Pyorrhée ou parodontite : qu’est-ce que c’est et comment la traiter ?

30 novembre 2020
La pyorrhée est une maladie dentaire associée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Une intervention rapide est importante car elle peut entraîner des complications. Nous vous disons comment la traiter.

Les maladies des gencives sont relativement fréquentes dans la population. En raison de leur exposition constante aux bactéries, ces tissus mous peuvent être affectés par des problèmes inflammatoires et infectieux. Parmi celles-ci, la pyorrhée est devenue l’une des plus importantes, notamment en raison des complications qu’elle entraîne. En quoi consiste elle ? Comment la pyorrhée se traite-elle ?

La pyorrhée est une complication de la maladie parodontale chronique, mieux connue sous le nom de parodontite. Cette maladie se produit lorsque les os et les ligaments qui soutiennent les dents sont infectés en raison de la prolifération de bactéries.

Selon les informations publiées par la Société espagnole de parodontologie et d’ostéointégration, cette condition affecte 25 % des adultes entre 35 et 44 ans. De plus, son incidence augmente après 65 ans.

Qu’est-ce que la pyorrhée ?

La pyorrhée est une maladie parodontale causée par l’accumulation de plaque dentaire, dérivée à son tour d’une mauvaise hygiène dentaire. Elle se manifeste par une inflammation et des saignements des gencives et affecte également les tissus de soutien de la dent, produisant une rétraction gingivale et l’apparition d’espaces interdentaires.

Elle se caractérise par une infection sévère des ligaments ou des tissus près de la dent et est considérée comme dangereuse, car elle ne provoque généralement pas de symptômes jusqu’à ce qu’elle génère de graves complications de santé bucco-dentaire.

Une personne souffrant de la bouche.
La pyorrhée se produit en raison de l’accumulation de plaque bactérienne sur les dents. Elle se voit souvent associée à une mauvaise hygiène bucco-dentaire.

Causes de la pyorrhée

La principale cause de pyorrhée est la prolifération de bactéries dans les tissus buccaux. Ceci, à son tour, est associé à une mauvaise hygiène bucco-dentaire, à une mauvaise utilisation de la brosse à dents, à une exposition constante au stress et au tabagisme. Même des facteurs génétiques et des anomalies anatomiques influencent son apparence.

Cependant, il convient de noter que la pyorrhée est la conséquence d’une gingivite qui n’a pas été traitée à temps. Ce gonflement des gencives, bien qu’indolore au début, est la principale cause de saignement des gencives lors du brossage. Les autres facteurs liés à son apparence sont les suivants :

  • Prendre des médicaments qui provoquent une sécheresse de la bouche ou des changements de gencives.
  • Carence en vitamine B et C.
  • Utilisation de drogues récréatives, comme fumer de la marijuana ou vapoter.
  • Changements hormonaux, tels que ceux qui surviennent pendant la grossesse ou la ménopause.
  • Maladies du système immunitaire.
  • D’autres maladies chroniques, telles que le diabète et l’ostéoporose.

Cet article pourrait vous intéresser : Des remèdes naturels pour les gencives et les dents

Symptômes de la pyorrhée

L’un des problèmes les plus inquiétants de la pyorrhée est l’absence de symptômes dans une partie des cas. Bien que la plupart des personnes touchées aient eu des manifestations antérieures de gingivite, ce n’est pas toujours le cas. Certaines personnes ne ressentent aucune gêne jusqu’à ce qu’une complication grave se déclenche. En outre, certains saignements peuvent se confondre avec des blessures dues à la brosse à dents.

Dans tous les cas, il convient d’être attentif à certains signes caractéristiques de cette condition. Les plus courants sont les suivants :

  • Saignement des gencives
  • Inflammation et rougeur des gencives.
  • Difficultés ou inconfort lors de la mastication des aliments.
  • Mauvaise haleine (halitose).
  • Les dents sont mobiles.
  • Apparition d’espaces interdentaires.
  • Rétraction de la gencive.
  • Sensibilité dentaire aux changements de température.
  • Les dents ne s’adaptent pas à la mastication.

La présence de ces symptômes indique que les tissus des gencives se détériorent. Dans les cas graves, lorsqu’il n’y a pas d’intervention appropriée, la maladie peut entraîner la perte de dents. Il est donc essentiel de consulter un professionnel en parodontie et d’accéder à un traitement.

