il faudra ensuite éliminer l’excès de liquide présent sur le visage. L’application du gel doit être effectuée avant de dormir, afin de pouvoir rincer les restes éventuels du médicament le lendemain.



Risques et considérations

Les gouttes ophtalmiques et le gel de pilocarpine sont des médicaments sûrs avec peu d’effets secondaires. Les effets indésirables présentés ont tendance à être légers et disparaissent d’eux-mêmes au bout de quelques minutes. Parmi les principaux effets secondaires du composé, figurent les suivants :

  • Démangeaisons, brûlures ou picotements dans les yeux
  • Épiphora ou larmoiement excessif
  • Paupières et yeux rouges
  • Vision trouble
  • Maux de tête

Il existe certaines conditions dans lesquelles l’utilisation de pilocarpine oculaire n’est pas recommandée, car elle peut aggraver la situation. La principale contre-indication est l’allergie au principe actif. Voici d’autres cas de figure dans lesquels il faut faire preuve de prudence :

  • Uvéite
  • Quelques cas de glaucome congénital
  • Asthme et problèmes respiratoires
  • Maladies cardiovasculaires
Femme qui a mal aux yeux.
Les personnes atteintes d’uvéite ne peuvent pas prendre de pilocarpine. Elles doivent donc chercher des alternatives avec leur médecin traitant.

Quand consulter un médecin ?

Il faut consulter immédiatement un médecin si des symptômes graves après l’administration oculaire de pilocarpine apparaissent. Ces symptômes peuvent être les suivants :

  • Dyspnée ou essoufflement
  • Éruption cutanée
  • Gonflement de la langue, des lèvres ou de la gorge
  • Vertiges sévères

L’apparition de symptômes systémiques à la suite d’un surdosage en pilocarpine est très rare. Cependant, il convient également de consulter un médecin si les symptômes suivants apparaissent :

  • Transpiration abondante
  • Vomissements et diarrhée
  • Maux d’estomac
  • Tremblements musculaires
  • Augmentation de la salivation
  • Faiblesse musculaire

Un traitement efficace et sûr pour le glaucome

La pilocarpine est l’un des médicaments de première intention dans le traitement du glaucome. Ce composé montre une grande efficacité dans la réduction de la pression intraoculaire grâce à son union avec les récepteurs muscariniques.

Heureusement, les effets secondaires possibles sont rares et disparaissent généralement d’eux-mêmes après quelques minutes. Cependant, le médicament ne doit pas être administré sans ordonnance, car une dose excessive peut déclencher des effets systémiques graves.

Cela pourrait vous intéresser ...
Glaucome infantile : symptômes et traitement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Glaucome infantile : symptômes et traitement

Egalement appelé glaucome congénital, le glaucome infantile est une maladie qui affecte les yeux..Découvrez-en davantage sur ses symptômes, son tra...



  • Skaat A, Rosman MS, Chien JL, Mogil RS et al. Effect of Pilocarpine Hydrochloride on the Schlemm Canal in Healthy Eyes and Eyes With Open-Angle Glaucoma. JAMA Ophthalmol. 2016 Sep 1;134(9):976-81.
  • Panarese V, Moshirfar M. Pilocarpine. [Updated 2021 Jul 25]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2021 Jan-.
  • Jain N, Verma A, Jain N. Formulation and investigation of pilocarpine hydrochloride niosomal gels for the treatment of glaucoma: intraocular pressure measurement in white albino rabbits. Drug Deliv. 2020 Dec;27(1):888-899.
  • Chen HY, Lin CL, Kao CH. Changes in glaucoma medication numbers after cataract and glaucoma surgery: A nationwide population-based study. Medicine (Baltimore). 2019 Jan;98(4):e14128.
  • Ustaoglu M, Masoumpour M, Sanvicente C, Gulati V et al. Comparing the trabecular outflow by the response to topical pilocarpine in patients with and without glaucoma filtering surgery. Jpn J Ophthalmol. 2020 Nov;64(6):591-596.
  • Gupta SK, Agarwal R, Galpalli ND, Srivastava S et al. Comparative efficacy of pilocarpine, timolol and latanoprost in experimental models of glaucoma. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2007 Dec;29(10):665-71.