Pubalgie : causes, symptômes et traitement

· 3 avril 2019
La pubalgie est une douleur intense à l'aine qui affecte généralement les athlètes. Dans cet article, nous allons découvrir comment nous pouvons traiter ce problème.

La pubalgie est un problème qui touche la région inguinale. Elle est connue sous différents noms tels que pubalgie, ostéopathie dynamique du pubis, ostéo-arthropathie pubienne ou hernie des athlètes.

Ce dernier nom est dû au fait que les athlètes, ou sportifs de haut niveau, souffrent généralement de cette condition physique en raison d’un effort physique excessif. Pousser les limites de son corps n’est pas sans conséquences, particulièrement sur le long terme. Ce problème est d’autant plus commun chez ceux qui effectuent des exercices qui nécessitent plusieurs répétitions, des changements de direction ou de rythme.

Nous découvrirons dans cet article d’autres causes de cette maladie,  le développement de ses symptômes ainsi que la meilleure façon de la traiter.

Les causes de la pubalgie

homme souffrant de pubalgie

 

La pubalgie est due à une surcharge musculaire qui survient après des mouvements répétés et continus. Pour cette raison, elle se retrouve généralement chez les personnes qui pratiquent un sport de forte intensité.

Cependant, certains facteurs peuvent en favoriser l’apparition et nous devons en tenir compte pour les limiter autant que possible. Voyons certains d’entre eux :

  • Mauvaise préparation physique : si vous venez de vous mettre au sport et que vous meniez jusque là une vie sédentaire, prenez garde. Il est possible que vous développiez une pubalgie. Veillez à commencer doucement avant de progresser vers des exercices plus longs et intenses.
  • Mauvais échauffement : l’un des moyens d’éviter ce qui précède consiste à échauffer correctement les muscles avant l’entraînement. Un échauffement effectué rapidement peut conduire à un problème de pubalgie. Par conséquent, nous devons prendre notre temps pour bien réaliser chaque mouvement.
  • Caractéristiques anatomiques : il est possible qu’en raison d’un traumatisme dans la région pubienne ou de l’état physique de la personne, le risque de souffrir de cette affection soit accru.

Lors du choix d’un sport, il est important de revoir ces aspects (en particulier les caractéristiques anatomiques) afin de ne pas nous immerger dans un sport qui nous fera souffrir de nombreux symptômes de « l’hernie de l’athlète ».

Cela peut aussi vous intéresser : Hernie inguinale

Symptômes de l’enthésite pubienne

cas de pubalgie

Souffrir d’une pubalgie n’est pas quelque chose d’agréable. Comme le soulignent certaines études, son symptôme le plus caractéristique est « une douleur dans la région inguinale et pubienne pouvant irradier dans la région des adducteurs et dans la région du bas-ventre ».

Cependant, voyons plus en détail comment les symptômes de la pubalgie peuvent être développés pour voir plus tard le meilleur moyen de traiter ce problème :

  • Douleur avant ou après la pratique physique : il s’agit du premier signal d’alarme à ne pas confondre avec raideur ou mauvaise posture. La douleur peut être légère et disparaît généralement.
  • Inconfort intense pendant la pratique sportive : une fois la phase précédente terminée et sans prendre de mesures, la douleur apparaît pendant l’entraînement, provoquant son interruption car elle est beaucoup plus intense.
  • Limitation des mouvements : la persistance des symptômes ne fera qu’engendrer une douleur qui sera ressentie même au repos. Le problème est qu’à ce stade, certaines limitations de mouvement seront observées.

Comme on peut le constater, la douleur s’amplifie. Ceci indique qu’il existe un problème de décompensation dans les muscles de la région. La solution à ce problème consiste à initier un traitement approprié.

Cela peut vous intéresser : Qu’est-ce que la maladie inflammatoire pelvienne ?

Traitement de la pubalgie

Il existe différents traitements pour la pubalgie selon que nous soyons en phase légère ou aiguë ou que nos mouvements soient ou non limités. Par conséquent, les options seront les suivantes :

  • Exercices de renforcement et d’étirement : ils contribueront à générer une bonne compensation des muscles impliqués dans la pubalgie. Cela fera partie du programme de réadaptation, qui comprendra la physiothérapie, l’ostéopathie et l’électrostimulation.
  • Anti-inflammatoires : si la douleur est très intense et provoque des interruptions dans la pratique sportive, votre médecin vous recommendera ce type de médicament pour réduire la douleur.
  • Exercices d’échauffement spécifiques : les personnes souffrant de pubalgie doivent effectuer des exercices d’échauffement spécifiques. Cela permettra d’éviter que ce problème ne devienne chronique.
  • Chirurgie : dans les cas les plus graves, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale pour réduire la pression dans la région et ainsi soulager la douleur ressentie par le patient.

Comme nous l’avons vu, il s’agit d’un problème fréquent chez les athlètes. Par conséquent, si vous pratiquez un sport, avant toute douleur dans la région inguinale, nous vous recommandons de consulter un médecin.

Un diagnostic précoce vous permettra de résoudre un problème pouvant entraîner une douleur très aiguë et invalidante.

 

  • Ahumada, L. A., Ashruf, S., Espinosa-de-los-Monteros, A., Long, J. N., Jorge, I., Garth, W. P., & Vasconez, L. O. (2005). Athletic pubalgia: definition and surgical treatment. Annals of plastic surgery55(4), 393-396.
  • Taylor, D. C., Meyers, W. C., Moylan, J. A., Lohnes, J., Bassett, F. H., & Garrett JR, W. E. (1991). Abdominal musculature abnormalities as a cause of groin pain in athletes: inguinal hernias and pubalgia. The American journal of sports medicine19(3), 239-242.
  • Zoga, A. C., Kavanagh, E. C., Omar, I. M., Morrison, W. B., Koulouris, G., Lopez, H., ... & Meyers, W. C. (2008). Athletic pubalgia and the “sports hernia”: MR imaging findings. Radiology247(3), 797-807.