Pourquoi ne devons-nous pas manger trop d’avocats ?

23 juin 2020
La consommation excessive d'avocats peut entraîner des risques pour la santé. La portion recommandée n'est que d'un cinquième d'un avocat, ce qui équivaut à environ 30 grammes.

Même s’il s’agit d’un aliment sain, puisqu’il contient des graisses et des vitamines saines, vous ne devez pas manger trop d’avocats car cela pourrait avoir des conséquences sur votre santé.

Vous voulez en savoir plus sur les effets négatifs que pourrait avoir une consommation excessive d’avocats. Lisez la suite pour le savoir.

Qu’est-ce que l’avocat ?

L’avocat est le fruit de l’avocatier (Persea americana), un arbre de la famille des lauracées. C’est un aliment très bénéfique en raison de sa teneur en graisses saines, en minéraux tels que le potassium et en vitamines telles que l’acide folique.

Composition nutritionnelle

Même si c'est un aliment sain, il est préférable de ne pas manger trop d'avocats

C’est un fruit très complet du point de vue nutritionnel, puisqu’il est composé des éléments nutritifs suivants :

  1. Graisses : il contient une forte teneur en graisses saines. 70 % d’entre elles sont insaturées, c’est-à-dire qu’elles réduisent le taux de mauvais cholestérol ou LDL
  2. Minéraux : il contient 60 % de plus de potassium que la banane, c’est donc une source abondante de ce minéral. En outre, il contient également du magnésium et une faible teneur en sodium
  3. Vitamines : Il contient les vitamines A, C, E et B ainsi que de l’acide folique
  4. Fibres végétales
  5. Glucides

Propriétés et avantages de la consommation d’avocats

 

L’avocat a de nombreuses propriétés et avantages pour la santé. Mais, sans aucun doute, le plus remarquable est celui pour la santé du cœur. Ceci est dû au fait qu’il est riche en acide oléique. Cette graisse monoinsaturée parvient à réduire le mauvais cholestérol ou LDL et à augmenter le bon cholestérol ou HDL.

De plus, comme il s’agit d’une source importante de potassium et qu’il est pauvre en sodium, il aide à réguler la pression sanguine, ce qui permet de prévenir les accidents vasculaires cérébraux et les maladies cardiaques.

Il contient également une quantité importante d’acide folique, qui contribue à réduire la résistance cardiovasculaire et les accidents vasculaires cérébraux. Grâce à cette contribution, il s’agit d’un aliment intéressant à consommer pendant la grossesse.

Il est idéal pour les régimes amincissants et le sport, car il est très rassasiant et durable tout en fournissant de l’énergie et en régulant le taux de sucre dans le sang.

Lisez également : 3 délicieuses recettes à l’avocat

Pourquoi faut-il éviter de manger trop d’avocats ?

Ne pas manger trop d'avocats pour éviter la prise de poids

Les experts en nutrition s’accordent à dire qu’il s’agit d’un aliment riche en graisses saines de type oméga-3, tout en fournissant une bonne quantité de vitamines et de minéraux à l’organisme.

Cependant, comme c’est souvent le cas dans la vie, une consommation excessive peut entraîner de nombreux effets négatifs sur la santé, tels que la prise de poids ou diverses carences dues au manque de certains nutriments que ces aliments ne fournissent pas.

1. Prise de poids

Les avocats sont riches en graisses végétales saines et riches en calories. Un avocat de taille normale peut fournir près de 25 grammes de graisse et environ 300 calories. Beaucoup de gens ne le savent pas et en consomment en excès.

C’est pourquoi il faut en manger de façon modérée et en petites quantités, surtout pour les personnes qui veulent garder la ligne et ne pas trop grossir. La graisse de l’avocat est bonne pour l’organisme, mais comme elle est assez calorique, il faut en consommer de manière raisonnable.

« Du point de vue nutritionnel, la forte teneur en calories est un problème. En réalité, seule un morceau du fruit est nécessaire pour en obtenir les bénéfices, il est inutile de dépasser cette dose », a déclaré le Dr Andrew Freeman, un cardiologue de la National Jewish Health.

2. Ne pas manger trop d’avocats : manque de nutriments

L’avocat fournit une bonne quantité de nutriments à l’organisme, mais d’autres types d’aliments sont nécessaires pour rendre l’alimentation aussi équilibrée que possible. L’avocat doit faire partie d’un régime alimentaire aussi varié que possible, au même titre que la viande, le poisson ou les légumes.

Certaines personnes pensent qu’en mangeant beaucoup d’avocats, elles peuvent perdre du poids et fournir les nutriments dont le corps a besoin pour fonctionner au mieux. Cependant, c’est une erreur et il est bon de se rappeler que l’avocat ne fournit pas de protéines et manque de certaines minéraux essentiels pour l’organisme.

Lisez également : Les 7 bienfaits du noyau d’avocat

3. Dommages au foie

Beaucoup de gens l’ignorent mais la consommation d’avocats peut être nocive pour une personne souffrant d’un quelconque type de problème au foie. L’avocat contient certaines substances, telles que l’anéthol ou l’estragol, qui peuvent provoquer des maladies du foie chez les personnes prédisposées.

Dans ce cas, réduisez votre consommation et consultez un spécialiste sur la possibilité d’inclure cet aliment dans votre régime alimentaire habituel.

4. Ne pas manger trop d’avocats : risque possible d’allergies

Bien que ce ne soit pas quelque chose d’habituel, certaines personnes peuvent développer une allergie liée à la consommation d’avocats. Dans ce cas, il est préférable de ne pas en consommer pour éviter des réactions indésirables.

Comme vous avez pu le lire, une surconsommation d’avocats peut entraîner des risques pour votre santé. La portion recommandée n’est que d’un cinquième d’un avocat, ce qui équivaut à environ 30 grammes.

C’est pourquoi le maintien d’une alimentation variée et équilibrée est le moyen de rester en bonne santé. En cas de doute, la consultation d’un spécialiste en nutrition vous aidera à prendre les mesures appropriées.

 

  • Bergh, B. (1992). The avocado and human nutrition. I. Some human health aspects of the avocado. In Proc. of Second World Avocado Congress (pp. 25-35).
  • Fulgoni, V. L., Dreher, M., & Davenport, A. J. (2013). Avocado consumption is associated with better diet quality and nutrient intake, and lower metabolic syndrome risk in US adults: results from the National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES) 2001–2008. Nutrition journal12(1), 1.
  • Weschenfelder, C., dos Santos, J. L., de Souza, P. A. L., de Campos, V. P., & Marcadenti, A. (2015). Avocado and cardiovascular health. Open Journal of Endocrine and Metabolic Diseases5(07), 77.