Comment la pyorrhée est-elle traitée ?

Le choix du traitement contre la pyorrhée se fait compte tenu de son niveau de gravité. En général, elle se classe comme légère, modérée ou sévère. Seul un professionnel de la santé bucco-dentaire est en mesure de déterminer le degré d’affectation et les options thérapeutiques.

Compte tenu des complications que cela entraîne, il convient de noter qu’il n’existe pas de remèdes maison en mesure d’atténuer cette condition. Pour arrêter la détérioration des tissus affectés, il est nécessaire d’améliorer les habitudes d’hygiène et de suivre le traitement médical prescrit.

Découvrez aussi : Quelles sont les bactéries de la bouche ?

Hygiène

Sans aucun doute, la première mesure pour prévenir et traiter la pyorrhée est d’assurer une bonne hygiène dentaire. Cela implique un brossage correct des dents plusieurs fois par jour, en plus de l’utilisation de fil dentaire et d’autres produits de nettoyage complémentaires.

Aujourd’hui, des sociétés telles que Laboratorios KIN proposent une large gamme de produits servant d’adjuvants pour le traitement de la gingivite et des maladies parodontales. Des options comme les bains de bouche quotidiens ou le gel buccal à l’acide hyaluronique pour les gencives aident à donner à votre bouche une protection supplémentaire.

Les deux produits contiennent des composants qui aident à arrêter la prolifération de bactéries et la formation de plaque dentaire. Ils renforcent également les tissus lésés et contribuent à leur guérison.

Utilisation de bain de bouche chez un homme.
L’utilisation de bain de bouche ou de gels d’acide hyaluronique pour les gencives peut aider à traiter la pyorrhée.

Traitement parodontal de base

Dans la plupart des cas, les personnes atteintes de pyorrhée améliorent leur état après avoir reçu un traitement parodontal de base. Ce traitement devrait compléter l’hygiène bucco-dentaire, car il comprend des procédures qui aident à éliminer les bactéries accumulées sur la surface dentaire et les zones voisines. Comment ce traitement se met-il en place ?

  • Premièrement, les zones touchées se voient nettoyées par grattage et surfaçage radiculaire.
  • Ensuite, le professionnel propose de prendre des antibiotiques pour compléter l’intervention. Le choix entre l’une ou l’autre option dépend du type de bactéries présentes sur les dents.

Chirurgie parodontale

Lorsque la pyorrhée se trouve trop avancée, un traitement de base ne suffit pas. Si tel est le cas, le parodontiste suggère une intervention appelée chirurgie parodontale. Ce traitement consiste à accéder aux poches parodontales profondes, où se trouvent les agents pathogènes.

Si l’infection a déjà provoqué une destruction importante des tissus et des os, d’autres techniques telles que la régénération tissulaire guidée devront être appliquées.

La pyorrhée a tendance à réapparaître

Après avoir effectué un traitement pour la pyorrhée, il est nécessaire de surveiller la maladie. Et, si les soins appropriés ne sont pas pris en compte, la maladie peut revenir après un certain temps.

Ainsi, en plus d’assurer une hygiène bucco-dentaire optimale avec l’utilisation des produits recommandés, il est indispensable de consulter régulièrement un parodontiste. Le professionnel saura vous guider vers de bonnes habitudes d’hygiène et interviendra avec nettoyage ou prophylaxie si cela s’avère nécessaire.

  • Pihlstrom BL, Michalowicz BS, Johnson NW. Periodontal diseases. Lancet. 2005 Nov 19;366(9499):1809-20. doi: 10.1016/S0140-6736(05)67728-8. PMID: 16298220.
  • Saini R, Marawar PP, Shete S, Saini S. Periodontitis, a true infection. J Glob Infect Dis. 2009;1(2):149-150. doi:10.4103/0974-777X.56251
  • Mehrotra N, Singh S. Periodontitis. [Updated 2020 Jul 10]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK541126/
  • Dahiya P, Kamal R. Hyaluronic Acid: a boon in periodontal therapy. N Am J Med Sci. 2013;5(5):309-315. doi:10.4103/1947-2714.112473
  • Casale M, Moffa A, Vella P, et al. Hyaluronic acid: Perspectives in dentistry. A systematic review. Int J Immunopathol Pharmacol. 2016;29(4):572-582. doi:10.1177/0394632016652906