Que faire si votre bébé a des frottements au niveau de la couche ?

La soi-disant dermatite de la couche, ou frottement dans la zone de la couche, est une affection typique des bébés de 1 an qui peut être causée par diverses raisons. Découvrez quelques stratégies pour soulager vos symptômes.
Que faire si votre bébé a des frottements au niveau de la couche ?

Dernière mise à jour : 03 mai, 2022

Lorsque le bébé atteint sa première année, il a tendance à souffrir d’irritations ou de frottements au niveau de la couche. La soi-disant érythème fessier est une affection très caractéristique et courante chez les bébés de 1 an. Ne pensez pas que c’est parce que vous ne le faites pas correctement.

Si vous ne savez pas quoi faire à propos de l’érythème fessier de votre bébé, voici quelques stratégies pour vous aider à faire face à ce problème. Mais d’abord, découvrez les causes à l’origine de cette condition.

Causes de frottement dans la zone de la couche

Dans la plupart des cas, l’érythème fessier est causé par la sensibilité de la peau de certains bébés aux couches. Cependant, il peut également être causé par d’autres causes, telles que les suivantes.

1. Infection

de bébé

Après une utilisation prolongée de la même couche, la peau devient humide, une situation qui favorise la prolifération des bactéries et des champignons. De plus, l’un des endroits les plus fréquents de son apparition sont les plis de la peau du bébé, comme en témoigne cet article publié dans la revue Midwives profession en 2007.

2. Changements de régime

Lorsque vous donnez de nouveaux aliments à votre bébé, il peut avoir des réactions cutanées défavorables. De plus, si vous modifiez votre alimentation et que votre bébé se nourrit de votre lait maternel, cela peut provoquer ce type de réactions.

Selon ce document de recherche publié dans Topics in Pediatric Dermatology. Directives diagnostiques et thérapeutiques, les enfants qui ont une alimentation plus complexe que l’allaitement vers l’âge de 2 ans sont plus susceptibles de souffrir de cette condition, car elle coïncide avec une plus grande mobilité du petit et, par conséquent, il y a plus de friction avec la couche.

3. Antibiotiques

Si vous donnez du lait maternel à votre bébé et que vous prenez un antibiotique, cela pourrait provoquer une dermatite au niveau du siège, comme le souligne cet article publié dans la revue Integral Pediatrics. N’oubliez pas que tout ce que vous mangez, que ce soit de la nourriture ou des médicaments, aura un effet sur votre bébé.

4. Sensibilité

réflexes primitifs

La peau de votre bébé peut être sensible à certains parfums ou produits chimiques avec lesquels certaines couches sont souvent fabriquées. De plus, votre bébé peut être sensible au frottement de la couche sur ses organes génitaux, ce qui, de la même manière, peut provoquer des irritations ou des frottements.

Stratégies pour soulager les frottements dans la zone de la couche de votre bébé

  • Rincez les irritations de votre bébé à grande eau et laissez-le sans couche pendant un certain temps. De cette façon, la peau de la zone peut être correctement ventilée. C’est ce que suggère cet autre article publié dans la revue Pediatría Integral.
  • Aussi, changez sa couche toutes les deux à trois heures, comme le souligne cette information de l’American Pegnancy Association. N’oubliez pas de bien rincer ses parties génitales. De cette façon, vous garderez toujours votre bébé propre.
  • Vous pouvez également appliquer des crèmes protectrices au calendula, à la camomille ou à la violette sur les zones concernées.
  • En revanche, lorsque vous mettez une nouvelle couche, pensez à la laisser un peu lâche ou à mettre une taille plus grande dessus, car ainsi, votre peau respirera mieux.
  • A chaque fois que vous lavez votre bébé à l’eau, n’oubliez pas de sécher ses frottements délicatement et sans frotter.
  • Aussi, si vous avez une protection imperméable pour le lit de votre bébé, vous pouvez le laisser dormir sans sa couche. De cette façon, votre bébé guérira plus rapidement des irritations.

Dans les deux à trois jours suivant l’application de ces stratégies, l’érythème fessier de votre bébé devrait commencer à s’améliorer visiblement.

Quand faut-il emmener son bébé chez un pédiatre ?

pédiatre

Avec les stratégies ci-dessus, il est très probable que la zone de la couche de votre bébé s’améliore petit à petit. Cependant, vous devez consulter un pédiatre si votre bébé présente les symptômes suivants au niveau de la couche :

  • Plaie ouverte.
  • Cloques.
  • Boutons de pus.
  • Écoulement jaunâtre dans certaines zones.

Si tel est le cas, votre médecin vous prescrira très probablement un antibiotique oral. Comme pour les stratégies à domicile, votre bébé commencera très probablement à guérir en deux ou trois jours.

Comment éviter les frottements au niveau de la couche de votre bébé ?

Bref, pour éviter les frottements au niveau du siège et soulager ses symptômes, il est recommandé de suivre les conseils suivants :

  • Utilisez des savons et des détergents qui ne contiennent pas de produits chimiques pouvant blesser la peau de votre bébé.
  • Chaque fois que vous lavez votre tout-petit, pensez à bien essuyer ses parties génitales avec une serviette douce.
  • Enlevez immédiatement la couche pour laisser la zone s’aérer.
  • Ne mettez pas la couche trop serrée, car elle peut frotter contre sa peau délicate et recommencer l’érythème fessier.
  • Apprenez à bien connaître l’alimentation de votre enfant. Ainsi, vous serez en mesure de déterminer quel aliment est susceptible de provoquer des irritations au niveau de la couche.

Enfin, pensez à appliquer régulièrement une crème protectrice car, comme le rappelle cet article paru dans Profession de sages-femmes, le meilleur traitement des irritations au niveau du siège est la prévention.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’infection puerpérale : un risque après l’accouchement
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’infection puerpérale : un risque après l’accouchement

L'infection puerpérale est polymicrobienne et surgit chez la mère lors du post-partum, c'est-à-dire les jours qui suivent l'accouchement.