Pourquoi les douleurs menstruelles surviennent-elles ?

Les douleurs menstruelles sont une préoccupation pour de nombreuses femmes qui en souffrent mois après mois lorsqu'elles ont leurs règles. Il existe différentes causes qui les expliquent et aussi plusieurs traitements pour y remédier.
Pourquoi les douleurs menstruelles surviennent-elles ?

Dernière mise à jour : 15 mai, 2021

Tout comme il y a des femmes qui traversent leur cycle menstruel sans souffrir, il y en a d’autres qui souffrent régulièrement de douleurs menstruelles. Dans certains cas, cette affection peut affecter de manière significative la qualité de vie.

Les menstruations sont les saignements vaginaux que les femmes ont chaque mois pendant leurs années de procréation. Il s’agit d’une partie normale du cycle menstruel qui se termine normalement tous les 28 jours.

Qu’est-ce que la dysménorrhée ?

Les menstruations et les problèmes de saignement.
Les saignements menstruels sont souvent accompagnés de douleurs abdominales modérées.

Pendant les menstruations, ce qui apparaît comme un saignement est l’endomètre utérin. Cette couche de tissu se forme et se détache de façon cyclique à l’intérieur de l’utérus de la femme. Les hormones interviennent activement pour réguler le processus mensuel.

Lorsqu’il y a des douleurs pendant les menstruations, le terme clinique qui les décrit est la dysménorrhée. La présentation habituelle est sous forme de coliques, c’est-à-dire de douleurs intermittentes qui vont et viennent de façon rythmique. Les femmes attribuent les douleurs menstruelles à la partie inférieure de l’abdomen.

La dysménorrhée est assez fréquente. On estime qu’environ 10 % des femmes ont des douleurs modérées associées à leur cycle menstruel. Il convient de noter que la douleur modérée est une douleur qui perturbe les activités de la vie quotidienne.

La principale hypothèse concernant les douleurs menstruelles est qu’elles sont générées par une quantité excessive de prostaglandines. Ces substances apparaissent en abondance lorsque l’endomètre est sur le point d’être éliminé. Leur fonction est de dégonfler la zone pelvienne et de faciliter la contraction de l’utérus.

Types de dysménorrhée

La dysménorrhée se présente sous deux formes : primaire et secondaire. Selon la cause des douleurs menstruelles, on peut parler de l’une ou l’autre forme.

Dans la dysménorrhée primaire, aucune autre maladie n’explique la douleur. En général, il s’agit d’une douleur qui commence les jours précédant les menstruations et qui dure aussi longtemps que les saignements. Elle s’améliore avec l’âge et aussi après une grossesse, bien que ce ne soit pas toujours le cas.

On suppose que l’explication de la dysménorrhée primaire est donnée par les prostaglandines. Comme nous l’avons déjà expliqué, bien qu’elles soient naturelles, si elles sont présentes en excès, elles sont capables de générer des douleurs.

D’autre part, nous avons la dysménorrhée secondaire. Ces cas sont causés par d’autres maladies qui affectent le système reproducteur féminin. Cela signifie qu’une autre pathologie a les douleurs menstruelles comme l’un de ses symptômes.

Les deux causes les plus fréquentes de dysménorrhée secondaire sont l’endométriose et les fibromes de l’utérus. La première est plus difficile à traiter et à diagnostiquer, alors que les fibromes peuvent être traités cliniquement ou chirurgicalement.

Symptômes associés aux douleurs menstruelles

Les douleurs menstruelles classiques se présentent sous la forme de coliques, intermittentes, débutant deux jours avant les menstruations. La localisation habituelle est le bas de l’abdomen, mais peut irradier vers le dos.

En plus de la douleur, certaines femmes ont aussi :

  • Maux de tête
  • Étourdissements et vertiges
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée ou changements dans le rythme des selles

Situations particulières

La dysménorrhée est liée à des situations particulières que les femmes peuvent traverser. Il ne s’agit pas d’une douleur déconnectée de la réalité et de la vie quotidienne. Comme elle se produit de façon cyclique et mensuelle, elle réagit à certains stimuli.

Des études ont reconnu que le stress est l’un des déclencheurs des douleurs menstruelles. Dans les situations de stress, ou les moments de tension, ils deviennent plus évidents et encore plus intenses.

Le tabagisme est également lié. Les femmes qui fument ont des douleurs menstruelles plus nombreuses et plus sévères. Si cette habitude persiste, elle peut stimuler davantage la douleur.

Au contraire, la pratique du sport permet de soulager les douleurs menstruelles. On soupçonne que l’exercice améliore la circulation dans la région pelvienne, ce qui atténue la sensation de douleur.

On ne peut pas non plus exclure le fait que le sport libère les tensions et réduit le stress, ce qui éliminerait un des facteurs de risque.

Traitements des douleurs menstruelles

Une pilule contraceptive.
Les contraceptifs oraux (OCP) sont très efficaces, malgré leurs effets indésirables.

Il existe un certain nombre de médicaments pour le traitement des crampes menstruelles lorsqu’elles sont causées par une dysménorrhée primaire. Pour la dysménorrhée secondaire, les causes sous-jacentes, comme l’endométriose ou les fibromes, doivent être traitées.

Les médicaments qui sont indiqués sont les suivants :

  • Contraceptifs : les pilules contraceptives régulent le cycle menstruel et apaisent les douleurs qui peuvent en résulter. En diminuant la production de prostaglandines, elles réduisent l’effet des prostaglandines. De nombreuses femmes ne souffrent pas de cette affection parce qu’elles utilisent la pilule comme méthode de contraception, mais sont victimes de cet effet secondaire.
  • Anti-inflammatoires : les AINS – anti-inflammatoires non stéroïdiens – sont les médicaments de choix pour calmer les douleurs liées aux menstruations à des moments précis.
  • Suppléments vitaminiques : la science n’a pas pu démontrer avec une totale clarté l’effet bénéfique des suppléments vitaminiques dans ce cas. Des études isolées ont montré que le magnésium et le zinc pouvaient être bénéfiques aux femmes. De même, la vitamine B a été étudiée comme un adjuvant possible au traitement.

Si vous êtes une femme qui souffre de douleurs menstruelles, une consultation médicale est indispensable. Vous subirez les études complémentaires nécessaires pour trouver la cause, puis un traitement sera établi.

La réduction du stress et l’intégration du sport sont l’un des piliers de cette approche. Bien qu’il s’agisse d’un symptôme gênant, il est possible de le contrôler.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dysménorrhée pendant la grossesse : que dois-je faire ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Dysménorrhée pendant la grossesse : que dois-je faire ?

La dysménorrhée pendant la grossesse implique des douleurs intenses, similaires aux crampes, parfois intermittentes ou aigues et continues.



  • Davis, Sumari. “Menstrual pain–when to eliminate and when to investigate.” SA Pharmacist’s Assistant 18.1 (2018): 13-14.
  • Jiménez, MJ Rodríguez, and N. Curell Aguilá. “El ciclo menstrual y sus alteraciones.” Pediatria integral 21 (2017): 304-311.
  • Domínguez, A. Rivera, et al. “Dolor pélvico de origen ginecológico como patología urgente.” Radiología 59.2 (2017): 115-127.