Que détecte une analyse d’urine ?

4 mai 2020
Une analyse d'urine permet d'analyser différentes variables. Le principal objectif de cette analyse est d'établir la présence ou l'absence de certaines substances. Ces informations sont fondamentales pour établir un diagnostic.

Une analyse d’urine est un examen diagnostique qui permet de détecter différents troubles de santé. Cet examen permet d’analyser l’aspect, la concentration et le contenu de l’urine. Les résultats peuvent suggérer la présence d’une maladie, laquelle sera confirmée via d’autres méthodes.

Il est important de préciser qu’une analyse d’urine ne permet pas en soi d’obtenir un diagnostic définitif. Le médecin interprète les implications des résultats.

Cet examen permet d’établir la présence d’un trouble. Mais aussi de prévenir son apparition et de suivre son évolution. Grosso modo, une analyse d’urine permet de détecter les substances que le corps n’est pas capable de retenir ou qui doivent être éliminées. 10 millilitres d’urine suffisent à nous donner des indices clairs sur la présence d’un bon nombre de maladies, comme le diabète, le myélome multiple ou encore l’insuffisance rénale.

Dans quels cas une analyse d’urine est-elle suggérée ?

De manière générale, un médecin suggère une analyse d’urine pour les raisons suivantes.

  • Évaluer la fonction des reins : la densité de l’urine permet de déterminer si les reins fonctionnent correctement ou non.
  • Détecter la présence de germes : en cas de suspicion d’une infection urinaire, l’analyse d’urine permet de détecter la présence de germes et/ou le type exact du germe présent via une uroculture postérieure
  • Détecter la présence de certaines substances : certaines substances ne devraient pas être présentes dans l’urine chez un patient en bonne santé ; si elles le sont, elles peuvent indiquer la présence d’un trouble
  • Déterminer la répercussion de certaines maladies ou de certains médicaments : la présence ou le taux de certaines substances permet de déterminer s’il y a eu une amélioration ou une aggravation de la maladie, ou si un médicament a produit un effet secondaire indésirable

Cet article peut également vous intéresser : Altérations de l’urine : les aspects à prendre en compte

Une analyse d'urine

 

Les types d’examens d’urine

Il y a différents types d’examens d’urine en fonction du procédé utilisé pour réaliser l’examen et de l’objectif recherché. Voyons cela plus en détail.

  • L’uroscopie : cet examen permet d’analyser l’aspect de l’urine à première vue. La couleur, la turbidité et l’odeur sont des données importantes, même si elles ne sont pas concluantes
  • La bandelette urinaire réactive : cet examen consiste à déposer une petite quantité d’urine sur une bandelette spéciale constituée de certains composés chimiques. Ces composés chimiques réagissent à la présence de certaines substances dans l’urine et la bandelette change alors de couleur en fonction de la réaction
  • L’analyse du sédiment urinaire : cet examen est mené dans un laboratoire et consiste d’abord à séparer les substances liquides des substances solides présentes dans l’urine. Ces dernières sont ensuite examinées au microscope afin que l’on puisse détecter la présence de certaines particules ou d’éléments cellulaires
  • L’étude biochimique : cet examen est mené dans un laboratoire et permet également d’établir la présence de certaines substances ou de certains éléments pouvant indiquer une maladie. C’est l’analyse la plus exhaustive réalisée par les biochimistes via des techniques spéciales
  • L’étude microbiologique : cet examen consiste en une culture d’urine ou uroculture. Il permet de détecter une éventuelle infection ainsi que le responsable de cette infection si infection il y a

Cet article peut également vous intéresser : Que se passe-t-il dans votre corps lorsque vous vous retenez d’uriner ?

Les trouvailles de l’analyse d’urine

La réalisation d'une analyse d'urine

 

Généralement, les spécialistes procèdent tout d’abord à une inspection générale de l’urine afin de déterminer si son aspect présente des traits anormaux. Une urine normale est transparente et peu odorante. Ainsi, si l’urine est trouble et si une forte odeur se dégage de l’urine, il est fort probable que quelque chose ne fonctionne pas correctement dans l’organisme.

L’examen qui suit est celui de la bandelette urinaire réactive. Au moment du dépôt d’urine sur une bandelette, si l’urine est normale, la bandelette ne change pas de couleur. Un changement de couleur indique, en revanche, la présence d’une substance qui ne devrait pas se trouver dans l’urine.

Cet outil détecte plusieurs points.

  • Acidité ou pH : un pH anormal peut indiquer un problème au niveau des voies urinaires ou au niveau des reins
  • Densité : une densité élevée est un symptôme de déshydratation
  • Protéine : une forte présence de protéines peut indiquer des problèmes rénaux
  • Glucose : du glucose dans l’urine peut indiquer la présence du diabète
  • Corps cétoniques : ils indiquent également la présence du diabète, notamment de déséquilibres pouvant être graves
  • Bilirubine : la présence de cette substance indique l’éventuelle présence d’une maladie hépatique ou des dommages au niveau du foie
  • Sang : La présence de sang peut être le signe d’une infection, d’un dommage rénal, de calculs rénaux, d’un cancer rénal ou encore d’un cancer de la vessie. Des examens complémentaires sont nécessaires pour établir le diagnostic
  • Nitrites ou estérase leucocytaire : ces substances constituent le signe d’une infection

En somme…

La présence de certains composés dans l’urine impliquent la nécessité de réaliser une analyse de laboratoire plus détaillée, telle que l’analyse du sédiment urinaire, l’étude biochimique ou encore l’étude microbiologique. Le médecin devra déterminer la marche à suivre.

Il est fondamental que vous consultiez un médecin si vous présentez des symptômes urinaires et que vous suiviez ses indications.

 

del Carmen Laso, M. (2002). Interpretación del análisis de orina. Archivo argentino pediatría, 100(2), 179.