Pourquoi les bâillements sont-ils contagieux ?

Depuis de nombreuses années, plusieurs théories tentent d'expliquer le pourquoi des bâillements. Cependant, il n'existe pas encore de preuve concluante. Que disent les hypothèses ?
Pourquoi les bâillements sont-ils contagieux ?

Dernière mise à jour : 06 novembre, 2021

Pourquoi les bâillements sont-ils contagieux ? Près de deux tiers des personnes sont sensibles à la contagion des bâillements. Autrement dit, elles vont instinctivement répéter ce comportement si elles voient quelqu’un d’autre le faire.

Le fait est que, parmi les comportements humains les plus courants, le bâillement est certainement le moins compris. Son explication reste encore donc à démontrer. Ce comportement est également commun chez d’autres animaux, tels que les chats, les chiens, les singes, etc.

Le bâillement se produit généralement avant de dormir, au réveil, quand nous avons faim ou quand nous nous ennuyons. Le fait de lire ces lignes vous donne peut-être envie de bâiller… Son potentiel de contagion est impressionnant !

Les théories sur l’existence des bâillements

Si ce comportement existe, c’est qu’il a une certaine utilité. Quelle est donc cette utilité ? Depuis de nombreuses années, plusieurs théories ont tenté de l’expliquer. Voyons quelques-unes des plus acceptées.

La théorie de l’oxygénation

Son antécédent le plus lointain semble être Hippocrate qui affirmait que le bâillement éliminait l’air usé et le renouvelait par de l’air propre et frais. Cette hypothèse semble correspondre avec le fait que, lorsque le niveau d’oxygène réduit en raison de la somnolence, les bâillements seraient un moyen rapide d’injecter de l’oxygène dans le corps.

Cependant, il s’agit d’une théorie controversée qui, comme le signalent les chercheurs, n’a pas encore été testée. Par conséquent, l’idée ne peut être ni rejetée ni confirmée dans son intégralité.

Femme qui bâille.
L’une des théories sur les bâillements suggère que ces derniers ont pour but d’injecter rapidement de l’oxygène dans le corps.

La théorie de l’activation

Si nous sommes conscients, nous bâillons lorsque notre niveau de vigilance diminue à cause de la somnolence ou de l’ennui. Un bâillement recentrerait l’attention et nous procurerait un regain d’excitation nécessaire. Toutefois, même si elle semble logique, cette hypothèse n’a pas pu être prouvée à 100 % de manière empirique.

Elle n’est pas non plus à rejeter. Mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour établir un lien de causalité entre le bâillement et le niveau d’activation.

Théorie de la température corporelle

C’est la théorie la plus populaire ces dernières années, car elle fournit les données les plus convaincantes. Selon une étude de Gallup, A. C., & Eldakar, O. T. (2013), l’action de bâiller aiderait à diminuer la température corporelle en vue de refroidir le cerveau et de le faire mieux fonctionner.

Les données indiquent clairement qu’avant de bâiller, il y a une augmentation de la température qui chute rapidement après chaque bâillement. Si vous souhaitez éliminer les bâillements, rien de tel que de poser un linge très froid sur le front.

Ces données ont été retrouvées dans d’autres études, ce qui confère à la théorie une validité considérable. Toutefois, le chercheur principal de l’étude suggère que les 3 théories antérieures sont compatibles entre elles. En effet, bien que l’hypothèse de la température corporelle soit la plus valide, la possibilité d’un lien entre les trois ne doit pas être exclu.

Une femme qui bâille devant l'ordinateur.
L’hypothèse selon laquelle les bâillements aident à réguler la température corporelle semble être l’une des plus probables. Cependant, il ne faut pas écarter les autres explications.

Lisez aussi : Quelle est la température normale du corps ?

Pourquoi les bâillements sont-ils contagieux ?

Comme nous venons de le mentionner, la plupart des individus sont facilement contaminés par les bâillements des autres. Il existe deux théories qui expliquent ce phénomène.

  • Bâiller aide à synchroniser les comportements de groupe. Cela fait partie des conduites d’imitation. Par exemple, les animaux sociaux ont tendance à effectuer des comportements spécifiques en même temps : manger, se déplacer, la posture corporelle, etc.
  • La seconde théorie faite référence à l’empathie. Ainsi, voir quelqu’un bâiller activerait les circuits cérébraux impliqués dans l’empathie. Notamment les neurones miroirs qui agissent comme un reflet interne des mouvements observés chez les autres.

Nous venons de vous présenter 3 théories qui semblent expliquer l’origine des bâillements. Puis nous avons évoqué les raisons de la contagion des bâillements. Et vous, quelle est votre opinion ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi nos genoux craquent-ils ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi nos genoux craquent-ils ?

Lorsque nos genoux craquent, quelque chose ne fonctionne pas correctement. Découvrez ici quelles sont les causes à l'origine de ce craquement.



  • Gallup, A. C., & Eldakar, O. T. (2013). The thermoregulatory theory of yawning: what we know from over 5 years of research. Frontiers in neuroscience6, 188.
  • Harvey, D. J., Merry, A. H., Royle, L., Campbell, M. P., & Rudd, P. M. (1996). Justice, nature & the geography of difference.
  • Isaacowitz, D. M., & Stanley, J. T. (2011). Bringing an ecological perspective to the study of aging and recognition of emotional facial expressions: Past, current, and future methods. Journal of nonverbal behavior35(4), 261.
  • Norscia, I., & Palagi, E. (2011). Yawn contagion and empathy in Homo sapiens. PloS one6(12).