Que faire en cas de piqûre d’abeille ?

18 juin 2020
Pour la plupart des personnes, les piqûres d'abeilles n'entraînent que des gênes légères. Cependant, elles peuvent parfois être assez problématiques. Comment les traiter correctement ?

Vous êtes-vous déjà demandé que faire en cas de piqûre d’abeille ? Bien que la majorité des cas soient légers, certains peuvent parfois présenter des complications. C’est pourquoi, il est important d’en apprendre davantage sur les premiers soins. Voici quelques conseils.

Une piqûre d’abeille peut causer une douleur, un gonflement, une rougeur et de la chaleur à l’endroit affecté. La situation a parfois tendance à se compliquer si la personne touchée fait une réaction allergique. De nombreux cas sont même potentiellement mortels, surtout lorsque plusieurs abeilles attaquent en même temps. Que faut-il faire alors ?

5 recommandations pour agir en cas de piqûre d’abeille

Lorsque les abeilles piquent, elles libèrent une toxine qui peut produire une inflammation, une douleur et autres symptômes. En effet, beaucoup de personnes sont allergiques à cette toxine et peuvent subir des symptômes sévères. Dans ce cas, il faut consulter immédiatement un professionnel car il peut y avoir de graves complications pour la santé.

De même, les piqûres légères entraînent un rougissement et un gonflement accru de la zone affectée. Elles provoquent également des démangeaisons, des brûlures et autres mal-êtres. Dans ces cas, certains soins à domicile peuvent suffire à favoriser le soulagement. Prenez note !

Lisez également : 3 répulsifs maison pour protéger la peau contre les piqûres de moustiques

1. Retirer le dard

Après une piqûre d'abeille, retirer le dard enfoncé dans peau

Lorsque l’abeille pique, son dard reste généralement dans la peau. Après cela, l’abeille meurt. En effet, c’est le seul insecte qui meurt après avoir piqué. D’autres espèces, y compris les guêpes, conservent leur dard et peuvent continuer de piquer. Comment donc retirer le dard ?

Pour agir sur une piqûre d’abeille, il est essentiel d’enlever le dard le plus rapidement possible. Toutefois, les méthodes grossières telles que l’usage de pinces ou autres doivent être évitées. La meilleure façon de procéder consiste à gratter doucement un objet à bord plat sur la peau (une carte de crédit, par exemple).

2. Laver avec de l’eau et du savon

L’un des premiers risques des piqûres d’abeille sont les infections. Par conséquent, après la piqûre, il faut nettoyer la zone avec de l’eau et du savon antibactérien. Ce nettoyage doit se répéter tous les jours jusqu’à la guérison complète car l’infection peut survenir plus tard.

3. Utiliser des compresses froides

 

Les symptômes survenant après une piqûre d’abeille peuvent être inconfortables ou douloureux. Leur gravité dépend de la réaction du système immunitaire face à la présence de la toxine libérée par l’insecte.

Dans tous les cas, appliquer une compresse froide ou une poche de glace sur la zone permet de minimiser les gênes. L’idéal est de garder la compresse ou la poche pendant environ 8 à 10 minutes jusqu’à sentir un soulagement.

Découvrez aussi : Remèdes maison contre la douleur causée par les piqûres de guêpe

4. Ne pas gratter la zone affectée

La plupart des personnes grattent la peau car la piqûre les démange. Mais c’est une erreur. Même si cela provoque une certaine sensation de soulagement, le fait de gratter la peau augmente le gonflement, prolonge les démangeaisons et élève le risque d’infection. Il faut donc éviter au maximum.

5. Appliquer un produit apaisant sur la piqûre d’abeille

Appliquer des produits apaisants pour soulager une piqûre d'abeille

Une lotion à la calamine ou une crème de bicarbonate de sodium peut aider à agir face à une piqûre d’abeille. De plus, il est judicieux de les appliquer plusieurs fois par jour afin de maîtriser les brûlures et les irritations. La lotion de calamine est un produit antihistaminique disponible en pharmacies.

Quand consulter un médecin ?

La plupart du temps, il est possible d’agir face à une piqûre d’abeille sans aller chez le médecin. Néanmoins, certaines complications doivent être évaluées par un professionnel. Si la douleur se prolonge ou s’aggrave, le mieux est de se rendre aux urgences. Voici quelques réactions sévères :

  • Urticaire
  • Peau pâle
  • Démangeaison sévère
  • Gonflement de la langue et de la gorge
  • Difficulté à respirer
  • Pouls rapide
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Vertiges
  • Fièvre modérée ou élevée
  • Perte de connaissance

L’apparition de ces symptômes peut être le signe d’un choc anaphylactique, une réaction allergique potentiellement mortelle. Les soins opportuns sont déterminants pour agir à temps. Par conséquent, il est primordial d’aller le plus vite possible aux urgences.

En outre, il est nécessaire de consulter lorsqu’il y a eu plusieurs piqûres en même temps. Bien que les symptômes paraissent légers, il est préférable d’appliquer un traitement pour prévenir des réactions postérieures graves. Le médecin peut donc prescrire certains médicaments analgésiques pour soulager la douleur ainsi que des antibiotiques en cas d’infection.

Que faire en cas de piqûre d’abeille ? En résumé…

Même si la plupart des cas de piqûre d’abeille sont bénins, il est important de savoir agir pour éviter des complications. L’application de ces recommandations accélère la guérison et diminue le risque d’infection.

 

  • Hoo, F. K., Hasan, S., Wan Sulaiman, W. A., & Basri, H. (2014). A Case Report of an Unusual Complication from Bee Sting: Acute Brachial Plexopathy. Pakistan Journal of Medical Sciences. https://doi.org/10.12669/pjms.302.4891
  • Visscher, P. K., Vetter, R. S., & Camazine, S. (1996). Removing bee stings. Lancet. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(96)01367-0
  • Przybilla, B., & Ruëff, F. (2012). Insect stings: clinical features and management. Deutsches Ärzteblatt International. https://doi.org/10.3238/arztebl.2012.0238
  • de Roodt, A. R., Salomon, O. D., Orduna, T. A., Robles Ortiz, L. E., Paniagua Solis, J. F., & Alagon Cano, A. (2005). [Poisoning by bee sting]. Gac Med Mex.